• Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
Feedly

Feedly, digne successeur de Google Reader, devient complètement indépendant

12 juin 2013 | Internet | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter

En mars dernier, un article a été publié sur ce blogue (à lire ici) concernant la fermeture de Google Reader et des solutions de rechange les plus sérieuses qui s’offrent aux utilisateurs du service de Google. À ce moment, Feedly était l’un des remplaçants les plus probables. Aujourd’hui, ce que nous avait promis Feedly a été fait : il n’est plus dépendant de Google et héberge les flux RSS sur ses propres serveurs.

Depuis l’annonce de la fermeture de Google Reader qui se fera le 1er juillet 2013 (dans moins de trois semaines), plusieurs prétendants ont tenté de séduire les millions d’utilisateurs encore actifs sur le service de gestion de flux RSS de Google. Si cette dernière croit que l’avenir est ailleurs parce que la façon de consommer l’information a changé, d’autres pensent que le RSS n’est pas mort. C’est le cas de Feedly qui a su se démarquer par une interface « propre », agréable à utiliser et qui propose en plus certaines fonctionnalités intéressantes (comme le partage direct des informations sur plusieurs réseaux sociaux populaires). Si l’aspect visuel de Feedly diffère de Google Reader, le fonctionnement et l’affichage sont plutôt similaires.

Lorsque Google a annoncé qu’elle allait mettre fin à son lecteur RSS, Feedly avait annoncé quelques semaines plus tard son projet visant à se séparer du lien qui l’unit au service de Google. Il faut savoir que ce service dépend directement de celui de Google puisqu’il faut une connexion à celui-ci pour importer et gérer ses flux RSS. Cette semaine, Feedly a annoncé que son service est maintenant totalement indépendant de Google Reader et qu’il héberge sur ses propres serveurs nos sources d’informations préférées. Pour le moment, seule la dernière mise à jour de l’application iOS utilise le nouveau « Cloud » de Feedly. L’application Android et les extensions Chrome, Firefox et Safari devraient elles aussi migrer bientôt vers les serveurs du service.

Enfin, rappelons que la semaine dernière Feedly a dévoilé son « API » qui permet aux développeurs d’utiliser les fonctionnalités de son service pour leurs applications. Pour l’heure, on sait que les populaires lecteurs RSS Newsify (iOS) et gReader (Android) devraient utiliser le service de Feedly (plutôt que celui de Google). Il ne manque plus maintenant qu’une traduction française, de même que la possibilité d’utiliser le site Internet sans extension de navigateur (ce qui a aussi été annoncé récemment).

Site de Feedly : http://www.feedly.com

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Internet »

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Liens vers cet article :

  1. […] cet article), les alertes Google ne peuvent plus être consultées depuis un lecteur RSS comme Feedly. Ne voulant pas recevoir toutes les alertes Google à mon adresse de courriel, j’ai cherché […]

  2. […] à Google Reader qui sera fermé le 1er juillet prochain continue à évoluer. Après avoir déclaré son indépendance à Google en hébergeant les flux RSS sur ses propres serveurs, le service vient de s’ouvrir […]