On dit depuis toujours que les ordinateurs d'Apple sont très sécuritaires et qu'il est pratiquement impossible qu'ils soient infectés par des virus. La bête noire des PC équipés de Windows n'a pour ainsi dire jamais existé sur les Mac (au bonheur de ses utilisateurs qui en font leur principal argument de promotion). Or, depuis quelque temps, le système d'Apple est ciblé par les virus. Signe de popularité ou surestimation de sa sécurité?

Cette année, on voit des géants de l'industrie faire la promotion d'une version de leur logiciel antivirus pour Mac alors qu'ils ont toujours développé leurs logiciels principalement pour le système Windows de Microsoft. Les utilisateurs des machines Apple se sont toujours vantés de ne pas installer de logiciel antivirus sur leur ordinateur disant que le système est sécuritaire. Certains, plus paranoïaques, se contentent d'installer un antivirus gratuit comme ClamXav.

Ainsi, en octobre 2009, l'un des plus puissants antivirus pour Windows (Kaspersky) débarquait pour la première fois sur Mac OS X. Aujourd'hui, la quasi-totalité des ténors dans le domaine de la sécurité informatique propose une solution pour le système d'Apple. Certains y vont même à coup de publicités en vantant les nouvelles fonctionnalités plus féroces de leur antivirus pour le félin de la firme (Tiger, Leopard, Lion).

Même s'il est vrai qu'il existe que très peu de virus sur Mac OS, on remarque depuis quelques mois une croissance de nouvelles menaces qui font la manchette sur les sites d'actualités spécialisés. Encore aujourd'hui, on apprend la venue d'un malware (logiciel malveillant) qui s'attaque aux ordinateurs d'Apple par les réseaux sociaux tels Twitter et Facebook (voir cet article Accessoweb).

Je me pose donc la question : est-ce que cette recrudescence de virus sur Mac et l'arrivée massive des logiciels antivirus pour ce système sont dues à une plus grande popularité des ordinateurs d'Apple et une augmentation des ventes? Ou est-ce plutôt que le système n'est pas aussi sécuritaire et infaillible que le laisse croire le PDG d'Apple, Steve Jobs, et les utilisateurs de Mac? À mon avis personnel, même si je n'ai jamais eu de Mac, la première hypothèse est la bonne!