Accueil
  • Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
Windows 10 S

Une nouvelle déclinaison de Windows 10 pour concurrencer les Chromebooks dans le milieu de l’éducation

3 mai 2017 | Informatique | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter

Depuis plusieurs mois, des spéculations entourant la sortie d’un « Windows Cloud » ont circulé sur Internet. Selon les rumeurs, Microsoft proposerait une nouvelle version de Windows 10 pour rivaliser avec le système Chrome OS de Google qui équipe les ordinateurs Chromebook. Le tout s’est bel et bien confirmé lors d’une conférence de Microsoft le 2 mai dernier. Est-ce un concurrent sérieux pour Google ?

Le nom « Windows Cloud » faisait référence à une possible version de Windows 10 qui serait basée sur le « Cloud », à la manière de Chrome OS de Google. En réalité, ce n’est pas tout à fait ce que les rumeurs laissaient présager. Microsoft a bien dévoilé une nouvelle déclinaison de Windows 10, mais elle n’a rien à voir avec le nuage informatique.

Comprendre le marché des Chromebooks pour comprendre celui de Windows 10 S

Le système que Microsoft a dévoilé le 2 mai se nomme « Windows 10 S ». S’il n’est pas tout à fait la même chose que Chrome OS de Google, je crois qu’il est important de parler brièvement de ce dernier pour expliquer la nouvelle stratégie de Microsoft avec sa nouvelle variante de Windows 10.

Chrome OS est un système d’exploitation dérivé de Linux (autre système d’exploitation qui est Open Source et gratuit). Il est développé à partir du navigateur Chrome de Google. Il n’est (ou n’était) d’ailleurs que cela. La firme est partie du principe que la grande majorité des opérations faites par l’utilisateur d’un ordinateur sont maintenant effectuées dans un navigateur Web. Elle n’a pas tout à fait tort (dans mon cas du moins).

Partant de ce principe, le fonctionnement de Chrome OS s’appuie sur des applications « Web » qui sont, pour la plupart, développées en langage HTML5 et offertes sur le Chrome Web Store.

Chrome Web Store

Parmi les applications Web pour Chrome OS, on retrouve évidemment les services de Google comme Gmail, Google Photos, Google Documents et le service de stockage en ligne Drive. C’est en raison de leur utilisation sur le Web que l’on considère Chrome OS comme étant un système d’exploitation « Cloud ». On oublie ici l’installation de logiciels traditionnels comme ceux que l’on retrouve sur Windows, Mac ou Linux.

Avec la naissance de Chrome OS sont arrivés sur le marché les « Chromebooks », des ordinateurs conçus pour ce système d’exploitation très léger. Ce dernier ne nécessitant pas de grandes ressources matérielles, les caractéristiques des Chromebooks sont plus modestes que les ordinateurs fonctionnant sous Windows. C’est pourquoi leur prix est très avantageux (on parle de 200 $ à 500 $).

Aujourd’hui, je ne crois toujours pas qu’un Chromebook puisse remplacer un ordinateur plus « complet » équipé de Windows. Il peut toutefois s’avérer être un appareil complémentaire utile, par exemple, pendant un voyage ou pour suivre ses cours à l’école.

J’entre maintenant dans le vif du sujet qui explique le lien entre les Chromebooks et le nouveau Windows 10 S. Si l’adoption a été plutôt lente sur le marché grand public, les ordinateurs sous Chrome OS ont trouvé leur niche dans le milieu de l’éducation. Grâce à celui-ci, les ventes de Chromebooks ont même dépassé celles des Mac en 2016 (article de Mac Generation).

Apple n’a pas vraiment à craindre Google puisque leur public cible n’est pas le même aujourd’hui. C’est plutôt Microsoft qui doit réagir face à cette concurrence sur le marché des ordinateurs « bas de gamme » et milieu de gamme.

D’autant plus que tous les nouveaux Chromebooks vendus en 2017 et 80 anciens modèles vont intégrer bientôt ou intègrent déjà la boutique Google Play permettant de télécharger et d’installer des applications Android sur l’ordinateur. Le Chromebook devient réellement plus intéressant.

Un Windows 10 plus léger pour séduire les enseignants et les étudiants

Voilà donc l’entrée de Microsoft sur le marché occupé par Google avec ses Chromebooks. Pour son introduction, la firme de Redmond a lancé « Windows 10 S ». Basée sur la version complète de son dernier système d’exploitation, cette nouvelle déclinaison se limite aux applications offertes sur le Windows Store.

Comme pour les Chromebooks, il n’est donc pas possible d’installer des logiciels « traditionnels » sur les ordinateurs équipés de Windows 10 S. Cette limitation a toutefois des avantages. Le système de Microsoft se veut plus simple, mais aussi optimisé pour l’appareil sur lequel il est installé. On dit que ce dernier peut d’ailleurs démarrer en moins de 15 secondes et que ses performances ne devraient pas se dégrader avec le temps.

De plus, puisque le système ne permet que l’installation des applications provenant du Windows Store où elles sont toutes vérifiées par Microsoft, il est techniquement immunisé contre les virus informatiques.

Microsoft s’est associée à plusieurs fabricants pour produire des ordinateurs conçus spécifiquement pour Windows 10 S. Ce sont pour le moment Asus, Acer, HP, Toshiba, Samsung, Dell et Fujitsu qui proposeront des ordinateurs à un prix de base de 189 $. Malheureusement, aucune information quant aux caractéristiques de ces ordinateurs n’a été donnée.

Les appareils seront donc destinés principalement au domaine de l’éducation, notamment aux étudiants et aux enseignants. Ceux-ci profiteront d’ailleurs d’une fonctionnalité intéressante dans Windows 10 S. Grâce à une clé USB, il sera possible de copier rapidement et facilement (on parle de 30 secondes) les configurations d’une machine vers une autre afin que les étudiants retrouvent le même environnement sur chacune d’elles. Les administrateurs de parcs informatiques pourront quant à eux administrer le tout depuis le nuage (Cloud).

Windows 10 S pourra être installé gratuitement sur des ordinateurs fonctionnant déjà avec Windows 10 Pro dans les écoles. Par ailleurs, les ordinateurs vendus avec le nouveau système de Microsoft comprendront un an d’abonnement à Minecraft Education Edition et à Office 365 Education. D’ailleurs, il est à noter que la suite Microsoft Office fera son entrée bientôt sur le Windows Store.

Présentation de Windows 10 S

En attendant l’arrivée des ordinateurs sous Windows 10 S l’été prochain, Microsoft proposera dès le 15 juin son propre ordinateur équipé du système d’exploitation.

Le premier ordinateur sous Windows 10 S se nomme « Surface Laptop »

La gamme Surface de Microsoft se dote maintenant d’un ordinateur portable. Ses caractéristiques (et son prix) le positionnent davantage comme un appareil haut de gamme.

Son écran de 13,5 pouces Full HD est, selon Microsoft, le plus fin au monde pour un ordinateur portable. Cet écran est tactile et peut être utilisé avec un stylet.

Le Surface Laptop se décline en quatre modèles basés sur un processeur i5 ou i7. Dans le cas du premier processeur, on retrouve 4 Go ou 8 Go de mémoire et un disque SSD de 128 Go ou 256 Go pour le stockage. Dans le cas du deuxième processeur, la mémoire peut passer de 8 Go à 16 Go et la capacité du SSD de 256 Go à 512 Go.

Une telle configuration a un prix. On compte 999 $ pour le modèle de base. Je ne comprends pas vraiment la stratégie de Microsoft derrière un tel ordinateur pour la promotion de Windows 10 S.

Le Chromebook de Google est accessible à tout le public et pas seulement au domaine de l’éducation, et ce, pour un prix très abordable. Je doute que ce même public soit tenté par un ordinateur à plus de 1 000 $ qui propose un système d’exploitation ne permettant pas d’utiliser des logiciels dignes de profiter d’une telle puissance. Enfin, c’est mon humble avis… et le vôtre ?

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Informatique »

Laisser une réponse

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *