La France a déjà son musée depuis trois ans. Il présente des artefacts du domaine de l'informatique. On y découvre des vieilles choses qu'on ne croyait pas exister. Il s'agit d'un beau retour en arrière qu'il est possible de vivre désormais à Montréal. Le site iMusée nous en fait découvrir une partie... virtuelle.

Peut-être possédez-vous comme moi du vieux matériel informatique placardé dans une pièce de votre maison ou dans le sous-sol. Question de conserver une petite partie de notre histoire dans le domaine des technologies et de l'informatique.

Le journaliste techno Philippe Nieuwbourg possédait une belle collection d'objets informatiques et eut l'idée il y a quelques années de fonder un musée à but non lucratif à Paris. Est-ce que son projet a eu du succès? Sûrement puisque son Musée de l'informatique est le vingtième lieu de Paris le plus visité. Il accueille plus de 300 000 visiteurs par an.

Tout a commencé toutefois avec une exposition temporaire de huit mois qui a attiré 250 000 personnes. Au Québec, le Pavillon d’éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve a tenté la même chose avec une exposition qui a eu lieu du 2 au 9 septembre 2009.

Le 14 septembre 2010 a lieu l'ouverture officielle du Musée que l'on espérait au départ pour 2011. Un aperçu de l'exposition était offert sur le site iMusee.org (et l'est toujours d'ailleurs). Aujourd'hui, la population du Québec et d'ailleurs peut visiter le « vrai » musée situé au Pavillon d'éducation communautaire (PEC) du quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal, au 1691, boulevard Pie-IX (métro Pie-IX).

Branchez-vous a assisté à l'ouverture officielle le 10 septembre dernier. Un excellent article a été publié le site du Journal Métro.