Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Galaxy Note 5

Un an d’utilisation du Galaxy Note 5 : voici enfin ce que j’en pense !

Publié le 2 août 2016 | Mobilité | 7 commentaires

Il y a près d’un an, je me suis procuré le Galaxy Note 5 quelques jours après sa sortie sur le marché (Canada). Il est considéré comme l’un des meilleurs téléphones de 2015 et il surclasse toujours plusieurs appareils de 2016. Plusieurs personnes m’ont déjà demandé mon avis à ce sujet. J’ai donc pensé rédiger enfin cet article que je publie le jour du dévoilement de son digne successeur, le Galaxy Note 7.

Mise à jour du 3 août 2016 : Samsung a dévoilé tel que prévu le Galaxy Note 7. Je vous invite à lire mon article à son sujet.

Ce billet ne se présentera pas vraiment comme la plupart des essais de produits que j’ai pu faire pour mon blogue. Puisque j’ai en main le Galaxy Note 5 depuis près d’un an (28 août 2015), je ne peux pas vraiment le présenter comme je le ferais pour un nouveau produit.

Je parlerai donc ici de mon expérience avec le Note 5. Je mentionnerai ses forces, mais aussi de ses faiblesses afin que ceux et celles qui seraient tentés par l’expérience de la phablette de Samsung (celle de l’an dernier ou la nouvelle mouture) puissent avoir un avis objectif sur le sujet.

Avant toute chose, je dois apporter une précision quant au Galaxy Note 7 présenté par Samsung le 2 août 2016. Si vous pensez avoir trouvé une erreur jusqu’à maintenant dans mon article concernant le numéro de version du nouvel appareil, il n’en est rien.

Samsung a volontairement choisi de passer du Note 5 au Note 7 pour éviter la confusion entourant sa gamme Galaxy S7 sortie il y a quelques mois. Il semble que le fabricant ait craint qu’un Galaxy Note 6 soit considéré comme un appareil déjà passé « mode » et en retard sur ses nouvelles gammes. Stratégie purement marketing !

Le Galaxy Note 5 est un téléphone puissant et de qualité

Voilà ce que je retiens principalement de cet appareil : puissance et qualité. Après un an d’utilisation, il est toujours aussi rapide. Je n’ai jamais senti de ralentissement sur aucune application, sauf peut-être quelques bogues après le passage à Android 6 (mise à jour reçue en avril dernier). Une réinitialisation complète du téléphone a corrigé la plupart des problèmes, dont la batterie qui se déchargeait plus rapidement.

On doit bien sûr la rapidité du Note 5 à sa fiche technique imposante, dont le processeur à 8 coeurs et la mémoire vive de 4 Go. Mais aussi, et cela est une surprise, à une surcouche logicielle (interface Android personnalisée par le fabricant) beaucoup moins lourde que ce qu’on a connu avec les anciens produits de Samsung. Cette surcouche a d’ailleurs été encore plus optimisée avec Android 6.

En plus de la surcouche logicielle plutôt déficiente, les téléphones de Samsung ont longtemps souffert d’un boîtier de piètre qualité qui n’était pas digne des appareils haut de gamme (et surtout pas digne de concurrencer Apple sur ce point). Avec le Note 5, comme la gamme Galaxy S6 sur laquelle il est inspiré, Samsung a bien fait les choses.

Ainsi, j’ai été convaincu par la qualité du téléphone dès la première prise en main à la boutique. Un boîtier tout en élégance au dos en verre (qui retient rapidement les traces de doigts) et un écran qui semble moins fragile aux rayures. À ce sujet, je ne saurais pas m’avancer sur la durabilité de l’ensemble puisque mon téléphone a toujours été protégé par un étui et un protecteur d’écran (je suis un paranoïaque sur ce point).

Un excellent appareil photo

L’amateur de photographie que je suis est plus que satisfait de l’excellent capteur photo et vidéo du Galaxy Note 5 (qui est le même sur la gamme Galaxy S6). Il est même assez bon pour que je me permette à l’occasion de laisser de côté mon appareil Reflex (Canon T3i) et de n’utiliser que mon téléphone. Il faut dire que le capteur de 16 Mpx de l’appareil a une ouverture f1.9.

Pour les non-initiés en photographie : plus le chiffre est petit, plus l’ouverture du capteur est grande et laisse ainsi passer plus de lumière. Cela résulte des images plus nettes, avec moins de bruit en basse lumière. Je dois avouer toutefois que le nouveau Galaxy S7 le surpasse quelque peu en photographie nocturne. J’aurai l’occasion d’en parler dans un prochain article puisque j’ai testé ces dernières semaines le Galaxy S7 Edge.

Voici une photo macro prise avec mon téléphone :

Essai macro Galaxy Note 5

D’autres photos à venir sur mon compte Flickr : https://www.flickr.com/photos/dominicdesbiens/

Le capteur d’empreintes fait son travail

Je trouve cette fonctionnalité merveilleuse. Je l’utilise pour déverrouiller mon téléphone. Le capteur est plutôt précis et reconnaît l’empreinte, peu importe la position du doigt sur le capteur. Par contre, dès que le doigt est humide ou a un peu de saleté, le capteur devient capricieux et force alors l’utilisation d’une autre méthode de déverrouillage.

Un stylet : vraiment utile ou pas ?

Le Galaxy Note 5 est très similaire au Galaxy S6. Je dirais même qu’il en est une version XL. L’expérience d’avoir les deux téléphones en main n’est toutefois pas la même. Le Note 5 est plus gros et, surtout, plus lourd. Il faut aimer cet aspect et considérer le fait qu’il se transporte moins facilement dans une poche de pantalon (et surtout pas dans celle d’une chemise). Croyez-moi, on s’habitue.

Ce qui le distingue donc de ses frères (Galaxy S6, S6 Edge et S6 Edge+) est le stylet. Logé dans un compartiment qui l’éjecte automatiquement par une pression du doigt, il est plutôt utile pour les personnes qui aiment prendre des notes manuscrites. Or, ce n’est pas mon cas. J’ai pensé que le stylet m’inciterait à utiliser régulièrement le Note 5 comme un « pad » de notes et ce n’est pas arrivé.

Cela dit, je m’amuse tout de même à l’occasion avec le stylet qui est très précis et accompagné de fonctionnalités bien pensées sur le téléphone. Dès l’éjection du « crayon », l’interface de l’appareil propose un menu d’icônes qui permettent d’ouvrir rapidement une application. Le choix d’applications est d’ailleurs paramétrable. Il y a encore mieux. Si l’on éjecte le stylet alors que le téléphone est en veille, on peut écrire sur son écran comme sur un tableau noir sans déverrouiller l’appareil. C’est vraiment rapide et très « cool ».

Note sur écran verrouillé

Le stylet du Galaxy Note s’avère un atout surtout pour les professionnels qui aiment prendre des notes manuscrites. Personnellement, je l’ai peu utilisé. Pourquoi ai-je choisi ce téléphone alors ?

D’abord, parce que j’aimais le design et les caractéristiques de cet appareil. Ensuite, le Note de Samsung est reconnu comme étant l’un des meilleurs téléphones de grande taille (phablette) du marché et qu’à ce moment le Galaxy S6 Edge+ (quasi identique, le stylet en moins) n’était pas encore sorti. De toute façon, je n’aime pas particulièrement l’écran incurvé du Edge.

Quelques points négatifs tout de même

Je ne peux pas passer à côté des points négatifs du Galaxy Note 5 (et de la gamme Galaxy S6), car certains sont de taille. Heureusement, plusieurs d’entre eux ont été revus et corrigés par Samsung sur son nouveau Galaxy Note 7.

Le premier qui me vient à l’esprit est l’absence d’un emplacement pour carte mémoire. Le téléphone est offert avec une capacité de 32 Go et de 64 Go. Cet espace est clairement insuffisant pour stocker la musique ou filmer en haute définition sur une longue période. Même avec 32 Go de mémoire, je manque souvent d’espace et je dois en libérer.

Ensuite, j’aurais aimé que le Galaxy Note 5 suive la voie tracée par le Galaxy S5 de l’année précédente en adoptant la certification IP 67 qui garantit une résistance à la poussière et à l’eau au téléphone. Non seulement il n’en est pas pourvu, mais Samsung a fait marche arrière en ne le proposant pas sur le Galaxy S6.

Outre cela, la batterie du Note 5 ne peut pas être enlevée. Cela est pourtant utile lorsqu’elle est en fin de vie ou pour la remplacer par une deuxième batterie de secours. Car il faut l’admettre, celle du Note 5 (3000 mAh) n’est pas adaptée selon moi à la taille et à la puissance du téléphone. Avec une utilisation plus intensive, je dois inévitablement penser à une recharge durant la journée.

Enfin, si la surcouche « Touchwiz » du Galaxy Note 5 est moins lourde que par le passé, elle vient toujours avec de nombreuses applications propriétaires de Samsung qui, au final, ne nous servent pas toutes. Certaines sont intéressantes et je les utilise. Pour les autres, j’en ai désactivé quelques-unes pour économiser un peu de ressources (batterie, mémoire, etc.).

Au moment d’écrire ces lignes, le Galaxy Note 7 n’a pas encore été dévoilé. Mais les rumeurs crédibles parlent d’un retour de l’emplacement pour carte mémoire, de l’étanchéité de l’appareil et d’une batterie beaucoup plus adaptée (minimum 3500 mAh). Je mettrai à jour cet article après le dévoilement du téléphone.

Page officielle du Galaxy Note 5 :
http://www.samsung.com/ca_fr/consumer/mobile-devices/smartphones/galaxy-note/SM-N920WZKAXAC

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Mobilité »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.

Liens vers cet article :

  1. […] la journée du 2 août 2016, j’ai publié un article à propos de mon expérience avec le Galaxy Note 5 que j’utilise depuis un an. Le même jour […]

7 commentaires sur « Un an d’utilisation du Galaxy Note 5 : voici enfin ce que j’en pense ! »

  1. WISSHAUPT a écrit :

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant, d’ailleurs plus qu’une fiche de test, l’expérience d’utilisation au quotidien oblige.
    Vous parlez de prise en main en boutique. Mais laquelle ? Les magasins habituels ne le propose ni à la vente et encore moins à l’expo.
    Merci d’avance

    Thomas WISSHAUPT

    • Dominic Desbiens a répondu :

      Merci pour le commentaire. Je suis du Québec l’ami, nous avons eu la chance d’avoir en boutique le Galaxy Note 5. Offert dans la plupart des boutiques où l’on vend des téléphones intelligents !

  2. Braindegeek a écrit :

    Je viens de m’en prendre un justement, je voulais prendre le 7 mais 836 c’est chaud. J’etais sur un A5 et je suis vraiment déçu, j’avais avant mon A5 un note 3 et j’avais vraiment apprécié. Ton avis sur le note 5 me conforte sur mon choix. Il me tarde de le recevoir.

    • Dominic Desbiens a répondu :

      @Braindegeek vous devriez aimer votre nouveau téléphone. J’en suis toujours aussi satisfait après un an, malgré les lacunes (dont l’absence de carte mémoire) qui ont été corrigées sur le Note 7. Nous me ferez un suivi de votre expérience.

  3. OGenius a écrit :

    Merci pour cette belle revue indépendante @Dominic ! Il serait intéressant de savoir quels genres d’applications tu utilises au quotidien, outre les applications photos. Pour avoir testé des modèles précédents de Samsung, on constate parfois une latence avec des apps importantes telles que Gmail. Est-ce que la surcouche logicielle du Galaxy Note 5 fait bon effet?!

    • Dominic Desbiens a répondu :

      Bonjour. Merci pour le bon commentaire. Oui la surcouche Samsung fait bonne impression sur le Note 5. Beaucoup plus fluide qu’avant et plus beau visuellement, surtout depuis Android Marshmallow. Je n’ai jamais senti de ralentissement ou de latence durant l’utilisation. Il faut dire que le matériel est plus que convenable pour la surcouche.

      Pour ce qui est des applications, vous parlez de celles de Samsung ou en général? On me pose régulièrement cette question et ce serait peut-être le temps d’en faire un article. Une sorte de Top 10 ou Top 20, car mon utilisation quotidienne dépasse rarement ce nombre d’applications.

    • OGenius a répondu :

      Merci pour le retour Dominic! Les téléphones Android ont vraiment fière allure de nos jours! Oui, une revue sur le TOP 10 des meilleures applications serait vraiment intéressante. Je vais de ce pas lire la revue sur le Galaxy Note 7 ;)