Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Sécurité informatique

Quand le logiciel de sécurité devient l’escroc…

Publié le 20 septembre 2010 | Opinions | 0 commentaire

Il existe une menace vicieuse sur Internet qui consiste à faire croire à l’internaute qu’il est infecté d’un virus alors qu’il n’en est rien. Le but de cette tactique menée par des escrocs est de lui faire acheter un logiciel payant. Mais comment un utilisateur peut-il s’en prémunir quand c’est son propre logiciel de sécurité qui devient la source de l’escroquerie?

Je répète souvent que la meilleure façon de se prémunir des virus est d’abord d’installer et mettre à jour un logiciel antivirus sur son ordinateur, puis d’utiliser un navigateur récent (particulièrement Firefox) qui réussit souvent à arrêter une partie des codes malveillants sur le Web.

Ce conseil est bien sûr celui de nombreux professionnels et spécialistes de la sécurité informatique. Toutefois, je n’ai jamais vraiment anticipé que des éditeurs de logiciels de sécurité pourraient un jour utiliser les techniques des faux antivirus pour faire vendre leurs propres produits.

C’est pourtant ce qui est arrivé chez la compagnie Check Point qui développe le célèbre pare-feu gratuit ZoneAlarm. De nombreux utilisateurs ont reçu une alerte de leur logiciel de sécurité prétextant qu’un Cheval de Troie était entré dans leur ordinateur. Le message indique par surcroît que le virus peut dérober les mots de passe enregistrés dans l’ordinateur.

Évidemment, dans sa version gratuite, ZoneAlarm n’est qu’un simple pare-feu et ne peut donc pas éradiquer le Cheval de Troie. Seule la suite de sécurité complète payante peut y arriver. À cet effet, un lien dans le message pointe directement vers la page d’achat du logiciel.

Inondée de messages parfois très salés sur son forum de discussion, la compagnie a affirmé que l’alerte n’était qu’un simple message pour informer les utilisateurs de l’existence d’une suite de sécurité complète.

Bien sûr, je n’ai rien contre le fait de vouloir vendre des produits en affichant de la publicité. Mais je trouve cette tactique plutôt discutable. Quand il nous sera plus possible de faire la différence entre le vrai du faux en matière de sécurité sur nos PCs, est-ce qu’il sera le temps de passer définitivement au Mac que l’on dit totalement sécuritaire et sans danger?

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Opinions »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.