• Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
Steve Jobs

Problèmes de santé de Steve Jobs : six mois loin d’Apple

15 janvier 2009 | Opinions | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter
Crédit image : Justin Sullivan | Getty Images

Pour ceux qui ne le savent pas, le PDG d’Apple, Steve Jobs, a souffert d’un cancer du pancréas en 2004. C’est en faisant face à une grande inquiétude de la part des investisseurs qu’il a vaincu la maladie. Son cancer n’était pas le plus répandu et le plus grave (l’adénocarcinome pancréatique). Ses chances de guérison après sa grande opération étaient bonnes puisqu’il avait été diagnostiqué très tôt. Mais voilà que depuis un an déjà, l’état de santé de Steve Jobs fait l’objet de plusieurs spéculations sur une récidive du cancer et sur l’avenir d’Apple dont le titre connaît d’importantes variations en bourse. Cette semaine, il a annoncé qu’il se retirait jusqu’en juin 2009 pour un congé de maladie forcé.

En 2008, des rumeurs ont plané sur le lancement de la deuxième génération de l’iPhone où le PDG d’Apple était apparu sur scène avec un coup de vieux au visage et une maigreur qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Du coup, monsieur Jobs a rassuré les médias et les investisseurs en affirmant qu’il n’y avait aucune récidive de cancer.

En août dernier, le magazine Bloomberg a fait toute une gaffe en publiant sur son site Internet une nécrologie sur Steve Jobs. Retirée aussitôt, cette annonce en a fait rire plusieurs, mais a quand même relancé le bal des rumeurs sur l’état de santé du PDG d’Apple âgé de 53 ans.

À la suite de cette fausse nouvelle, Jobs a annoncé à l’automne dernier qu’il ne serait pas présent au MacWorld qui a eu lieu du 5 au 9 janvier 2009. En passant, lors de cet événement annuel où le public afflue au même endroit pour découvrir les nouveautés de la firme, Apple a annoncé qu’iTunes proposerait désormais des fichiers MP3 sans protection par DRM. Au bonheur de ceux qui possèdent un lecteur MP3 autre que l’iPod.

Dès le début de l’année, Steve Jobs a publié un communiqué expliquant la raison de son amaigrissement et de son état en général. Il s’agissait, selon ses médecins, d’un déséquilibre hormonal qui a englouti toutes les protéines dont son corps a besoin pour rester en bonne santé. Il affirmait également suivre un traitement pour cette maladie et rassurait les investisseurs en confirmant qu’il restait à la tête d’Apple. Dès le lendemain, le titre de la firme gagnait 3,25 points sur le cours du Nasdaq dès son ouverture à la Bourse.

Or, le 14 janvier, Steve Jobs a annoncé qu’il doit quitter temporairement Apple pour un congé de maladie. Dans un courriel envoyé aux employés de la firme, le PDG précise :

« Au cours de la semaine écoulée, j’ai appris que mes problèmes de santé sont plus complexes que je ne l’avais pensé initialement ».

Monsieur Jobs se retire donc jusqu’en juin 2009 où il suivra un gros traitement pour sa maladie. Avis aux intéressés : ce sera peut-être bientôt le moment d’acheter des actions d’Apple dont le titre va sûrement connaître une baisse avant de remonter en juin prochain.

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Opinions »

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Liens vers cet article :

  1. […] Commençons ce tour d’horizon avec une rumeur à la fin de juin concernant le retour du PDG d’Apple, Steve Jobs, dont l’état de santé avait inquiété l’industrie informatique et technologique en 2008. Monsieur Jobs a fait face à un cancer du pancréas au cours des dernières années. Et en raison d’un déséquilibre hormonal qui l’a rendu méconnaissable l’année dernière, il a dû se retirer en janvier 2009 pour prendre du repos (voir cet article). […]