• Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
Opération laser

Première au Canada : le CHUM redonne la vue aux non voyants

11 décembre 2008 | Techno & Sciences | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter

La vue est sans doute le sens qui est, à mon avis, l’un des plus précieux. Depuis quelques décennies, la médecine a fait en sorte que l’on puisse mieux voir lorsque nos yeux n’ont plus leur capacité d’autrefois. Nous avons lentement remplacé les verres épais par des lentilles de contact. Il est même possible aujourd’hui de corriger certains problèmes de la vue avec une technologie au laser. Mais que diriez-vous si l’on pouvait redonner la vue à ceux qui l’ont perdu? C’est maintenant une chose possible grâce au CHUM de Montréal qui possède désormais l’expertise et l’équipement nécessaire à cette intervention « divine ».

Il s’agit d’une première au Canada. Le CHUM peut aujourd’hui procéder à une intervention chirurgicale qui peut aider une personne non voyante souffrant d’une cécité cornéenne sévère à recouvrer complètement la vue. Déjà, plusieurs patients ont bénéficié de cette intervention qui s’est avérée un succès. Ils ont tous recouvré la vue après quelques heures seulement.

Cette nouvelle suscite un intérêt certain dans le domaine de l’ophtalmologie et relance un débat de société, celui du don d’organe. En effet, on incite souvent les gens à signer leur carte d’assurance maladie et à prévenir leur famille dans le cas où ceux-ci acceptent que l’on prélève certains de leurs organes lors du décès. Cette action est importante, car elle peut sauver des vies.

Dans le cas qui nous concerne ici, le don d’organe est aussi important. L’intervention pratiquée au CHUM par la Dre Mona Harissi-Dagher (la seule spécialiste au pays qui pratique cette chirurgie) requiert une greffe de la cornée.

Enfin, une bonne nouvelle pour les patients qui souhaiteront bénéficier de cette nouvelle intervention : elle est couverte par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Dre Mona Harissi-Dagher espère redonner la vue à une vingtaine de patients par année.

Vous trouverez plus d’informations dans cette chronique publiée par le Centre Hospitalier de l’Université de Montréal.

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Techno & Sciences »

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *