Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Disques Blu-Ray

Pioneer développe un disque optique Blu-ray de 400 Go

Publié le 9 juillet 2008 | Techno & Sciences | 0 commentaire

La capacité est devenue un facteur primordial pour l’enregistrement des données. Le Blu-ray, nouveau support numérique qui devrait remplacer avantageusement le DVD, offre 5 fois plus d’espace disque que son prédécesseur. Mais on n’a encore rien vu puisque Pioneer a annoncé la production d’un nouveau disque optique dont la capacité atteint les 400 Go.

De nombreux utilisateurs de PC (ordinateur personnel) n’ont toujours pas ajouté à leur ancienne machine un lecteur ou un graveur de DVD. Sur les nouveaux ordinateurs, ce périphérique vient en standard comme la radio dans une auto. Pourtant, il est beaucoup plus rapide de graver ses données sur un DVD que sur un CD. La capacité est aussi beaucoup plus importante. Sans compter que le prix des supports DVD, comparativement à la même quantité de CD, est moins élevé. On peut facilement trouver des « tours » de 100 DVD pour à peine 30 $.

Il peut être difficile pour un néophyte de comprendre les termes de mégaoctets (Mo) et de gigaoctets (Go). Cette dernière unité de mesure est la plus utilisée depuis les dernières années pour calculer l’espace des supports de stockage comme les clés USB, les disques DVD et Blu-Ray, ainsi que les disques durs. On ne parle presque plus du mégaoctet. Pour vous donner une idée, les anciennes disquettes de 3 pouces et demi avaient une capacité de 1,44 Mo. Ce n’est même pas assez pour enregistrer une chanson au format MP3 (qui pèse au minimum 3,5 Mo).

Si votre ordinateur est équipé d’un graveur de CD, vous faites au moins partie de la nouvelle ère de l’enregistrement numérique. Un CD peut contenir jusqu’à 700 Mo de données, soit 80 minutes de musique au format standard (et non de MP3). Un DVD, quant à lui, peut emmagasiner 4,7 Go de données, ce qui représente approximativement 4 700 Mo (ou près de 7 CD). Vous me suivez?

Passons maintenant au nouveau format d’enregistrement numérique, le Blu-ray. J’ai déjà écrit un article à ce sujet en février dernier (ou celui-ci, en juin). Cette technologie est relativement nouvelle. Il est probable que vous n’ayez pas encore dans votre ordinateur un graveur supportant ce type de support. Il est utilisé actuellement par les maisons de production hollywoodiennes et les développeurs de jeux vidéo destinés principalement à la console Playstation 3 de Sony (qui en était équipé avant même que le Blu-ray ne devienne le standard de la haute définition). Un disque Blu-ray peut contenir 25 Go ou 50 Go de données (selon qu’il soit simple ou double couche).

L’année dernière, la compagnie japonaise Hitachi a développé un disque Blu-ray ayant une capacité de 100 Go. Elle a tout simplement porté à 4 le nombre de couches sur le disque (chacune ayant évidemment 25 Go d’espace). La même compagnie et Panasonic ont toutes les deux présenté cette année un nouveau disque de 200 Go.

Une nouvelle course à la capacité dans le domaine des disques optiques est bel et bien commencée. Pioneer a annoncé récemment qu’elle a développé un disque Blu-ray de 16 couches pouvant accueillir 400 Go de données. Il s’agit de la plus grande capacité jamais atteinte pour un disque optique.

Il faut préciser que jusqu’à maintenant, les constructeurs éprouvaient des problèmes dans l’augmentation de la capacité des disques optiques. En ajoutant les couches, la qualité du signal (et donc la fiabilité de lecture des données) s’affaiblissait. Pioneer, qui n’a pas dévoilé sa technologie utilisée, aurait réussi à contourner ce problème. Pour le moment, le disque de 400 Go peut seulement être lu (théoriquement sur la plupart des lecteurs Blu-ray actuels).

Aucune date n’a été précisée quant à la mise en marché de ce disque et des lecteurs/graveurs spécifiquement conçus pour ce dernier. Mais la compagnie prévoit sortir d’ici la fin de 2009 un graveur pour le salon développé par la compagnie Sharp qui supportera les disques optiques conçus avec sa technologie.

Il ne reste plus maintenant qu’à attendre le moment où il sera possible d’enregistrer 1 To (téraoctet, soit environ 1 000 Go) de données sur un disque optique, comme c’est maintenant possible pour les disques durs (support sur lequel sont actuellement enregistrés votre Windows ou Mac OSX et vos programmes). À suivre…

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Techno & Sciences »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.