Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Movavi Video Suite

Movavi Video Suite, un logiciel de montage vidéo simple et rempli de belles fonctionnalités « professionnelles »

Publié le 29 mars 2018 | Informatique, Opinions | 0 commentaire

Il y a quelques semaines, une entreprise spécialisée dans la conception de logiciels de montage et de conversion photo / vidéo m’a offert la possibilité d’essayer l’un de leurs produits. Puisque je crée régulièrement des montages vidéo, j’ai accepté avec plaisir. Je vous propose donc de lire ce compte-rendu à propos du logiciel Movavi Video Suite qui offre des outils plutôt intéressants.

Au cours des dernières années, j’ai utilisé plusieurs logiciels de montage vidéo. Certains d’entre eux étaient plus simples à prendre en main que les autres, mais ils manquaient souvent de fonctionnalités avancées qui permettent habituellement de créer des vidéos de qualité professionnelle.

Lorsque j’ai consulté la page Web de présentation de Movavi Video Suite, celui-ci m’a semblé plutôt intéressant. On nous promet un logiciel riche en fonctionnalités « professionnelles » (effets visuels, trucages vidéos, ajout de musique, etc.), mais d’une grande simplicité d’utilisation.

Si tout cela s’est avéré plutôt juste lors de mon essai, j’ai tout de même trouvé quelques lacunes à la suite logicielle. Heureusement, certains outils proposés dans celle-ci m’ont partiellement fait oublier les points faibles.

Une installation sans encombre

Movavi Video Suite est offert gratuitement pour une période d’essai de 7 jours avec certaines limitations dans les fonctionnalités. Le fichier téléchargé sur le site officiel a une taille de moins de 100 Mo, ce qui est bien en dessous de la taille des suites logicielles professionnelles reconnues qui comptent plusieurs centaines de Mo.

Limitations de la version d'essai

L’installation de Movavi Video Suite se passe sans problème et sans présence de logiciels malveillants cachés (ce qui arrive malheureusement trop souvent avec ce genre de logiciel). À ce sujet, l’entreprise active par défaut une option permettant de recueillir anonymement des données d’utilisation. Si cela peut poser un problème d’atteinte à la vie privée, il est possible de la désactiver en décochant simplement la dernière case à la fin de l’installation.

Désactivation des données d'utilisation

Après son installation qui s’avère plutôt rapide, le logiciel ouvre un guide de démarrage dans le navigateur Web qui présente les fonctionnalités de base du logiciel. Ce guide propose des liens menant vers le manuel de l’utilisateur qui est en anglais seulement. Heureusement, l’entreprise propose aussi sur son site Web divers tutoriels bien plus pratiques qui, eux, sont en français (lien donné à la fin de l’article).

Premier lancement de Movavi Video Suite : la simplicité avant tout !

L’entreprise parlait d’un logiciel simple à utiliser ? Elle remplit bien sa promesse ! Au premier démarrage, on retrouve une interface simplifiée plutôt agréable affichant des onglets (boutons) de couleur représentant chaque catégorie d’outils (vidéo, audio, photo, etc.).

Vous aurez compris que le logiciel testé est une suite d’outils, non limitée à l’édition ou la conversion vidéo et audio. La plupart sont utiles, alors que d’autres sont discutables. Je vous les présente…

Interface principale de Movavi Video Suite

Des outils communs à plusieurs catégories

La suite logicielle propose plusieurs sections (ou plutôt des onglets), mais certains liens dans chacune d’elles ouvrent un outil commun aux autres sections. C’est le cas notamment de l’utilitaire qui permet de convertir des fichiers vidéo, audio et photo vers de nombreux formats.

On retrouve également un lecteur de fichiers multimédias (audio et vidéo) qui, encore une fois, supporte de nombreux formats de fichiers et peut être lancé depuis les sections Vidéo et Audio. Enfin, il est possible d’utiliser le logiciel pour partager des photos et des vidéos sur Internet, dont YouTube, Facebook, un serveur Amazon S3 ou FTP, ainsi que sur Vkonttakt, un réseau social russe similaire à Facebook. L’idée est bonne, sans toutefois être extraordinaire.

Trois principales sections axées sur la vidéo, l’audio et la photo

Outre les outils communs mentionnés précédemment, la section Vidéo propose des utilitaires pour éditer, monter et diviser des vidéos (j’en parle plus loin), enregistrer l’écran de l’ordinateur (utile pour des tutoriels comme ceux que j’ai déjà présentés sur mon blogue) et capturer différentes sources vidéos comme la télé et des vieilles cassettes VHS (jeune lecteur ou lectrice, lisez cette page d’information !). La partie vidéo de Movavi Video Suite est selon moi la plus complète et la plus utile.

L’onglet Audio est moins riche en fonctionnalités. On retrouve principalement, en plus des outils communs à la section vidéo, un enregistreur de sons et un outil de gravure de CD (si vous êtes du genre à écouter encore des CD musicaux !).

Enfin, la section Photo se veut encore plus dépourvue si l’on exclut les outils communs aux autres sections. En effet, on retrouve ici le convertisseur de fichiers, un éditeur permettant de créer des diaporamas (qui est en fait le même outil que l’édition vidéo) et le partage de ses photos sur Internet.

L’idée d’avoir séparé en divers onglets les outils vidéo, audio et photo communs aux autres sections n’est pas mauvaise. Cela rend son utilisation plus simple et compréhensible. Je me questionne seulement sur le réel intérêt d’avoir des liens dupliqués une fois que l’on est habitué au logiciel.

Une autre palette d’outils qui rappelle les suites logicielles de gravure

Movavi Video Suite propose une autre section qui peut s’avérer utile lorsque l’on crée des vidéos et des diaporamas photo, et ce, même si l’on est à une ère où l’on utilise de moins en moins les CD et les DVD.

L’onglet « Données » permet de graver des disques et des fichiers images, ainsi que de copier des disques ou copier les données de ceux-ci sur le disque dur de l’ordinateur. L’onglet propose aussi un lien pour importer un fichier AVCHD qui n’est rien d’autre que l’outil de capture d’une source vidéo (caméscope par exemple).

Cette palette d’outils me rappelle étrangement les suites de logiciels de gravure reconnus comme Nero Burning Rom (devenue avec le temps une vraie « usine à gaz »). Ces suites destinées à la gravure de disques ont proposé avec le temps diverses fonctions multimédias. On dirait que l’inverse s’est produit avec Movavi Video Suite.

Outils de gravure et données

Des tutoriels ici et là qui nous guident pas à pas

L’interface au démarrage de Movavi Video Suite est claire et simple, certes. Mais elle n’est pas le seul élément qui rend la suite logicielle accessible aux néophytes. Les menus et les éléments dans les différents outils sont généralement placés de façon à ce que l’on sache rapidement ce que l’on doit faire avec ceux-ci.

De plus, à l’ouverture de certains outils, divers tutoriels présentent ses fonctionnalités et montrent comment les utiliser à mesure que l’on clique sur les éléments.

Exemple de tutoriel dans l'éditeur vidéo

Par exemple, on sait rapidement et facilement comment ajouter des fichiers multimédias dans la « ligne de temps » de l’éditeur vidéo, appliquer des effets de transition ou incorporer des titres dans le montage. L’outil d’enregistrement d’écran profite de cette assistance lorsque vient le temps de délimiter une zone à capturer :

Exemple de tutoriel lors de l'enregistrement d'écran

Des outils qui peuvent (ou auraient pu !) remplacer certains de mes logiciels…

Lors de mon essai, je n’ai pas pu faire autrement que de comparer les outils de Movavi Video Suite à certains logiciels que j’utilise sur mes ordinateurs. Car je dois l’admettre, la suite de Movavi regroupe efficacement en un seul logiciel plusieurs utilitaires que j’utilise déjà séparément.

Un enregistreur d’écran pour les tutoriels

L’enregistreur d’écran de Movavi Video Suite est fortement inspiré de Camtasia, le logiciel qui me sert depuis longtemps à réaliser les tutoriels présentés sur mon blogue (et qui est beaucoup plus dispendieux !). L’outil de Movavi fonctionne parfaitement. Une fois lancé, il suffit de délimiter la zone d’écran à capturer et de cliquer sur le bouton d’enregistrement.

Des raccourcis clavier permettent, entre autres, de terminer rapidement une capture. Il est possible grâce aux options d’ajouter certains effets comme le son du clic de la souris ou le soulignement du pointeur durant l’enregistrement.

L’outil conserve un historique utile des captures précédentes qui peuvent être ouvertes dans l’éditeur vidéo (ce dernier me rappelle aussi Camtasia). Malheureusement, on ne peut importer dans l’éditeur qu’une capture à la fois.

Outil d'enregistrement de l'écran

Un éditeur vidéo complet pour le montage

À propos de cet éditeur vidéo, il peut être lancé depuis l’outil d’enregistrement d’écran, mais aussi, comme je le précisais plus tôt, depuis l’interface du logiciel (dans les onglets Vidéo et Photo). Lorsqu’il est ouvert depuis l’interface principale, on nous invite à choisir de lancer l’éditeur en mode complet ou simplifié. Lors de mes tests, j’ai pensé à mes lecteurs néophytes et j’ai choisi le deuxième mode.

Il est vrai que ce mode est simplifié, voire trop à première vue. L’assistant demande d’ajouter une vidéo, une musique avec certains paramètres (volume, durée, etc.) et c’est tout. On peut déjà exporter la vidéo dans le format de son choix ou continuer le montage dans l’éditeur. Personnellement, je crois que l’on peut se passer de cet assistant simplifié même si l’on est débutant et commencer directement avec l’éditeur complet.

Éditeur vidéo en mode simple ou complet

Les catégories d’éléments offerts dans l’éditeur vidéo sont représentées par des icônes. Un clic sur chacune d’elles affiche une liste des éléments à utiliser dans le montage. Chaque ajout d’élément au montage s’effectue par simple glisser-déplacer. C’est plutôt intuitif.

Parmi les fonctionnalités pratiques de l’outil, il est possible de fractionner une piste vidéo pour former plusieurs clips vidéo. C’est plutôt utile dans le cas où l’on souhaite, notamment, insérer des effets et des filtres sur une ou plusieurs parties d’une même vidéo.

Outre les effets de transitions et les filtres artistiques sur la vidéo, on peut apposer à celle-ci des décorations de type emojis et autocollants. Le tout peut être agrémenté d’animations plutôt « cool » qui ajoutent une touche sympathique au montage. Les personnes plus techniques comme moi qui réalisent des tutoriels profitent d’autres éléments comme différentes flèches et icônes animées. J’ai bien aimé cet ajout qui sera « superflu » pour certains utilisateurs, mais utile pour les autres.

Des animations et autocollants

Enfin, l’éditeur offre différentes fonctions permettant d’améliorer la qualité des vidéos. Il y a notamment la stabilisation d’image qui permet de corriger les effets de bougé sur un clip, mais aussi l’ajustement des paramètres de couleurs. Je n’ai malheureusement pas testé ces possibilités.

Une partie indésirable dans une vidéo ? Il y a aussi un outil pour ça…

En plus des deux principaux outils vidéo mentionnés ci-haut, j’ai aussi essayé celui qui permet de diviser une vidéo. Grâce à lui, on peut supprimer une ou plusieurs parties « indésirables » d’une vidéo et exporter le clip final sans perte de qualité (il n’y a pas réencodage de la vidéo originale). L’exportation en un seul ou plusieurs fichiers s’avère assez rapide.

Diviser une vidéo dans Movavi Video Suite

Un brin de nostalgie avec nos vieilles cassettes VHS

L’an dernier, j’avais le projet de numériser toutes mes vieilles cassettes VHS-C depuis mon vieux caméscope (si vous avez moins de 20 ans, vous pouvez consulter cette page d’information). J’ai alors commandé sur Amazon un adaptateur USB qui permet d’enregistrer sur son ordinateur les images diffusées depuis un vieux caméscope ou autre source vidéo (j’en ferai un article éventuellement). Le logiciel chinois fourni avec le bidule semblait dater des années 90 tant il était laid et il ne fonctionnait pas très bien.

J’ai alors trouvé une alternative gratuite à ce logiciel, OBS Studio. Il m’a fallu aussi trouver les bons pilotes Windows pour que mes captures vidéos fonctionnent avec cet outil, car ceux fournis avec l’appareil n’étaient pas bien pris en charge.

Malheureusement, mon adaptateur USB DVR n’a jamais été reconnu par l’outil de Movavi Video Suite. Il n’y avait qu’un écran noir. Alors que le visionnement et l’enregistrement fonctionnent à merveille dans OBS Studio. J’ai installé d’autres pilotes de périphérique Windows, sans succès. Tout ce que j’ai pu essayer c’est l’enregistrement de la Webcam de mon ordinateur.

C’est dommage, car l’outil est très intéressant. L’interface très épurée ne propose que quelques options de base, mais suffisantes. Outre la sélection de la source vidéo et audio, il est possible de définir la résolution et la fréquence d’images de la capture, ainsi que le répertoire de sortie du fichier vidéo final. Il n’y a qu’à cliquer ensuite sur le gros bouton « Lancer la capture » et c’est dans la boîte !

Ce que j’en pense au final…

Je crois avoir donné suffisamment mon opinion au cours de cet article sur les différentes fonctionnalités de Movavi Video Suite pour vous en faire votre propre idée. Dans l’ensemble, c’est une suite logicielle simple à utiliser qui s’adresse à un large public. À moins que vous soyez une personne qui débute en informatique et qui sait à peine utiliser le système d’exploitation (Windows ou Mac) de l’ordinateur, vous devriez comprendre assez facilement et rapidement ses fonctionnalités.

Maintenant, est-ce que je vous recommande l’achat du logiciel ? Cela dépend de ce que vous recherchez dans un tel outil et d’éventuelles promotions qui vous permettraient de l’acheter à prix réduit.

À la suite de l’installation du logiciel, une page Web s’est ouverte me proposant une offre promotionnelle de 40 % sur le prix régulier du produit (150 $CAN) et valide seulement deux jours. Or, en consultant la boutique de l’entreprise, le prix régulier de son logiciel est affiché à 79,95 $CAN (pourquoi cette fausse économie ??).

Au moment d’écrire ces lignes, l’entreprise offre des « soldes du printemps ». Movavi Video Suite est passé de 79,95 $CAN à 39,95 $CAN. À ce prix réduit, c’est une bonne affaire, ne serait-ce que pour l’éditeur vidéo très complet du logiciel.

À 150 $CAN, je vous dirai de bien réfléchir à l’utilisation que vous ferez de ce produit. Un seul de ses outils ne justifie pas nécessairement la dépense. Mais à 40 $CAN, je me dis simplement : pourquoi pas ?

Page officielle de Movavi Video Suite :
https://www.movavi.com/fr/suite/

Tutoriels sur l’utilisation du produit :
https://www.movavi.com/fr/support/how-to/

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Informatique »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.