Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS

Copyright 2019 © dominicdesbiens.com
Tous droits réservés

Design Web basé sur une création de
Olivier Leblanc

Les téléphones à écran pliable arrivent, prêts à révolutionner un marché maintenant saturé...

Publié le 9 mars 2019 | Mobilité, Techno & Sciences | 0 commentaire

Cela fait au moins deux années que je vois passer des informations laissant présager qu'on aurait très bientôt sur le marché des téléphones intelligents à écran pliable. De nombreux brevets déposés par plusieurs fabricants, dont Samsung, n'ont fait qu'alimenter les rumeurs. C'est aujourd'hui une réalité puisque ce fabricant et quelques autres ont dévoilé (ou le feront prochainement) ce qui semble être la nouvelle révolution que le marché de la téléphonie attendait depuis un moment. Elle est belle l'innovation, mais elle a évidemment un prix astronomique. Bienvenue en 2019 !

L'année 2018 a été plus difficile pour le marché des téléphones intelligents qui a enregistré pour la première fois une baisse assez importante des ventes d'appareils. La dégringolade a eu lieu dans la plupart des pays du monde et a touché tous les fabricants majeurs de l'industrie. Je vous propose de lire cet article du journal Les Affaires paru récemment : Les ventes de téléphones intelligents glissent en 2018.

Les prévisions des spécialistes ne sont pas très bonnes pour 2019. Les ténors de l'industrie de la téléphonie mobile n'ont plus le choix : ils doivent innover, voire révolutionner le marché, pour inciter les consommateurs qui gardent désormais plus longtemps leur appareil à se laisser convaincre de passer à un nouveau modèle de plus en plus cher. Cette révolution passe peut-être par les nouveaux écrans pliables.

Le premier téléphone pliable du marché est chinois et se nomme « FlexPai »

C'est un fabricant que je ne connaissais pas. Royole Corporation, notamment fabricant d'écrans flexibles, a surpris tout le monde en octobre dernier en lançant ce qui est le premier téléphone à écran pliable du marché. Il a donc devancé Samsung que l'on a cru arriver premier à la ligne d'arrivée de cette nouvelle course à la révolution de la téléphonie mobile.

Mais même s'il est officiellement le premier sur ce nouveau marché, le téléphone FlexPai n'a pas vraiment convaincu le monde lors de son lancement. J'ai lu des dizaines d'articles à son sujet et visionné plusieurs vidéos. La plupart des privilégiés qui ont pu le prendre en main s'accordent à dire qu'il s'agit d'un produit « brut » plutôt non abouti et qui a plus des allures d'un prototype, et ce, même s'il est déjà en vente. L'intérêt envers ce produit est donc discutable, surtout après avoir vu la présentation officielle du téléphone pliable de Samsung qu'on verra plus loin.

Le FlexPai se présente comme une tablette tactile à écran AMOLED d'une taille de 7,8 pouces et d'une résolution de 1920 x 1440 pixels. L'écran, en plastique et non en verre, se replie sur lui-même à la manière d'un porte-cartes. Selon le fabricant, il peut se replier jusqu'à 200 000 fois (environ 100 fois par jour pendant 5 ans) avant qu'il puisse commencer à présenter des signes d'usure. L'écran repose sur une charnière qui laisse un certain espace vide entre les deux côtés de l'écran une fois plié. Selon les commentaires, ce détail augmente l'épaisseur de l'appareil lorsqu'il est replié et rend sa prise en main peu confortable.

Le téléphone FlexPai de Royole Corporation

Par ailleurs, l'appareil présente des caractéristiques communes aux téléphones haut de gamme actuels. On retrouve notamment le nouveau processeur Snapdragon 855 qui équipera la plupart des appareils de cette gamme cette année, 6 ou 8 Go de mémoire vive et une capacité de stockage de 128 ou 256 Go selon le modèle avec possibilité d'ajouter une carte mémoire allant jusqu'à 256 Go. Il propose deux capteurs photo, soit un grand-angle de 16 Mpx et un téléobjectif de 20 Mpx, ainsi qu'une batterie de 3 970 mAh qui me paraît limitée pour ce type d'appareil.

Enfin, le téléphone fonctionne sous un système d'exploitation maison nommé « Water OS » qui est basé sur Android 9.0. Les personnes qui ont testé l'appareil ont rencontré de nombreux bogues durant l'utilisation du système et des applications, ce qui explique en partie l'aspect prototype du produit.

Le coût de ce téléphone démarre à 1 318 $US pour la version 128 Go. À ce prix, je pense que l'appareil de Samsung ci-dessous s'avère bien plus intéressant…

Page officielle du FlexPai de Royole :
https://www.royole.com/flexpai

Galaxy Fold, le premier « vrai » téléphone à écran pliable signé Samsung

Là, on n'est plus dans l'univers des prototypes ! À une semaine du grand salon de la mobilité MWC 2019 qui s'est tenu à Barcelone du 25 au 28 février dernier, le fabricant Samsung a présenté sa conférence « Unpacked 2019 ». Il a dévoilé durant cet événement son téléphone phare Galaxy S10, mais aussi le « Galaxy Fold » qui semble davantage être réellement le premier téléphone pliable qui pourrait avoir un certain succès à l'international. Cet appareil avait déjà été annoncé au mois de novembre 2018, maintenant il a été présenté officiellement.

Un écran flexible pliable accompagné d'un deuxième écran plus petit

Les écrans flexibles chez Samsung ont déjà été utilisés dans plusieurs de ses produits, dont ses montres connectées et ses téléphones haut de gamme qui ont un écran aux bords incurvés depuis quelques années. Mais c'est la première fois que l'on voit officiellement chez Samsung un écran qui peut littéralement se plier en deux.

Cet écran « Infinity Flex Display » est fabriqué à partir d'un nouveau matériau en polymère (plastique) conçu par Samsung. Selon le fabricant, le matériau serait très résistant malgré le fait qu'il soit deux fois plus fin que le verre utilisé actuellement dans la plupart des téléphones intelligents. Ça reste à prouver à l'usage…

La taille de l'écran est de 7,3 pouces en diagonale pour une définition « QXCGA+ » de 2048 x 1536 pixels. Il repose sur une charnière mécanique que Samsung garantit d'infaillible. Contrairement à son concurrent chinois, l'écran du Galaxy Fold se plie par l'intérieur et dévoile un deuxième écran, cette fois AMOLED et en verre, d'une taille de 4,6 pouces de diagonale. À mon avis, cet écran aurait été plus intéressant s'il avait occupé une plus grande partie de la surface du téléphone.

Avant d'aller plus loin, je vous propose de visionner cette courte vidéo de présentation officielle du Galaxy Fold par Samsung :

De belles caractéristiques sous le capot

Si le concept de l'écran pliable est innovant et grandement intéressant, le reste des caractéristiques épate sur le Galaxy Fold. D'abord, on retrouve pas moins de 6 capteurs photo sur l'appareil.

Il y en a 3 sur la face arrière (sous le téléphone une fois plié) comme sur les Galaxy S10, soit un capteur ultra grand-angle de 16 Mpx à l'ouverture f/2,2, un autre grand-angle de 12 Mpx et d'une ouverture f/1,5 ou f/2,4, ainsi qu'un téléobjectif de 12 MP à f/2,4 d'ouverture. La face avant en propose un de 10 Mpx pour les égoportraits (selfies).

Lorsqu'il est déplié, le téléphone / tablette présente 2 autres capteurs photo (10 Mpx, f/2,2 et 8 MP, f/1,9) intégrés à une encoche située dans le coin supérieur droit. Les égoportraits seront inévitablement meilleurs lorsque le téléphone est utilisé en mode tablette.

Du côté plus technique, le Galaxy Fold proposera un espace de stockage de 512 Go (on est loin des 32 Go et 64 Go proposés sur la plupart des autres téléphones haut de gamme actuels !), 12 Go de mémoire vive, ainsi que le puissant processeur Snapdragon 855 qui sera à la base de la plupart des nouveaux téléphones haut de gamme de 2019. Ce dernier serait jusqu'à 45 % plus puissant que le Snapdragon 845 qui équipe mon Google Pixel 3 XL !

Enfin, Samsung a intégré dans son appareil deux batteries qui sont logées de chaque côté du téléphone. La capacité combinée de celles-ci est de 4 380 mAh, ce qui n'est pas très extravagant quand on considère que des téléphones à une seule batterie offrent déjà une capacité similaire (le Huawei Mate 20 Pro notamment sorti en octobre 2018). Mais c'est déjà mieux que son concurrent chez Royole.

Côté logiciel, le Galaxy Fold viendra avec Android 9.0. Le grand écran déplié permettra d'utiliser trois applications simultanément. Une fonction baptisée « App Continuity » va assurer la fluidité des applications lorsqu'on passe l'appareil du mode téléphone au mode tablette. Avec cette même fonction, on pourra notamment afficher une carte globale Google Maps sur l'écran du dessus et obtenir une carte plus détaillée en dépliant le téléphone. Les possibilités peuvent être grandes, mais peu ont été présentées par Samsung lors de sa conférence.

D'ailleurs, le fabricant n'a pas vraiment dévoilé plus de détails à propos de son Galaxy Fold. Il n'y en a même pas sur la page Web du produit où on peut s'inscrire pour recevoir plus d'informations avant sa sortie officielle le 26 avril prochain aux États-Unis. Par contre, on sait déjà qu'il sera très dispendieux : 1 980 $US, soit plus de 2 000 $ en comptant les taxes et, peut-être, le taux de change. Aïe aïe aïe…

Page officielle du Galaxy Fold de Samsung :
https://www.samsung.com/ca_fr/smartphones/galaxy-fold/

Un autre Chinois entre dans la course : Huawei avec son téléphone « Mate X »

Les Chinois connaissent une croissance phénoménale depuis deux ans sur le marché de la mobilité. Xiaomi impressionne, tandis que Huawei a réussi à prendre la place d'Apple au 2e rang des meilleurs vendeurs de téléphones intelligents en août 2018 (la première étant toujours occupée par Samsung).

Et c'est justement Huawei, bon troisième dans la course aux premiers téléphones pliables, qui a présenté le sien lors du salon MWC 2019, le « Mate X ». Depuis le dévoilement de cet appareil pliable et celui de Samsung, je vois de nombreuses vidéos qui comparent les deux produits afin d'élire, déjà, un vainqueur. Ici, le FlexPai de Royole est visiblement hors combat.

Même les deux fabricants s'attaquent mutuellement de toutes parts sur la place publique en critiquant la technologie de l'autre. Il faut savoir que le Mate X de Huawei utilise le même concept que l'autre chinois FlexPai: son écran flexible se plie par l'extérieur, contrairement au téléphone de Samsung qui se plie par l'intérieur. Quelle façon de plier est la meilleure ? Assistons aux épreuves jusqu'à l'an prochain et l'on pourra peut-être conclure !

Huawei Mate X
Crédit image : The Verge

Le Huawei Mate X propose donc un seul écran fait, lui aussi, de plastique (POLED) et qui est pliable par la pression d'un bouton situé à l'arrière. À plat, l'écran fait 8 pouces de diagonale pour une résolution de 2480 x 2200 pixels. Une fois plié, on se retrouve avec un écran avant de 6,6 pouces (2 480 x 1148 pixels) et un écran arrière de 6,38 pouces (2480 x 892 pixels). Ce dernier est moins large que l'autre puisqu'il prend place à côté d'une bordure surélevée sur la tranche arrière de l'appareil.

Sur cette barre verticale, on retrouve les différents capteurs du téléphone, dont trois lentilles pour la photo conçues avec Leica : une de 40 Mpx (grand angle), une autre de 16 Mpx (ultra grand-angle) et une dernière de 8 Mpx (téléobjectif). Avec cette configuration, il n'est pas possible de faire des égoportraits (selfies) lorsque le téléphone est plié. Par contre, le double écran offre l'avantage d'avoir un visuel sur ce que voit le photographe qui prend une photo de nous (il y a des influenceuses Instagram qui vont aimer !).

Tranche qui regroupe les capteurs

Le fait d'avoir tout intégré dans une barre verticale permet aussi d'avoir un écran entier sans encoche et quasi sans bordures lorsqu'il est déplié, ce qui peut présenter un avantage pour certaines personnes face au Galaxy Fold de Samsung qui arbore une grosse encoche.

Les autres caractéristiques sont là aussi séduisantes que le produit de Samsung… ou presque. Le téléphone propose 8 Go de mémoire vive (le Galaxy Fold en a 12) et une capacité de stockage de 512 Go qui peut être augmentée grâce à une carte mémoire au format propriétaire « NM Card » (plus compact que le MicroSD couramment utilisé). Cette dernière prend place sur un emplacement pouvant aussi servir à une deuxième carte SIM (ce que ne propose pas le Galaxy Fold).

Parlant de carte SIM, l'un des deux emplacements offerts sur le téléphone de Huawei sera compatible avec le nouveau réseau cellulaire 5G ultra rapide qui sera mis en place à travers le monde d'ici deux ou trois ans (certains experts parlent même de 2025 !). Cette caractéristique du Mate X n'est pas étonnante puisque Huawei est actuellement grandement impliqué dans le développement et le déploiement du réseau 5G.

Fait important : depuis quelques mois, l'implication de Huawei dans le déploiement du réseau cellulaire 5G suscite des craintes à l'échelle mondiale. On voit dans cette implication un risque potentiel d'espionnage du gouvernement chinois par les infrastructures mises en place avec ses technologies. L'affaire a pris une tournure politique quand la directrice financière de Huawei, Wanzhou Meng, a été arrêtée par les autorités canadiennes à Vancouver le 1er décembre dernier.

Pour le reste, le processeur est le Kirin 980 conçu par le fabricant lui-même. Selon certains analystes, il serait un peu plus puissant que le Snapdragon 855 utilisé chez Samsung. Quant à elle, la batterie unique offre une capacité de 4 500 mAh plus intéressante que le combo de batteries du Galaxy Fold.

Comme son concurrent, le Mate X intègre un lecteur d'empreintes digitales et une connectique Bluetooth et WiFi de dernière génération. Il est équipé d'un port USB Type-C qui va servir pour la recharge, mais aussi pour l'écoute de la musique puisque le port jack traditionnel brille par son absence (c'est la tendance depuis deux ans).

Le téléphone chinois fonctionnera sous Android 9.0 et devrait être officiellement sur le marché durant la deuxième moitié de l'année. Son prix ? Il est encore plus élevé que le pliable de Samsung : 2 299 euros. Encore une fois, aïe aïe aïe !

Page officiel du Mate X :
https://consumer.huawei.com/fr/phones/mate-x/

Ce n'est que le début, d'autres fabricants en parlent…

Nous avons officiellement trois téléphones pliables achevés (ou presque dans le cas du chinois FlexPai) qui sont ou seront commercialisés bientôt. Si vous pensez que ce concept de téléphone intelligent n'est qu'un effet de mode qui risque de mourir aussi rapidement qu'il a pris naissance, sachez que d'autres fabricants travaillent déjà sur des prototypes qui pourraient nous surprendre dès cette année. On ne parle plus d'un effet de mode, mais bien d'une révolution de la téléphonie à court terme.

Motorola Razr : le retour d'une icône de la téléphonie

De nombreuses rumeurs parlent notamment du retour du légendaire téléphone à clapet Motorola Razr qui, cette fois bien sûr, proposerait un écran pliable. Des médias sérieux comme le Wall Street Journal et Endgadget en ont déjà fait mention après avoir eu certaines confirmations de sources proches du fabricant et constaté le dépôt de plusieurs brevets. On parle même d'une sortie possible sur le marché dès l'été prochain.

Xiaomi : encore un Chinois dans la course...

Un autre Chinois, cette fois Xiaomi, laisse planer le doute sur un éventuel téléphone pliable utilisant le même principe que le Huawei Mate X (décidément, les Chinois vont tous utiliser le même concept !). Le président de la marque a même publié une vidéo sur le réseau social chinois Weibo où il montre son prototype en action. Le produit pourrait porter le nom de « Xiaomi Dual Flex » ou « Xiaomi MIX Flex ».

Enfin, Oppo et ZTE auraient eux aussi déposé des brevets qui suggèrent qu'ils travaillent sur un téléphone pliable. Toutefois, il n'y a pas encore eu de fuite d'images ou de vidéos à leur sujet. Pour sa part, LG a clairement indiqué qu'il travaillait sur un téléphone à deux écrans, mais qu'il n'a aucun intérêt pour les téléphones pliables…

Serez-vous parmi les premières personnes à adopter cette nouvelle révolution téléphonique ? Donnez votre avis en commentaire à cet article.

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Mobilité »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.