Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Copyright 2019 © dominicdesbiens.com
Tous droits réservés

Design Web basé sur une création de
Olivier Leblanc

Les produits « Made by Google » 2019 arrivent : nouveaux objets connectés Nest, Chromebook et écouteurs Pixel Buds

Publié le 18 octobre 2019 | Techno & Sciences | 0 commentaire

Lors de sa conférence du 15 octobre 2019, Google a présenté officiellement ses nouveaux téléphones Pixel 4 et Pixel 4 XL. Ce fut aussi l'occasion pour la compagnie de consolider sa stratégie autour de la domotique pour connecter toute la maison avec son assistant intelligent. On a également présenté un nouvel ordinateur Chromebook plus abordable, mais aussi une nouvelle paire d'écouteurs Pixel Buds qui sont maintenant complètement sans fil. Voici le deuxième article de ce topo à propos de la conférence « Made by Google » 2019.

Avant d'aborder le sujet des objets connectés pour la maison, je préférais commencer ce compte-rendu en parlant brièvement des nouveaux écouteurs Pixel Buds qui ont été conçus principalement pour accompagner les téléphones Pixel présentés dans mon précédent article.

Les Pixel Buds sont maintenant réellement sans fil !

Les Pixel Buds sont des écouteurs sans fil, connectés au téléphone par Bluetooth. Ils ont été dévoilés pour la première fois lors de la conférence de Google en octobre 2017 en même temps que les téléphones Pixel 2. Les Pixel Buds permettent évidemment, comme les AirPods d'Apple qu'ils tentent de concurrencer, d'écouter de la musique et de tenir des conversations téléphoniques. Mais leur grande force réside dans l'intégration de Google Assistant.

Une simple pression sur l'oreillette permet de lancer l'assistant intelligent qui peut, par exemple, nous indiquer notre chemin, dicter des messages ou répondre à des commandes. L'assistant peut même traduire en temps réel des conversations avec un interlocuteur qui parle dans une autre langue.

La deuxième génération des Pixel Buds a été présentée lors de la conférence du 15 octobre 2019. J'écrivais plus tôt que les écouteurs de Google sont sans fil. Effectivement, ils ne sont pas liés au téléphone par un fil. Mais contrairement aux AirPods d'Apple, les deux oreillettes Pixel Buds sont attachées l'une à l'autre. Voici une image pour mieux comprendre :

Pixel Buds 1e génération

Les nouveaux Pixel Buds sont maintenant entièrement sans fil, ou plutôt « True Wireless ». Le design a été revu. Selon Google, ils s'adaptent mieux à la forme de l'oreille (ils sont plus petits que la précédente génération). La société affirme avoir scanné des milliers d'oreilles pour rendre ses écouteurs plus confortables. J'espère que c'est le cas, je trouve plus confortables les écouteurs d'Apple, filaires ou non !

Pixel Buds 2e génération
Crédit photo : Google

La sonorité a également été améliorée avec de nouveaux haut-parleurs dynamiques de 12 mm. Par ailleurs, la technologie « Adaptative Sound » a été intégrée pour ajuster le volume en fonction de l’environnement dans lequel se trouve l’utilisateur. Il est tout de même toujours possible d'ajuster manuellement le volume en glissant le doigt sur la partie tactile de l'oreillette qui permet aussi de mettre en pause ou de reprendre la musique.

S'il fallait aussi toucher cette zone tactile pour lancer l'assistant Google, maintenant il suffit de murmurer « OK Google » pour qu'il réagisse. Les Pixel Buds 2 sont équipés d'une connectivité Bluetooth de longue portée qui peut couvrir jusqu'à trois pièces en intérieur ou un terrain de football américain à l'extérieur. Enfin, la batterie assure une autonomie de 5 heures en utilisation et jusqu'à 24 h en les logeant dans l'étui de recharge fourni.

Les Pixels Buds 2 fonctionnent sur les appareils équipés d'une version 6 et plus d'Android 6.0. Puisqu'ils sont Bluetooth, ils fonctionneront également avec les iPhone, mais sûrement avec certaines limitations.

Le produit ne sera sur le marché qu'au printemps de 2020 au prix de 179 $, sans savoir s'ils seront enfin offerts en France. On peut s'inscrire sur la liste d'attente de Google Store pour en être informé. Je n'ai pas succombé à la tentation de la première génération de Pixel Buds, mais la deuxième me tente déjà beaucoup !

Pixelbook Go, le 1er Chromebook de Google pour le grand public

Mis en marché en 2011 par Acer et Samsung, les Chromebooks (ordinateurs fonctionnant avec le système Chrome OS de Google) ont bien évolué ces dernières années, notamment en supportant depuis 2017 les applications Android. Ils se sont taillé une certaine place dans un marché informatique toujours en décroissance.

Après une première mouture en 2013 baptisée « Pixel », Google a commercialisé le « Pixelbook » en 2017. Les appareils conçus par Google sont assurément les meilleurs Chromebooks que l'on puisse avoir. Mais voilà, ils sont particulièrement dispendieux (on parle d'un prix de départ de 1 299 $CAN pour la plus petite configuration) et s'adressent principalement aux professionnels.

Le « Pixelbook Go » présenté ce 15 octobre est le premier Chromebook de Google destiné visiblement à un marché plus grand public du fait de son prix revu à la baisse. On parle ici d'un prix commençant à 879 $CAN (alors qu'il est de 679 $ aux États-Unis).

L'ordinateur est équipé d'un écran tactile (sans stylet) de 13,3 pouces au format 16:9 avec une résolution Full HD ou 4K selon la configuration choisie. Son boîtier en magnésium se veut robuste tout en étant plutôt léger avec un poids d'environ 2 lbs (907 grammes) et une épaisseur de 13 mm. Il renferme deux haut-parleurs frontaux offrant un son stéréo. Lors de la présentation, Google a mis aussi l'accent sur le clavier du Pixelbook Go qui serait très silencieux et agréable à manipuler.

Google PixelBook Go
Crédit photo : Google

La connectique se veut plutôt limitée avec un port jack pour écouteurs, ainsi que deux ports USB Type-C, dont l'un sert pour la recharge. Côté autonomie justement, on parle de 12 h d'utilisation sur une seule charge. Le système de rechargement rapide permettrait de récupérer 2 h d'autonomie en seulement 20 minutes.

À l'achat, il sera possible de choisir le processeur (Intel Core m3, i5 ou i7), la quantité de mémoire vive (8 ou 16 Go), la capacité de stockage (64, 128 et 256 Go) et la couleur sur une palette similaire aux nouveaux téléphones Pixel 4 (noir, blanc et orange). L'ordinateur, qui intègre évidemment Google Assistant, est déjà offert en précommande sur la boutique en ligne de Google au Canada pour une date de livraison toujours inconnue. Rien n'est encore prévu pour la France qui n'a jamais vu de Pixelbook sur son territoire.

Trois produits connectés sous la marque « Nest »

Changement initié au printemps dernier lors de la conférence Google I/O du mois de mai, la nouvelle assignation « Nest » aux appareils connectés de Google pour la maison se poursuit. Ainsi, le fabricant a dévoilé trois nouveaux produits sous ce nom de marque.

Nest Mini, une mise à jour de la petite enceinte connectée

Il s'agit d'une version améliorée et rebaptisée de la très populaire petite enceinte connectée « Google Home Mini ». En termes d'esthétique, le boîtier est très similaire à la précédente version. Il a toutefois la particularité d'être composé à 35 % de plastique recyclé post-consommation. Le tissu qui recouvre le dessus est quant à lui fabriqué à 100 % de bouteilles de plastique recyclées.

D'ailleurs, tous les produits Nest commercialisés en 2019 sont fabriqués à partir de plastique recyclé, dans des proportions variables. Franchement, bravo à Google pour l'effort environnemental !

Google Nest Mini

Les plus grands changements de cette nouvelle mouture se trouvent à l'intérieur de l'appareil. D'abord, la connectivité Bluetooth passe en version 5.0 pour une meilleure portée et stabilité avec les appareils connectés à l'enceinte et le WiFi passe à la norme 802.11ac (avec des bandes 2,4 GHz et 5 GHz).

La sonorité a été améliorée avec des basses deux fois plus puissantes (je les trouvais déjà plutôt bien sur le modèle précédent !). Une nouvelle fonctionnalité permet à l'enceinte d'ajuster automatiquement le volume en fonction du bruit ambiant. Une autre utilise les ultrasons pour détecter la main qui s'approche de l'appareil et allumer les voyants permettant de mieux repérer la zone tactile du contrôle de volume.

Mais ce n'est pas encore le plus intéressant. Une nouvelle puce d'apprentissage automatique (ou « machine learning ») a été ajoutée à l'enceinte connectée. Cette puce va permettre à l'assistant vocal d'effectuer plusieurs tâches et commandes directement sur l'appareil, sans passer par les serveurs de Google pour le traitement.

Google, mais aussi Amazon et Apple, a fait l'objet d'une polémique liée à l'enregistrement et à l'écoute par des humains (parfois employés de compagnies tierces) de conversations provenant des assistants intelligents. Je vous invite à lire un article de Radio-Canada à ce sujet, ou celui de l'Agence Science-Presse. J'ai deux Google Home Mini chez-moi et j'ai désactivé la fonction de commande vocale sur chacun (le fameux « Ok Google »). Je salue donc encore une fois l'effort de Google à considérer les craintes des utilisateurs de son assistant vocal.

Le produit est déjà proposé en précommande sur la boutique de Google et sera officiellement sur le marché le 22 octobre au Canada et en France pour un prix de 69 $CAN (59 euros).

Nest Hub Max, l'enceinte connectée avec écran HD de 10 pouces

Produit annoncé en mai dernier, le Nest Hub Max est une version plus grande de l'enceinte connectée Nest Hub à écran tactile de 7 pouces qui est déjà sur le marché. Je ne parlerai pas en détail ici de cet appareil intelligent puisque je l'avais déjà fait dans mon article consacré à la conférence Google I/O 2019 que je vous invite à relire.

Je peux toutefois ajouter que la version « Max » de l'enceinte connectée Nest Hub est munie d'une caméra de 6,5 Mpx offrant un angle de vue de 127°. Destinée principalement à la visioconférence qui passe par l'application Google Duo, la caméra peut aussi servir d'outil de surveillance. L'intelligence artificielle de l'appareil est en mesure de recadrer automatiquement le sujet filmé pour qu'il soit toujours bien affiché à l'écran même s'il se déplace pendant l'appel. Cette même intelligence peut aussi reconnaître un interlocuteur pour mieux adapter les réponses à ses questions.

Heureusement, un voyant vert s'allume lorsque la caméra est en fonction. De plus, il est possible de désactiver la caméra et le microphone de plusieurs façons, notamment en appuyant sur un bouton intégré prévu pour ça. Le paranoïaque en moi est un peu plus rassuré…

Le Nest Hub Max sera sur le marché canadien à la fin du mois d'octobre au prix de 299 $CAN, alors qu'il arrivera en France le 5 novembre au prix de 229 euros. On peut le précommander sur le Google Store.

Nest WiFi, pour un bon réseau Internet partout dans la maison

Voici le dernier produit de ce compte-rendu (enfin, n'est-ce pas ?). Google a mis en marché à la fin de 2016 un routeur WiFi pour la maison. Il a été conçu pour faciliter l'installation, la configuration et l'utilisation du réseau Internet sans fil à son domicile. J'en avais fait la présentation dans mon article « Le 4 octobre 2016, jour historique où Google est devenu le vrai rival d'Apple ». Le site 01net.com en avait fait l'essai et consacré un article assez complet à ce sujet.

La nouvelle génération du routeur de Google s'appelle maintenant « Nest WiFi ». L'appareil a reçu de gros changements. D'abord, son design est maintenant plus arrondi. Je peux rappeler que le boîtier est aussi fabriqué à partir de matières de plastique recyclé (45 %).

Google Nest WiFi

Google affirme que le nouveau routeur offre une portée étendue du WiFi de 25 % par rapport à l'ancienne génération, permettant ainsi de couvrir une superficie de 120 mètres carrés (soit près de 400 pieds carrés). Évidemment, le tout reste théorique et peut sûrement différer selon plusieurs conditions.

Le routeur peut être accompagné d'un point d'accès vendu séparément. Ce dernier agit comme un répéteur permettant d'étendre la couverture du réseau. Selon Google, un routeur Nest Wifi et un point d'accès WiFi sont assez puissants pour gérer jusqu'à 200 appareils connectés et assez rapides pour diffuser en continu plusieurs vidéos 4K à la fois. Le tout est utilisable et contrôlable par l'application Google Home sur son téléphone.

Enfin, la plus grande nouveauté de ce produit est qu'il se présente désormais comme étant aussi une enceinte connectée. Le routeur Nest WiFi et ses points d'accès sont donc en quelque sorte une enceinte Nest Mini (avec toutes ses fonctionnalités) pouvant fournir un réseau Internet au domicile.

Le Nest WiFi et les points d'accès sont déjà offerts en précommande au Canada et en France. Ils seront sur le marché dès le 4 novembre prochain. Le routeur peut être acheté seul au prix de 229 $CAN (159 euros), mais aussi en duo avec le point d'accès pour 349 $CAN (259 euros) l'ensemble. Chaque point d'accès supplémentaire peut être acheté au prix de 199 $CAN (139 euros).

Que pensez-vous de ces nouveaux produits ? Donnez votre avis en commentaire à cet article. En attendant, vous pouvez revoir la conférence de Google sur YouTube :

Publicité

Partagez cet article !

Derniers articles dans « Techno & Sciences »

Autres sujets à lire...

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis pour approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.