Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Instant Games

Les jeux débarquent sur Facebook Messenger et je me suis laissé prendre au jeu !

Publié le 30 novembre 2016 | Internet, Mobilité | 0 commentaire

Depuis deux ans, Facebook mise beaucoup sur son application Messenger pour gagner des utilisateurs en plus de ceux de son réseau social qui approche les 2 milliards (contre 1 milliard pour sa messagerie). Après l’arrivée de diverses fonctionnalités comme les autocollants, les « bots » et même le paiement mobile (pas encore au Canada), voici arriver des jeux « classiques » dans l’application. J’ai essayé et à ma grande surprise, j’ai aimé !

Avez-vous remarqué la nouvelle petite icône représentée par une manette de jeu placée en haut du champ de saisie des messages dans Facebook Messenger ? Sur mobile, il se peut que vous ne la voyiez pas si vous n’avez pas une récente version d’iOS (8 et plus) ou d’Android (5 et plus). Rassurez-vous, les jeux sont aussi proposés sur la version Web de Facebook.

Icône Jeux sur Messenger

Lancée officiellement ce 29 novembre, la fonctionnalité appelée « Instant Games » offre déjà 17 jeux. Plusieurs d’entre eux sont des jeux que les plus vieux comme moi ont connu dans les années 80. Je pense entre autres à Pac-Man, Arkanoïd, Space Invaders ou Galaga. Outre ces classiques, on retrouve des jeux de réflexion (puzzle), de même que des jeux de lettres ou de calculs.

Pour lancer un jeu, on ouvre une conversation avec un ou plusieurs contacts Facebook (car cela fonctionne aussi avec les conversations de groupe) et on clique sur l’icône en forme de manette de jeu afin de choisir celui que l’on veut dans la liste.

Après avoir choisi son jeu, il suffit de cliquer sur le bouton permettant de jouer. Sur mobile, il est possible de défier une autre personne en plus de jouer dans la conversation actuelle.

Jeu PacMan

Après une partie, le score est partagé dans la conversation Messenger même si les amis Facebook n’ont pas été connectés en même temps. Cela ne plaira peut-être pas à certains de nos amis qui ne s’intéressent pas à la nouvelle fonctionnalité. Ils et elles devront s’y faire puisque l’on peut aussi partager nos scores sur notre profil Facebook (icône avec une flèche) après une partie. Vous verrez donc sûrement apparaître souvent ceux-ci dans votre fil d’actualités.

Pac-Man sur ordinateur

J’avoue que Facebook a bien fait les choses. Sa fonctionnalité utilise le langage de programmation Web HTML5. Le démarrage des jeux est rapide et c’est généralement fluide. Il n’est pas nécessaire d’installer aucune autre application que celle de Facebook (Messenger) sur son appareil mobile. Moi qui n’aime pas les jeux sur Facebook, je me suis laissé prendre au jeu hier soir par cette nouvelle fonctionnalité de Messenger.

Par contre, après avoir essayé Pac-Man sur mobile et sur ordinateur, je préfère mon expérience sur ce dernier. On peut utiliser les touches du clavier (flèches) pour se déplacer en plus d’avoir le jeu sur un écran plus grand. Sur un écran mobile et tactile, l’expérience est moins facile dans les jeux d’action comme Pac-Man.

Tous les jeux proposés actuellement sont gratuits. On ne sait pas si ce sera le cas des prochains jeux qui seront ajoutés au cours des prochains mois. Les contreparties pour la gratuité sont laissées à la discrétion de leurs développeurs. Sachant que certains éditeurs peuvent déjà recueillir et stocker certaines données personnelles des utilisateurs, il ne serait pas étonnant que les jeux soient financés par de la publicité ciblée. Après tout, c’est ce qui fait la rentabilité de Facebook !

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Internet »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.