Le fabricant canadien du célèbre BlackBerry, RIM, a voulu relever le défi lancé par Apple avec son iPhone en concevant un appareil qui en offrirait autant, sinon plus, que celui de la pomme. Le week-end dernier, il lançait sur le marché américain son BlackBerry Storm très attendu. Pour l'occasion, une certaine folie déjà connue s'est emparée de milliers de clients aux États-Unis.

L'engouement n'a pas été aussi démesuré que l'été dernier pour l'iPhone. La veille du lancement du BlackBerry Storm aux États-Unis, on assistait à des files d'attente de quelques centaines de personnes devant les boutiques proposant le nouveau téléphone intelligent. Malgré les foules moins impressionnantes que celles qui réclamaient leur exemplaire de l'iPhone en juillet, des ruptures de stock sont venues à bout de la patience des clients qui se sont heurtés à des employés qui leur annonçaient que tout avait été vendu. À certains endroits, la police a dû intervenir pour calmer les esprits.

L'une des raisons de ce manque d'unités est un lancement triomphal sur le marché britannique où le BlackBerry Storm est offert depuis le 14 novembre dernier. Là encore, les boutiques n'ont pu suffire à la demande. Chez le fournisseur de téléphonie mobile, Vodafone, le jour du lancement dans ce pays, plus de 1 000 précommandes ont été enregistrées.

Aux États-Unis, le BlackBerry Storm est distribué par le fournisseur de téléphonie mobile Verizon. Au Canada, l'appareil sera offert chez Telus. Aucune date n'a encore été précisée quant à sa commercialisation, mais il sera sur les tablettes à temps pour la période des fêtes. Tout comme l'iPhone d'Apple, le téléphone de Research In Motion sera offert au prix de 200 $ moyennant un contrat de deux ou trois ans.

Le BlackBerry Storm est considéré comme étant le concurrent le plus sérieux de l'iPhone. J'ai d'ailleurs publié un article en octobre dernier qui présente ce nouveau téléphone multimédia. Je vous invite à le lire pour en savoir plus sur ses caractéristiques et à donner votre opinion si vous avez pu le tester.