Elle arrive enfin. La nouvelle mouture du navigateur Firefox sur Android était attendue depuis longtemps. Visuellement plus agréable à utiliser et beaucoup plus rapide que l'ancienne génération du navigateur, le Firefox basé sur le projet « Fénix » devrait donner, je l'espère, un regain de popularité pour Firefox sur mobile. En test depuis longtemps, voici ce que j'en pense.

Mise à jour du 26 août 2020 - Mozilla déploie maintenant la version 80 de son navigateur sur Android, connue sous le nom « Firefox Daylight » (comme la version sur ordinateur avait été nommée « Quantum » en 2017). Cette version marque le lancement officiel du nouveau Firefox sur mobile avec quelques nouveautés par rapport à la version 79, notamment la mise en place de la version 2 du mode de protection renforcée contre le pistage.

Mozilla avait donné le grand coup en 2017. La fondation sans but lucratif proposait à ses fidèles utilisateurs une refonte complète et majeure de son vieillissant navigateur Firefox sur ordinateur avec la sortie de la version 57 (lire « Firefox Quantum est arrivé : la nouvelle génération du navigateur de Mozilla déclare la guerre à Google Chrome »). Connu sous le nom « Quantum », ce nouveau Firefox a permis à Mozilla de gagner des parts de marché grâce à un logiciel plus performant et rapide qui n'avait rien à voir avec la mouture précédente.

Il aura fallu trois années pour porter le projet « Quantum » à la version mobile (Android) du navigateur (le projet porte ici le nom « Fénix »). Depuis l'été 2019, Mozilla offrait déjà la possibilité de tester son nouveau navigateur par une application Android dédiée baptisée « Firefox Preview ». Je l'utilise depuis sa sortie et il est mon navigateur par défaut depuis de nombreux mois sur mon téléphone.

Cette mise à jour majeure de Firefox pour Android est aussi importante que celle déployée sur ordinateur en 2017. Elle revoit de fond en comble le navigateur, tant du point de vue de l'interface utilisateur que de ce qu'il y a sous le capot.

Tout ce qui change dans l'interface...

C'est le changement le plus évident pour la plupart des utilisateurs. L'interface graphique de ce nouveau Firefox a été revue en profondeur.

D'abord, les personnes comme moi qui se sont habituées au mode sombre des applications mobiles peuvent enfin utiliser le « dark mode » sur Firefox. Ensuite, la barre d'adresse et des outils prend place au bas de l'écran par défaut (la position peut être changée depuis les paramètres). Cela peut sembler étrange, mais au fil du temps j'ai trouvé l'idée plutôt intuitive puisque le pouce a accès plus rapidement aux outils comme le partage d'un lien.

L'autre changement le plus important concerne la gestion des onglets. En plus d'une réorganisation visuelle importante, ils peuvent maintenant être enregistrés dans des collections qui sont affichées sur la page d'un nouvel onglet. Le menu d'une collection permet d'ouvrir simultanément tous les « favoris » qu'elle contient. La fonctionnalité s'avère pratique pour conserver plusieurs onglets ayant un sujet similaire.

Onglets et collections dans Firefox Android

Enfin, à la manière de Google Chrome, Firefox pour Android permet maintenant d'ajouter à l'écran d'accueil de son téléphone un site Web sous forme d'application lorsqu'il s'agit d'une « Web App » (par exemple Twitter). L'icône ainsi créée ouvre le site Web dans Firefox sans aucune barre de navigation ou menu comme si c'était une application Android native.

Un nouveau « moteur de rendu » nommé GeckoView

Sous un navigateur Web, il y a ce qu'on appelle un « moteur de rendu ». C'est tout simplement le coeur du navigateur qui permet d'afficher les pages Web construites avec diverses technologies Web.

La grande majorité des navigateurs Web sur Android utilisent le moteur « Blink » de Google. Pour son navigateur Firefox amélioré, Mozilla a voulu développer son propre moteur notamment pour gagner en indépendance face à Google qui, ironiquement, demeure la principale source de revenus de la fondation grâce à des partenariats liés au moteur de recherche de la société. Il s'agit ni plus ni moins que d'une indépendance technique, mais qui a certains avantages notamment en termes de sécurité.

Le moteur « GeckoView » sous le nouveau Firefox pour Android a été conçu pour utiliser toutes les capacités matérielles des appareils mobiles d'aujourd'hui, dont les processeurs à multiples cœurs. Il en résulte, selon Mozilla, un navigateur deux fois plus rapide que la précédente génération. La fondation n'a pas tort. Les pages Web s'affichent beaucoup plus rapidement sur le nouveau Firefox que sur l'ancienne génération du navigateur.

Avant toute chose, la sécurité et la protection de la vie privée

Ce qui fait, à mon avis, l'un des principaux « arguments de vente » de ce nouveau Firefox est sans doute l'emphase que Mozilla a mise sur la protection de la vie privée des utilisateurs lorsqu'ils naviguent sur le Web.

Comme sur la version « desktop » de Firefox pour ordinateur, l'application Android propose maintenant de nouveaux réglages de sécurité renforcés qui permettant de bloquer notamment les « cookies » tiers indésirables qui servent, entre autres, à pister les utilisateurs sur toutes les pages Web qu'ils consultent. Facebook et les autres réseaux sociaux ne peuvent donc plus nous suivre à la trace pour leur ciblage publicitaire.

Je crois important de préciser que Firefox pour Android bloque désormais aussi par défaut les publicités souvent envahissantes sur les pages Web.

Paramètres de sécurité Firefox Android

Les extensions sont toujours là, mais encore limitées

Firefox a été le premier navigateur sur ordinateur à proposer des extensions pour ajouter des fonctionnalités au logiciel. Si ces petits modules complémentaires font aujourd'hui partie de la plupart des navigateurs sur ordinateur, ce n'est pas le cas sur mobile. Firefox sur Android s'est démarqué avec le support des extensions.

Le nouveau Firefox pour Android conserve cette fonctionnalité, bien qu'elle soit pour le moment limitée à 9 extensions (qui sont les plus importantes selon moi). Alors si les paramètres de sécurité mentionnés plus haut ne sont pas suffisants, on peut installer des extensions comme « Privacy Badger » pour renforcer cette sécurité.

Une application en cours de déploiement

Le nouveau Firefox Android en version 79 requiert au minimum la version 5 (Lollipop)  d'Android sortie en 2014 et la version 59 du navigateur s'il est déjà installé dans le téléphone. Mozilla propose une page d'information concernant la mise à niveau vers son nouveau navigateur.

La mise à jour sera déployée sous peu dans le Play Store de Google. Mais on peut d’ores et déjà télécharger le fichier APK de l'application sur APKmirror et l'installer manuellement dans l'appareil (attention, il faut permettre l'installation des sources inconnues).

Je vous recommande fortement de l'essayer, ne serait-ce que pour le principe d'encourager une fondation sans but lucratif qui croit réellement et fortement à la protection de notre vie privée sur Internet. En date du mois d'avril 2020, Firefox sur mobile n'était utilisé que par 0,4 % des internautes. Il est temps que ça change !