• Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
La note Techno

La note techno : édition du 4 février 2013

5 février 2013 | Internet | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter
Crédit image : ToshiroFrog | deviantart.com

Comme d’habitude, voici mon condensé des 10 actualités Web et techno qui ont retenu mon attention la semaine dernière. Je vous invite à vous abonner à mes réseaux sociaux et à me suivre chaque jour sur Twitter, Google+ et Facebook pour recevoir l’actualité en temps réel. Ceci est la trente-troisième édition de « La note techno ». Bonne lecture !

RIM devient BlackBerry et dévoile son nouvel OS mobile

C’était un évènement attendu le 30 janvier. Cette date signait le retour du fabricant Canadien RIM, devenu pour l’occasion « BlackBerry », sur le marché du mobile. Pour tenter de reprendre une certaine place qu’il occupait jadis (BlackBerry est quand même le pionnier du téléphone intelligent), BlackBerry a dévoilé la version 10 de son système d’exploitation. Si plusieurs analystes sont sceptiques, je suis personnellement intrigué par BlackBerry 10 et j’ai plutôt hâte de le tester. Il est en vente dès mardi au Canada au prix suggéré de 149 $ avec entente de trois ans.

Deux premiers modèles sous BlackBerry 10 voient le jour, soit le Z10 qui est entièrement tactile et le Q10 qui ramène le clavier physique (certains préfèrent encore cela). Parmi les nouveautés intéressantes, mentionnons le clavier tactile (Z10) qui est plutôt très intelligent, la fonction de visioconférence qui permet de partager avec son interlocuteur ce qui est affiché à l’écran, ainsi que le « Hub » qui se présente comme une boîte de réception universelle où l’on peut effectuer rapidement plusieurs tâches sans lancer les applications dédiées. Je vous invite à cet article de @MaximeJohnson qui donne plus de détails à ce sujet.

Apple lance un iPad avec une capacité de 128 Go

L’un des problèmes flagrants de mon utilisation d’un appareil mobile, qu’il soit un téléphone ou une tablette, c’est le manque d’espace pour les applications, les documents, la musique et autres. Si les concurrents d’Apple misent sur de nouveaux designs et fonctionnalités sur leurs nouveaux appareils, Apple tente de contrer la chute des ventes de l’iPad par un nouveau modèle de 128 Go. Offert dès le 5 février au prix de 799 $ pour la version Wi-Fi seulement et 929 $ pour celle qui propose en plus la connexion LTE (4G), ce iPad en est un de quatrième génération déjà sur le marché (processeur A6X et écran Retina 9,7 pouces). Si je n’aimais pas autant Android… !

Google Earth propose 100 000 visites virtuelles supplémentaires

Google permet depuis de découvrir différents endroits de notre planète depuis son logiciel Earth. Après avoir ajouté, entre autres, la visualisation de fonds marins, voici que Google propose de visiter virtuellement des monuments connus et renommés à travers le monde. Plus de 100 000 destinations virtuelles ont été ajoutées au logiciel, couvrant ainsi les lieux populaires de 200 pays. En plus des informations sur les lieux, il est possible de visiter l’endroit en 3D. Vous pouvez télécharger la nouvelle version ici : http://www.google.fr/earth/index.html.

Facebook : bientôt des statuts prédéfinis

Une nouvelle fonctionnalité est en test par un petit groupe d’utilisateurs sur Facebook. Il s’agit en quelque sorte de statuts prédéfinis accompagnés d’émoticônes. Ces messages accompagnent vos statuts pour partager votre humeur du moment ou ce que vous êtes actuellement en train de faire. Par exemple, lorsque vous regardez un film, le statut ajouté à votre publication afficherait des détails supplémentaires comme le nom des acteurs. La suggestion des messages prédéfinis serait automatique et liée à ce que vous avez écrit dans la boîte de statut. Est-ce donc pour rendre plus visuels et expressifs nos statuts ou proposer aux annonceurs un nouvel outil pour mieux cibler leur publicité que Facebook ajoute cette fonction?! Voici un aperçu de la fonctionnalité sur mon Pinterest.

Accord historique entre Google et la presse française

À l’automne dernier, les éditeurs de presse française se sont réunis dans un collectif qui exigeait à Google de verser des redevances sur les importants bénéfices publicitaires réalisés par le référencement de leurs titres sur le grand moteur de recherche. Le chef de l’État avait même pensé à une loi qui obligerait Google à payer une taxe si aucune entente n’était convenue entre les deux parties en négociations depuis le mois de décembre. Un accord historique a été signé la semaine dernière par le président exécutif de Google, Eric Schmidt, et le président de la République française François Hollande. Google va ainsi financer avec 60 millions d’euros un fonds d’aide à la transition des médias français vers le numérique. Celui-ci aidera les médias français à accroître leurs revenus en ligne. Aurions-nous besoin d’un tel accord au Québec?

Philips cède ses activités audio et vidéo

Voilà la fin d’une époque pour ce fabricant qui a participé, il y a trente ans déjà, à l’invention du disque compact. Après une perte de 484 millions de dollars au quatrième trimestre, Philips a décidé de céder ses activités audio et vidéo à la firme japonaise Funai Electric pour 202 millions de dollars. Les produits fabriqués par celle-ci, dont les lecteurs DVD et les chaînes Hi-Fi, porteront tout de même la marque Philips pour une période de 5 ans. Ce dernier veut se concentrer désormais au domaine de la santé et du bien-être en produisant, par exemple, des petits appareils électroménagers et du matériel médical comme les scanneurs à résonance magnétique.

Le MiniDisc de Sony n’est plus

Un autre fabricant tourne une page d’histoire. Cette fois, c’est Sony qui annonce la fin de production de son format propriétaire MiniDisc. Ce support magnéto-optique a été lancé en 1992. De qualité supérieure à la cassette, le MiniDisc pouvait contenir 80 minutes de contenu audio. Une version plus élaborée appelée Hi-MD a vu le jour en 2004 et elle pouvait stocker 1 Go de données audio, soit l’équivalent de 45 heures de musique. Évidemment, devant la popularité des baladeurs numériques à mémoire Flash, il ne devait plus y avoir beaucoup d’acheteurs du MiniDisc. La production de celui-ci a d’ailleurs cessé en 2011. Le format est maintenant abandonné et le dernier modèle de MiniDisc encore sur le marché ne sera plus commercialisé à partir de mars 2013.

Bientôt des chaînes YouTube payantes

Il n’y a pas que Netflix et autres services de « steaming » vidéo qui veulent concurrencer la télé traditionnelle. Google semble vouloir aussi sa part du marché avec son service YouTube qui est déjà très populaire sur diverses plateformes. Ainsi, selon le site AdAge, le service de partage de vidéos lancerait au cours des prochains mois des chaînes thématiques payantes. L’accès à l’ensemble de celles-ci coûterait entre 1 et 5 $ par mois. Pour commencer, 25 chaînes seraient proposées dès le premier trimestre. Il serait possible éventuellement de payer pour des chaînes « à la carte » et des évènements spéciaux. Pour rappel, YouTube offre déjà des chaînes thématiques gratuites depuis le début du mois d’octobre 2012, dont 13 proviennent de la France.

Fermeture de 15 grands magasins Best Buy et Future Shop

Est-ce l’effet de la popularité des boutiques d’achat en ligne? Depuis quelques trimestres, les états financiers de Best Buy (qui possède la chaîne de magasins Future Shop) connaissent des épisodes chaotiques. Ainsi, on a décidé de mettre la clef dans la porte de 15 magasins au Canada, dont 4 au Québec. Ce sont les Future Shop de Montréal (ancien Forum) et de Laval (Saint-Dorothée), de même que les Best Buy de Lachenaie et de Sherbrooke. Ceux-ci sont tous situés dans les grands centres. Cela m’étonnerait qu’en région comme chez moi (Saguenay-Lac-Saint-Jean), il y ait des fermetures. Future Shop est sans doute le plus grand magasin d’électronique dans nos contrées.

J’ai trouvé quelque peu ordinaire la façon de faire de la compagnie qui n’a pas avisé ses employés avant que ceux-ci se présentent au travail et voient une note leur disant qu’ils venaient de perdre leur emploi. Heureusement, une indemnité de départ leur sera donnée et ils auront accès à des programmes de soutien.

Québec offre ses infrastructures aux développeurs de nouvelles technologies

Qu’on se le dise. Il faut parfois, voire souvent, que les développeurs et concepteurs d’innovations de chez nous approchent les États-Unis ou d’autres marchés pour se faire connaître et survivre. Pourquoi ne pas leur offrir des infrastructures de chez nous pour tester leurs technologies ? C’est ce que Québec veut faire. Le maire Régis Labeaume met de l’avant l’ouverture de ses infrastructures aux développeurs qui pourront démontrer l’efficacité de leurs technologies avant de les vendre ailleurs et de les exporter dans le reste du monde.

Les entreprises présentes lors de la conférence avec le maire réalisent la plus grande partie de leurs chiffres d’affaires par l’exportation de leurs produits et de leur technologie. Voilà une bonne initiative qui permettra de faire « rouler » l’économie d’ici ! Voici le communiqué officiel : http://www.ville.quebec.qc.ca/actualites/fiche_actualites.aspx?id=12455.

Merci d’avoir lu cette nouvelle note techno. Bonne semaine à toutes et à tous.

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Internet »

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *