Accueil
  • Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
Creators Update

La mise à jour « Creators Update » de Windows 10 arrive; voici les nouveautés à retenir…

11 avril 2017 | Informatique | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter

Le 11 avril 2017 marque l’arrivée de la deuxième mise à jour majeure de Windows 10 depuis sa sortie en 2015. La première, baptisée « Anniversary Update », avait été offerte au public en juillet 2016 et coïncidait avec le premier anniversaire du système. En ce printemps 2017, la « Creators Update » apporte son lot de nouveautés et d’améliorations qui ciblent notamment les créateurs de contenu. Je vous présente celles qui ont retenu mon attention et je vous propose une astuce pour forcer son installation sur votre ordinateur.

Article mis à jour le 14 avril 2017 : Microsoft a annoncé qu’elle ne supporterait plus la première version de Windows 10 sortie en 2015 (v. 1507 / build 10240) à partir du 9 mai 2017. L’installation de la « Creators Update » est donc recommandée pour continuer à recevoir des mises à jour de sécurité.

Selon les affirmations de Microsoft, Windows 10 est la dernière version majeure de son système d’exploitation. Il n’y aura donc pas, théoriquement, de version 11 et autres versions subséquentes. Microsoft a plutôt opté pour une continuité dans le développement de Windows 10 qui est amélioré de façon continue, notamment, avec des mises à jour marquées par des noms de code.

La mise à jour « Creators Update » a fait parler d’elle pendant plusieurs mois avant sa sortie officielle ce 11 avril 2017. Avant de vous proposer un outil qui vous permet de forcer son installation sur votre ordinateur si elle ne s’est pas faite automatiquement, je vous liste quelques nouveautés plus apparentes que d’autres.

Une mise à jour marquée par la 3D et la réalité virtuelle

Microsoft a nommé sa nouvelle grande mise à jour « Creators Update » parce qu’elle est destinée notamment aux créateurs de contenu. Mais pas n’importe quel type de créateurs puisqu’elle s’oriente surtout vers la 3D.

Cette mise à jour marque, entre autres, un point tournant pour une application intégrée à Windows depuis 1995 et qui n’a pas connu vraiment d’évolution. Il s’agit de Paint qui passe maintenant à la 3D.

Paint 3D

Cette nouvelle version permet à n’importe qui de réaliser des images en 3D sans grandes connaissances particulières. L’utilisateur peut créer de toute pièce des objets 3D ou transformer des objets 2D existants créés avec l’ancienne application Paint qui est toujours présente.

L’application s’accompagne d’une plateforme communautaire nommée Remix 3D qui permet de charger des modèles préexistants créés par d’autres utilisateurs. J’ai voulu essayer d’importer un modèle, mais j’ai obtenu ce message une fois connecté à mon compte Microsoft :

Remix 3D non accessible

Microsoft va aussi proposer une application mobile qui permettra de « scanner » des objets avec son téléphone pour obtenir une image en 3D. Il est difficile de savoir si cette application sera offerte sur les appareils iOS et Android, je ne la trouve même pas pour les téléphones sous Windows Phone. Paint 3D va même permettre d’imprimer des objets en 3D, pourvu qu’on dispose d’un tel appareil qui n’est pas à la portée de tous.

Cette introduction à la 3D amène aussi celle de la réalité « mixte », une sorte de mélange de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Ainsi, les créations faites avec Paint 3D pourront notamment être vues avec des casques de réalité virtuelle.

Il s’agit peut-être là d’une stratégie de la firme pour initier davantage d’utilisateurs à ces technologies et préparer le terrain à son casque de réalité virtuelle HoloLens qui est présentement en développement et verra le jour officiellement en 2019.

En attendant, de nombreux appareils d’autres fabricants (HP, Dell, Lenovo, Asus, et Acer) seront bientôt pris en charge avec cette mise à jour, dont plusieurs arriveront sur le marché au cours des prochains mois.

Quelques retouches subtiles dans l’interface de Windows 10

Microsoft a apporté quelques modifications ici et là dans l’interface de son système. Elles sont souvent subtiles, au point où il faut savoir qu’elles existent.

Des améliorations dans le menu Démarrer

Il est maintenant possible de regrouper en un seul dossier plusieurs applications Windows 10 épinglées dans le menu Démarrer. Il suffit alors de glisser une tuile sur une autre pour créer automatiquement le dossier que l’on peut renommer.

Outre cela, un paramètre permet maintenant de cacher la liste des programmes pour n’afficher que la barre latérale et la zone des applications épinglées (tuiles). Le menu Démarrer devient alors beaucoup plus épuré.

Le menu Démarrer plus épuré

Une section dédiée aux paramètres d’applications

Le panneau des paramètres de Windows 10 accueille quant à lui une nouvelle section « Applications » où sont centralisées en un seul endroit les configurations des applications. Elle propose notamment la liste des logiciels et applications que l’on peut désinstaller, mais aussi les paramètres d’applications par défaut du système.

Un mode nocturne pour ne pas troubler son sommeil

Très pratique si l’on utilise l’ordinateur avant d’aller se coucher le soir, Windows 10 propose maintenant un mode nocturne qui, lorsqu’il est activé, change les teintes bleutées de l’affichage pour des teintes plus chaudes. Un nouveau bouton dans le centre de notifications de la barre des tâches active la fonction rapidement. Des paramètres permettent aussi d’ajuster le niveau de coloration et de programmer la fonction à des heures précises. C’est une nouveauté qui m’a convaincu !

Le mode nocturne

L’ajustement de la luminosité d’un simple clic

Dans la capture d’écran ci-haut, remarquez le nouveau bouton de luminosité à la droite. Sur l’image le niveau est à 100 %, mais de quelques clics je peux l’ajuster par tranche de 25 %.

Des thèmes installés plus facilement

Windows 10 permettait déjà de modifier les couleurs, les sons et l’image d’arrière-plan avec différents thèmes. Avec « Creators Update » la sélection et l’application de thèmes sont plus rapides et faciles. L’importation depuis la boutique de Microsoft se fait simplement. Si au moment d’écrire ces lignes ils sont tous gratuits, il semble que certains thèmes plus spécifiques et payants seront aussi éventuellement offerts selon The Verge.

Les thèmes dans la Creators Update

Le traditionnel Panneau de configuration se cache un peu plus

Parlant de paramètres Windows, je fais une parenthèse à propos du traditionnel Panneau de configuration. Avec l’arrivée de Windows 10, Microsoft a fait disparaître le raccourci dans le menu Démarrer. Mais il suffisait d’un clic droit sur ce dernier pour accéder au Panneau de configuration. Cette possibilité est disparue dans la « Creators Update ». Il faudra désormais passer par la recherche de Cortana dans la barre des tâches pour le trouver.

Le navigateur Edge est un peu plus intéressant

Boudé surtout parce que nous avons nos habitudes avec Google Chrome, Firefox ou même Internet Explorer, le remplaçant de ce dernier sur Windows 10 n’a pas convaincu les utilisateurs. Personnellement, je ne l’utilise à peu près jamais. Je dois avouer toutefois que la mise à jour lui apporte plusieurs nouveautés intéressantes.

Celle que j’ai particulièrement aimée est le nouveau gestionnaire des onglets. D’abord, il propose un aperçu de ceux-ci dans une barre qui est cachée par défaut :

Aperçu des onglets dans Edge

Ensuite (et c’est le plus intéressant), les onglets peuvent être mis de côté et restaurés ultérieurement. Je trouve cela très pratique, car j’ai toujours des dizaines d’onglets dans Google Chrome que je garde ouverts souvent quelques jours à des fins de référence au travail. Dans ce Microsoft Edge amélioré, les onglets mis de côté disparaissent pour libérer la barre des onglets (et sûrement la mémoire de l’ordinateur) :

Onglets mis de côté

Concernant les autres nouveautés, on note entre autres la prise en charge des livres électroniques (ebooks) directement dans le navigateur et des outils pour rendre plus confortable leur lecture. Il y a aussi la prise en charge native du contenu élaboré en réalité virtuelle (l’expérience 3D vue précédemment dans cet article), ainsi que des améliorations du côté des performances et des outils intégrés antérieurement comme les annotations sur les pages Web.

À noter enfin que Edge bloque maintenant par défaut les contenus Flash (Adobe) à la manière de Google Chrome.

Une mise à jour qui pense aux joueurs

Microsoft a pensé aux amateurs de jeux vidéo avec cette mise à jour de Windows 10. D’abord, le panneau des paramètres Windows accueille une autre nouvelle section qui, cette fois, est dédiée aux jeux vidéo. On retrouve là notamment un « mode jeu » qui optimise les performances de l’ordinateur lorsqu’on lance un jeu. Celui-ci met alors en pause certaines applications en arrière-plan pour leur limiter les ressources.

Dans un désir de concurrencer le très populaire Twitch, Microsoft a intégré à Windows 10 la technologie « Beam », un service de diffusion en ligne qu’elle a racheté à l’été 2016. Elle permet au joueur de diffuser des parties de jeux vidéo depuis son ordinateur (ou de sa Xbox) sans installer et configurer un outil quelque peu complexe comme celui de Twitch.

Outre cela, Windows 10 semble se lier un peu plus maintenant à la Xbox. Je vous suggère de lire cet article de Numerama qui est assez complet et aborde le sujet dans son ensemble.

Un peu plus d’intelligence pour Cortana

Pour être honnête, je n’utilise pas vraiment l’assistant virtuel Cortana de Windows 10 à part sa fonction de recherche. La mise à jour offre des améliorations quand même intéressantes. L’assistant accepte de nouvelles commandes vocales. Par exemple, il offre la possibilité d’arrêter ou de redémarrer l’ordinateur, de même que de verrouiller l’écran.

Cortana se dote aussi d’un mode plein écran. Du moment où le paramètre est activé, on peut lancer l’assistant dans ce mode en prononçant « Hé Cortana » lorsque l’ordinateur n’est pas verrouillé et qu’il n’a pas été utilisé depuis un moment.

Enfin, Microsoft donne la possibilité aux fabricants d’intégrer Cortana à leurs objets connectés afin que l’on puisse les contrôler depuis son ordinateur équipé de Windows 10 (et de la mise à jour Creators Update bien sûr).

Une sécurité renforcée

Le technicien informatique que je suis accueille de belle façon certaines améliorations de Microsoft quant à la sécurité de son système.

Un nouveau centre de sécurité plus convivial

Si vous ne le saviez pas encore (il est à peu près temps), Windows 10 intègre une solution de sécurité qui protège des virus, espiongiciels et autres types de logiciels malveillants. Pour ma part, je le trouve plutôt efficace, au point même de questionner la nécessité d’acheter à un prix fort un logiciel antivirus si l’on est un utilisateur à la maison.

Dans la « Creators Update », le centre de sécurité de Windows 10 prend des allures d’une solution plus complète. Elle centralise les données relatives à la protection du système et des données de l’utilisateur, en plus de faciliter la configuration de ces paramètres et de les rendre plus compréhensibles.

Si on a installé un antivirus tiers, Windows l’intègre de meilleure façon dans son centre de sécurité. La protection Windows Defender peut même se réactiver automatiquement en cas de défaillance de l’antivirus tiers ou lorsque sa licence arrive à expiration.

Le nouveau centre de sécurité dans Creators Update

Verrouiller son ordinateur automatiquement dès qu’on s’éloigne

Le verrouillage dynamique (ou « Windows Goodbye ») utilise la connexion Bluetooth de son téléphone pour verrouiller l’ordinateur quand on s’en approche et le déverrouiller quand on s’en éloigne. permet de verrouiller son ordinateur. Le système utilise alors la connexion Bluetooth du téléphone pour savoir quand l’utilisateur s’éloigne de son ordinateur.

C’est une fonction plutôt utile, mais qui présente une certaine lacune. Sachant que la portée des technologies Bluetooth actuelles est très grande (100 mètres théoriques pour la version 4), on peut penser qu’il faut se trouver à une distance considérable de son ordinateur avant qu’il ne soit verrouillé.

Je l’ai testée chez-moi d’un bout à l’autre de ma maison et l’essai n’a pas été concluant, même en me déplaçant sur le balcon. Est-ce la distance ou le fait que je n’aie pas un appareil Windows Phone ?!

Une limite des informations confidentielles collectées

Sujet à polémique depuis la sortie de Windows 10, les données confidentielles collectées par Microsoft grâce à ce système sont plutôt nombreuses et parfois (voire souvent) nébuleuses. Cet article de Numerama publié en 2015 a de quoi faire peur.

Avec la « Creators Update » les choses s’améliorent légèrement. On retrouve, entre autres, un nouveau panneau de configuration dès la fin de l’installation de la mise à jour qui offre le choix d’activer ou non certaines fonctionnalités liées à la localisation, la reconnaissance vocale, l’envoi de diagnostic à Microsoft ou la publicité ciblée.

Un nouveau mode « Basique » fait aussi son apparition dans les paramètres de confidentialité de Windows. Il permet de n’envoyer à Microsoft que les données nécessaires pour mettre à jour et sécuriser Windows. Le type et la quantité de données soumises demeurent tout de même assez flous.

Des mises à jour plus légères

Voici une amélioration notable qui plaira aux personnes qui ont un petit forfait Internet. La taille des mises à niveau de Windows 10 est maintenant réduite d’environ 35 %. Pour arriver à ce résultat, Windows limite le transfert de fichiers aux seuls éléments qui ont été modifiés depuis la mise à jour précédente.

Cela me semble être aussi appliqué aux mises à jour majeures, car le dossier d’installation de la « Creators Update » après téléchargement pèse un peu plus de 1 Go. Celle de la mise à jour « Anniversary » sortie en juillet 2016 avait un peu plus de 2 Go. À titre de comparaison, la mise à niveau depuis Windows 7 / 8 vers Windows 10 dépassait les 3 Go. À noter que les utilisateurs d’une version Professional, Education ou Enterprise peuvent maintenant désactiver les mises à jour pendant une période maximum de 35 jours.

Désactivation des mises à jour

Comment forcer la mise à jour Creators Update sur son ordinateur

Je l’ai mentionné en introduction à cet article, le grand déploiement de cette mise à jour a commencé le 11 avril. Puisqu’il y a des millions d’ordinateurs sous Windows 10, il est évident qu’ils ne la recevront pas tous en même temps. Microsoft prévoit jusqu’à 3 mois de délai pour que la mise à jour se fasse automatiquement sur tous les ordinateurs.

Passer par Windows Update

Pour obtenir « Creators Update », il suffit d’aller dans les paramètres de Windows 10 et de cliquer sur la section « Mises à jour et sécurité », puis sur le bouton « Rechercher les mises à jour ». Si elle est disponible, vous verrez une mise à jour portant le numéro de version 1703.

Télécharger et exécuter un utilitaire de mise à jour

Si vous ne voyez pas la mise à jour dans Windows Update, vous pouvez procéder à l’installation manuelle. Pour ce faire, téléchargez l’utilitaire de mise à jour de Microsoft sur votre ordinateur et exécutez-le. L’assistant d’installation va d’abord vérifier la compatibilité de votre ordinateur, puis télécharger les fichiers nécessaires avant d’installer la mise à jour qui prendra de 30 à 45 minutes selon la puissance de votre appareil. La mise à jour porte le numéro de version 15063.

Installation manuelle de Creators Update

Utiliser l’outil Windows Media Creation Tool

Si vous souhaitez faire une installation « propre » de Windows 10 en incluant la mise à jour, vous pouvez utiliser également l’outil Windows Media Creation Tool. Celui-ci permet de créer un média d’installation (clé USB) ou une image « ISO » que vous pouvez graver sur un DVD. Avec ce média, il est possible d’installer Windows 10 et la « Creators Update » sur un disque dur fraîchement formaté (complètement vidé de ses données).

Je n’ai eu aucun problème à faire la mise à jour sur l’ensemble de mes ordinateurs. Compte tenu des améliorations importantes et des nouveautés intéressantes qui ont été apportées à Windows, je vous la recommande.

Windows Media Creation Tool

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Informatique »

Laisser une réponse

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Liens vers cet article :

  1. […] le cas de la dernière mise à jour Creators Update, celle-ci conserve jusqu’à 20 Go de données sur le disque dur. Cela réduit […]