Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
JOUEZenfrancais.ca

Jouez en français avec Branchez-vous et l’OQLF

Publié le 9 avril 2008 | Divertissement, Internet | 0 commentaire

En septembre 2007, une entente a été signée par l’Office québécois de la langue française et l’Entertainment Software Association of Canada (ESA Canada), une association représentant les éditeurs et distributeurs de jeux vidéo au Canada. Grâce à elle, la plupart des jeux vidéo mis sur le marché au Québec devront être disponibles en français d’ici avril 2009. À la suite de cette entente, le portail Branchez-vous, en collaboration avec l’OQLF, a cru bon offrir aux internautes un site répertoriant tous les jeux vidéos disponibles en français au Québec. Le voici enfin en ligne!

La langue française, pour moi, est très importante dans notre société actuelle. L’enseignement et l’application de la culture francophone au Québec sont plus que jamais primordiaux. Il est de notre devoir à tous de prendre certaines dispositions et mesures afin de maintenir notre appartenance linguistique dans un Canada qui est majoritairement anglophone.

L’avènement de l’Internet a apporté son lot d’avantages dans notre vie actuelle, mais il a aussi nui quelque peu à la qualité du français écrit. Il ne faut surtout pas mettre toute la faute sur le pouvoir et l’omniprésence de l’Internet. Selon moi, d’autres facteurs comme la réforme plutôt désastreuse mise en application dans le milieu scolaire il y a quelques années viennent ternir l’image de notre langue.

Cet appel à la médiocrité linguistique s’étend même dans les médias traditionnels tels que les journaux où je constate régulièrement des fautes laissées par les journalistes ou les correcteurs. L’embauche d’une jeunesse qui ne sait plus écrire en est peut-être pour quelque chose. Si l’on veut que la société actuelle s’intéresse davantage à la langue de Molière, il faut d’abord lui en démontrer toute son importance. Cela commence, entre autres, par l’augmentation de l’affichage du français dans notre quotidien.

Comme la plupart des jeunes d’aujourd’hui, j’ai aussi eu ma période « Gamer ». Bien que je n’aie jamais été un grand joueur, j’aimais bien m’adonner à une petite partie de Mario Bros sur ma Super Nintendo. Je me souviens d’avoir usé une « cassette » contenant plus de 300 petits jeux, tous plus ou moins intéressants (enfin, ils l’étaient à l’époque!). Ce que je constate aujourd’hui, c’est qu’aucun de ces jeux n’avait un dialogue et des textes francophones. Cela ne m’a pas empêché, direz-vous, d’écrire plus tard des articles qui respectent la langue française. Mais le contexte est différent aujourd’hui.

D’ici avril 2009 donc, tous les nouveaux jeux vidéo (et la documentation qui les accompagne) mis sur le marché au Québec devront proposer une version française ou multilingue. Cette initiative est déjà en application et de nombreux jeux, destinés aux différentes consoles et à l’ordinateur, sont d’ores et déjà disponibles dans notre langue.

Le portail Branchez-vous a mis en ligne dernièrement le site Internet JOUEZenfrancais.ca. Lancé en collaboration avec l’Office québécois de la langue française (OQLF), le site répertorie tous les jeux vidéo offerts en français au Québec. Au moment de publier cet article, il en compte déjà plus de 400. Ils sont tous classés par plate-formes (soit consoles de salon, consoles portables et ordinateur), ainsi que par genres. Nul doute que JOUEZenfrancais connaîtra une impressionnante popularité dans les mois à venir.

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Divertissement »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.