Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

Suivez-moi !

iPad 2

iPad 2 : le défi d’un pionnier du mobile (1ère partie)

Publié le 2 mars 2011 | Techno & Sciences | 2 commentaires

Le titre de ce long billet scindé en deux parties aurait pu être « iPad 2 : le nouveau iPad Killer ? ». C’est qu’à la sortie imminente de dizaines de tablettes conçues par une multitude de concurrents d’Apple, je me demandais si la firme présenterait un nouvel iPad ce 2 mars qui allait « tuer » son prédécesseur et la concurrence. Mon avis est mitigé, voire négatif au risque de me faire flageller par les inconditionnels de la pomme. Voyons pourquoi…

Mercredi 2 mars, 12 h 45 au Québec, je profite d’une journée de congé (traitement Remicade pour maladie de Crohn, mais c’est une autre histoire) pour préparer lentement mes sources qui m’informeront et me permettront de tweeter de chez moi à propos de la Keynote Apple, celle destinée à nous dévoiler la deuxième génération de l’iPad.

Vers 13 h, le flux sur Twitter commence déjà à s’agiter. Certaines sources francophones nous invitent sur leur site pour discuter sur leur module de clavardage. Chez-nous, l’excellent site MacQuébec a la brillante idée de nous commenter simultanément en vidéo et sur un tchat le déroulement de l’événement qui aura duré environ une heure et quart. Pour animer l’émission, nul autre que Yan Thériault qui est accompagné de @alexcornellier">Alexis Cornellier.

Les journalistes sur place décrivent minute en minute ce qui se passe. Les lumières s’éteignent et le grand gourou qu’on n’attendait plus, Steve Jobs, fait une entrée remarquée sous les applaudissements qui n’en finissent plus.

L’homme malade et absent d’Apple depuis quelques semaines se montre maigri, mais il est bien là et a l’air quand même en forme. Il arrive sur scène avec une trame sonore des Beatles, Here comes the sun. Du coup me vient à l’idée : est-ce la dernière Keynote pour celui qui représente le cœur même d’Apple, lui qui a déjà remporté sa lutte contre une forme rare du cancer du pancréas et subi une greffe du foie ces dernières années ? L’homme déclare alors : « J’y travaille depuis longtemps et je ne voulais pas manquer ce moment ».

Avant le plat de résistance, les statistiques !

Comme chaque Keynote Apple, on ne vend pas sa sauce avant d’avoir présenté l’apéritif. Ainsi, Jobs y va de quelques statistiques. Entre autres, plus de 100 millions d’ebooks ont été téléchargés par l’entremise d’iTunes, l’App Store et iBooks. Les trois boutiques comptent au total plus de 200 000 utilisateurs enregistrés. L’App Store est-il payant pour les développeurs malgré les 30 % de commission à Apple ? Il semble que oui : 2 milliards de dollars leur ont été donnés.

On pensait qu’il y aurait peut-être quelques informations divulguées au sujet de l’iPhone 5 qui, selon les rumeurs, pourrait sortir avant l’été prochain. Steve Jobs ne s’est contenté que de fournir encore quelques statistiques, soit 100 millions d’iPhone vendus.

On revient alors avec des chiffres concernant l’iPad : la tablette occupe présentement 90 % des parts de marché malgré la sortie de quelques concurrentes, il s’en est venu 15 millions à ce jour et elle a généré 9,5 milliards de revenus en 2010. Ainsi, la majorité des revenus actuels d’Apple proviennent des appareils qui succèdent à l’ère de l’ordinateur (PC). Jobs insiste enfin sur le fait qu’aucun autre fabricant n’a réussi à égaler le prix de l’iPad.

Pour en finir avec les statistiques, l’App Store propose maintenant plus de 350 000 applications, dont 65 000 destinées à l’iPad. Malgré la maladie, Jobs conserve son sens de l’humour en narguant la concurrence, dont Google qui, selon le PDG, n’aurait sur son Android Market qu’une centaine d’applications vraiment optimisées pour la tablette.

Juste avant de dévoiler l’iPad 2, on a droit à une présentation vidéo, une sorte de rétrospective de 2010 qui propose un compte rendu de la première tablette de la firme. On utilise quelques phrases subtilement incitatrices comme celle-ci : « L’iPad est un produit qu’il faut utiliser pour comprendre réellement qu’il est magique ! ». Accompagné de ces lignes, on nous présente la tablette dans le quotidien de chacun : magasins, écoles, dans la médecine, etc.

On termine la présentation en affirmant ce qui nous fait voir la concurrence d’un mauvais œil : « Tout le monde en 2011 aura une tablette, du moins ce sera le cas de tous les fabricants… l’année sera celle des imitateurs ? ».

Les caractéristiques techniques dévoilées confirment les rumeurs

D’abord, un nouveau design pour l’iPad 2 qui sera proposé, comme l’avaient annoncé les rumeurs, dans une version noire et une autre blanche. Ensuite, le nouveau modèle est plus fin (de 30 %) et plus léger (de 10 %) que le précédent iPad. On constate sur les photos présentées à l’écran en haut de la scène que l’iPad 2 est vraiment mince, plus que l’iPhone 4. Ainsi il fait 8,8 mm d’épaisseur (avant 13,4 mm) et pèse 1,5 livre.

C’est sans surprise qu’on présente enfin deux capteurs qui permettront de prendre des photos et filmer des vidéos. Celui au dos offrira une résolution vidéo non Full HD de 720p. En ce qui concerne la résolution des photos, Apple n’a rien précisé sur le sujet en mentionnant seulement que le capteur propose un zoom numérique de 5X, mais encore là, sans le Flash LED que l’on retrouve sur l’iPhone 4. Pour sa part, le capteur frontal permet d’utiliser la fonction FaceTime du dernier modèle de téléphone, mais permettra de prendre des photos seulement en VGA (640 X 480).

Bien que l’écran ne soit pas Retina comme le dernier modèle de l’iPhone (image plus brillante et plus nette), on précise que la nouvelle puce graphique rend l’affichage 9 fois plus rapide que sur l’iPad 1. À noter que le nouvel iPad sera doté du gyroscope de l’iPhone 4 (lire cet article pour en savoir plus sur cette fonction). De plus, ce nouveau modèle propose maintenant un processeur double-cœur (simple sur l’iPad 1) qui, selon Apple, augmentera par deux la vitesse d’exécution des applications.

Au niveau de la connectique, certains (dont moi-même) seront déçus d’apprendre qu’il n’y a aucun port USB, ni de fente pour carte mémoire permettant d’étendre celle embarquée dans l’iPad. À ce sujet, les capacités et les prix demeurent les mêmes que pour le premier iPad.

Enfin, précisons que l’iPad pourra se connecter en HDMI aux téléviseurs HD grâce à un accessoire qui sera présenté dans le prochain article.

2e partie de cet article : La partie logicielle et accessoires… iTunes 10.2, iOS 4.3, AirPlay, des nouvelles applications et un étui servant de support.

iPad 2

Partagez cet article !

Publicité

Récemment dans « Techno & Sciences »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de vouloir commenter cet article. Notez que tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

2 commentaires sur « iPad 2 : le défi d’un pionnier du mobile (1ère partie) »

  1. Frédérique Marie a écrit :

    Beau résumé qui me fait désormais espérer une version 3 du Ipad, en attendant gageons que les Ipad première version nous seront offerts à rabais, quoique qui aujourd’hui achète ce genre de bidules usagés? D’autant plus que le temps de passer à la caisse, c’est déjà désuet… ouais… bon,..J’attendrai encore… Salut! FM

    • Dominic Desbiens a répondu :

      Bonjour Frédérique et merci pour ce commentaire. Attention, la partie 2 de l’article s’en vient et vous fera davantage espérer la version 3 de l’iPad :-)