Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Autres tendances CES 2016

Les grandes tendances du CES 2016 : Ultra HD, drones et les autres (partie 3)

Publié le 19 janvier 2016 | Techno & Sciences | 4 commentaires

Durant les deniers jours, j’ai publié sur mon blogue deux articles consacrés au CES 2016 qui abordaient deux tendances technologiques majeures de cette année, soit la réalité virtuelle et les objets connectés. Voici le troisième et dernier volet où je vous propose de découvrir d’autres produits et tendances qui susciteront, elles aussi, un grand intérêt en 2016. Parmi celles-ci, il y a les drones, l’Ultra HD et l’informatique miniaturisée.

Encore plus de l’Ultra HD (UHD)

L’an dernier, les écrans Ultra HD (ou 4K) ont occupé une grande place durant le CES. Il n’est donc pas étonnant que l’on ait retrouvé cette année des appareils pour les accompagner (et justifier enfin leur achat !?). Avant tout, si vous n’êtes pas familier avec le sujet, je vous propose de lire mon petit cours 101 sur les définitions d’écran.

Une certification Ultra HD Premium pour les télés

Lorsqu’on parle Ultra HD, la résolution n’est pas (ou plus) le seul critère à prendre en compte dans ce qui fait la qualité d’image des nouvelles télés. Aujourd’hui, on tient compte notamment de la technologie HDR (imagerie à grande gamme dynamique) bien connue des photographes. Celle-ci permet aux télés d’afficher, entre autres, de meilleurs contrastes, pourvu que le contenu soit lui aussi compatible HDR.

Lors du CES 2016, l’UHD Alliance a dévoilé une nouvelle certification nommée « Ultra HD Premium » (lire cet article du Journal Metro). Cette dernière devrait aider le consommateur lors de l’achat d’une nouvelle télé Ultra HD. Tout appareil portant le logo devra respecter un certain standard établi et offrir des caractéristiques minimales et communes. On parle entre autres d’une résolution UHD de 3840 par 2160 pixels, un signal 10-bit, un large spectre de couleurs avec une meilleure fidélité de celles-ci, de même que la HDR.

Des lecteurs Blu-ray Ultra-HD

Certains studios de cinéma comme Fox, Sony et Warner Brothers ont annoncé plusieurs films qui seront adaptés pour l’Ultra HD. Il y en aurait une centaine d’ici la fin de l’année. Cela justifiera peut-être l’achat de l’un des premiers lecteurs Blu-ray Ultra HD présentés au CES 2016.

D’abord, Samsung a dévoilé son UBD-K8500. Affiché au prix de 499 $US, il est déjà offert en précommande aux États-Unis avec une offre de 100 $ de rabais. Il prend en charge la HDR et les couleurs sur 10 bits. Embarquant une interface connectée de Samsung, le lecteur est doté du Wi-Fi et permet d’accéder à des services en ligne ou à des applications. Il sera sur le marché en mars.

Samsung UBD-K8500

De son côté, Panasonic a présenté le DMP-UB900. Il propose à peu près la même chose que son rival, dont une connectivité réseau. D’ailleurs, il pourra se connecter à des appareils DLNA et accéder à des services Internet, en plus de permettre le branchement d’un disque dur externe pour lire d’autres contenus que celui des disques Blu-ray. Le prix n’est pas encore connu et sa sortie est prévue pour le printemps.

Panasonic DMP-UB900

Enfin, Philips proposera son lecteur BDP7501 vers la fin de l’année. Pour un prix annoncé en dessous des 400 $US (le moins cher jusqu’à maintenant), il reprend sensiblement les mêmes caractéristiques que ceux de la concurrence. Son design « carré », en plus de son prix attractif, est ce qui le distinguera peut-être des deux produits mentionnés plus haut.

Philips BDP7501

Une télé 8K gigantesque…

Les télés Ultra HD au CES ont été nombreuses. Mais il est difficile de passer sous silence la gigantesque télé UH9800 de LG. Outre le fait qu’elle mesure 98 pouces de diagonale, la télé de LG offre une qualité d’image 8K, soit une résolution de 7680 x 4320 pixels. L’appareil sortira à la fin de l’année et devrait coûter plus de 100 000 $. Des intéressés dans la salle ?

Télé LG 8K

Un prototype de télé transparente qui attire les foules

Cette démonstration a attiré tous les regards à Las Vegas. Ce n’est qu’un prototype, mais c’est plein de potentiel. Un écran transparent incrusté dans un meuble de salon ressemble à une simple vitrine. La magie opère quand les images s’affichent soudainement. Quoi de plus ? Il est interactif et répond aux mouvements de la main. Panasonic espère sortir le produit final dans deux ou trois ans.

Les drones

 

Les drones ont connu une certaine popularité en 2015, la plupart étant utilisés pour les loisirs. Nombreux d’entre eux permettent, notamment et surtout, de capter des images incroyables de notre planète vue des airs. Plusieurs démonstrations ont eu lieu dans le gigantesque espace de 2,4 millions de pieds carrés (223 000 mètres carrés) du CES 2016. Quelques drones se sont démarqués.

Le drone devient un nouveau moyen de transport

Une nouvelle catégorie de drones a fait son apparition au CES. Le Ehang 184 se présente comme étant le premier drone permettant de transporter une personne. Il s’agit d’un quadricoptère autonome qui vous conduit là où vous le voulez en lui indiquant la destination. Après une charge d’une durée de 2 à 4 heures, il peut voler durant 23 minutes à une vitesse moyenne de 100 km/h. Sa date de commercialisation n’a pas été annoncée, mais on sait qu’il en coûtera plus de 200 000 $US.

Un petit insecte qui peut filmer partout

Le minuscule Extreme Fliers Micro Drone 3.0 aux allures d’une coccinelle ne mesure que 145 mm de diamètre et 50 mm de hauteur. Il est doté d’une petite caméra pouvant filmer en HD (720p). Le tout est diffusé en temps réel sur un téléphone Android ou iOS avec lequel il peut être contrôlé. Il n’a malheureusement qu’une faible autonomie de 8 minutes et coûte 175 $US.

Extreme Fliers Micro Drone 3.0

Un drone grand public qui s’adonne au 4K

Le DJI Phantom 3 4K peut filmer en Ultra-HD et se montre « abordable » pour le grand public auquel il est destiné. Il coûte environ 1 000 $US, soit près de 500 $ de moins que son prédécesseur Phantom 3 Professional. La raison de cette baisse de prix vient du remplacement de la transmission vidéo propriétaire de la compagnie par une connexion Wi-Fi. Ce choix a comme désavantage de limiter sa portée à 1,2 km au lieu de 5 km. D’une autonomie d’environ 25 minutes, ce drone utilise des capteurs à ultrasons permettant de réaliser des vols en intérieur ou dans des zones à faible signal GPS.

DJI Phantom 3 4K

Savoir éviter les obstacles, c’est bien !

Le Xiro Xplorer 2 se veut d’être l’un des premiers drones destinés au grand public à pouvoir éviter les obstacles. Il peut y arriver grâce à deux caméras placées sur un système rotatif tournant à 360° et qui peuvent détecter des obstacles se trouvant à 6 mètres à la ronde. Si, par exemple, il aperçoit un arbre, il ralentira, s’arrêtera et le contournera. Ce drone peut filmer en 4K et envoyer les images sur un téléphone Android ou iOS. Sur le marché cette année (sans date précise), il coûtera moins de 1 000 $US (sans le module anticollision vendu séparément).

Xiro Xplorer 2

Non, ce n’est pas un nouveau robot de Star Wars

D’une allure qui suscite la curiosité, voici le Fleye. De par sa forme sphérique de la grosseur d’un ballon de soccer (football en Europe), il est le drone par excellence pour la famille. Il possède une seule hélice renfermée dans sa coque qui permet de le manipuler sécuritairement quand il est en fonction. Malgré la caméra de 5 Mpx (qui peut filmer en Full HD) embarquée sur le dessus, le drone ne pèse que 400 g. Il sera sur le marché en septembre pour un prix approximatif de 1 000 $.

Fleye

Quoi de neuf dans l’informatique ?

Je ne peux pas passer à côté des produits du domaine de l’informatique, c’est mon métier. Même s’il n’y a pas eu, selon moi, de très grandes annonces dans ce secteur, quelques gadgets intéressants se sont tout de même démarqués.

Les PC aussi petits qu’une clé USB

L’an dernier, le célèbre fabricant de microprocesseurs Intel a dévoilé son Compute Stick, un ordinateur miniature de la taille d’une clé USB (il a inspiré Asus pour son Pen Stick PC). Une version améliorée et plus puissante de son minuscule ordinateur à 159 $ sortira en 2016. Il sera doté d’un deuxième port USB (3.0) pour brancher un périphérique supplémentaire.

Mais là n’est pas le plus intéressant. Deux autres modèles de Compute Sticks, haut de gamme cette fois, seront offerts sur le marché. Plus puissants (processeur de type « Core M » plutôt que « Atom »), ils offriront le double de capacité du modèle de base (64 Go plutôt que 32 Go), le double de mémoire vive (4 Go au lieu de 2 Go), de même que trois ports USB en plus du Wi-Fi et le Bluetooth 4.1 (moins énergivore). Le premier (avec processeur M3) est fourni avec Windows 10 et se vendra 399 $, l’autre (avec processeur M5) n’a aucun système d’exploitation et sera à 499 $. Oui, c’est bien le prix d’un ordinateur portable complet…

Intel Compute Stick 2016

Des disques SSD maintenant externes et plus abordables

Il y a deux ans, j’ai donné une seconde vie à mon ordinateur portable vieux de 6 ans en remplaçant son disque dur « classique » par un disque SSD (mémoire flash semblable aux clés USB). Ce type de disque est incroyablement plus rapide (Windows 10 se charge maintenant en moins de 20 secondes, incluant les logiciels actifs au démarrage).

Très dispendieux il y a quelques années, les disques SSD (ou « disques électroniques » au Québec) ont augmenté en espace de stockage et sont devenus plus abordables. Si bien qu’au CES 2016, on a vu l’éclosion de disques SSD externes à brancher à son ordinateur.

Samsung a présenté son premier disque SSD externe au CES 2015 (le SSD T1). Cette fois, son disque SSD T3 en métal chrome brossé propose un port USB 3.1 de Type-C (connecteur réversible, enfin !). Les capacités vont de 250 Go à 2 To. Les prix n’ont pas été communiqués, mais le plus gros coûterait environ 800 $ (garanti trois ans). Sortie prévue pour février.

Samsung SSD T3

SanDisk, l’un des leaders sur le marché de la mémoire, a sorti ses premiers disques SSD externes il y a quelques mois, dont le Extreme 500. Au CES 2016, il a présenté son frère Extreme 510. Résistant aux chocs et à l’eau, ce nouveau modèle de 480 Go (qui a un port micro-USB 3.0, non Type-C) est déjà vendu aux États-Unis pour un prix de 250 $ (garanti deux ans).

Sandisk Extreme 510

Un NAS à 8 disques qui peut « copier » les Blu-ray

Il s’adresse aux mordus (surtout les pros) du stockage et du cinéma maison. L’entreprise française Zappiti a présenté un « NAS », solution de stockage réseau à 8 disques montés en RAID (je sais, c’est technique !). Il a la particularité de pouvoir numériser et enregistrer les disques Blu-ray dans l’appareil pour se monter une collection de films HD que l’on peut diffuser sur les appareils connectés au réseau domestique. Les différentes applications du lecteur analysent les fichiers et cherchent automatiquement sur Internet les informations telles que la pochette, le synopsis, la date de sortie, la durée et autres. Il sera en vente dans les prochains mois à un prix inconnu.

NAS Zappiti

Et quoi d’autre dans ce CES ?

Je termine ce troisième et dernier volet consacré au CES 2016 en proposant, en rafale, quelques autres gadgets qui marquent de façon plus importante certaines autres tendances à souligner.

Le « vieux » vinyle définitivement à la mode

Les puristes qui glorifient le retour du vinyle profiteront de l’arrivée de nouvelles tables tournantes pour leurs précieux disques. Sony, entre autres, sortira au printemps la PS-HX500 qui se dit être en haute définition. En fait, elle permet de numériser depuis l’ordinateur et par son port USB les vinyles au format propriétaire DSD (autrefois utilisé dans les Super Audio CD) ou en WAV (pas de MP3). Le prix devrait être de plus de 500 $.

Platine Sony

Par ailleurs, Panasonic fera revivre la célèbre platine Technics SL-1200, une référence depuis 40 ans surtout auprès des DJ, mais qui n’est plus produite depuis 2010. On a peu de détails à son sujet (pas de date, ni de prix), outre le fait qu’elle propose un moteur à entrainement direct. Ce dernier corrige un problème connu de microvibrations qui détérioraient le son dans les précédents modèles. La platine s’ouvre donc, enfin, au marché de la haute fidélité.

Des écouteurs pour mieux dormir la nuit

Je suis de ces personnes qui aiment se coucher avec de la musique. Malheureusement, les écouteurs peuvent devenir rapidement inconfortables. Je trouve donc géniale l’idée des Bedphones, des écouteurs flexibles et extrêmement minces (6 mm d’épaisseur) conçus pour être portés au lit. Puisqu’ils tiennent bien dans l’oreille (selon le fabricant), ils peuvent aussi être utilisés durant la journée. Ce pourquoi ils sont dotés d’un microphone pouvant passer des appels avec son téléphone. Le prix est de 60 $US.

BedPhones

L’appareil photo Polaroid qui imprime depuis votre téléphone

Polaroid continue de s’adapter à l’ère du numérique. Le fabricant a présenté au CES le Snap+ Instant, une version grandement améliorée de son appareil photo Snap dévoilé au Salon IFA de Berlin en septembre dernier et vendu depuis la fin de 2015 au prix de 100 $. Comme son prédécesseur, le nouveau modèle peut imprimer les photos sur du papier thermique ZINK (donc sans encre). Mais il offre quelques nouveautés intéressantes.

D’abord doté d’un écran LCD tactile de 3,5 pouces, son capteur est passé à 13 Mpx (plutôt que 10 Mpx) et peut filmer en Full HD (1080p). Il accepte une carte mémoire allant jusqu’à 128 Go (au lieu des 32 Go du Snap) et propose une connectivité Bluetooth qui lui permet d’imprimer cette fois des photos 5 x 7 cm provenant d’un téléphone ou d’une tablette sous Android ou iOS. Il sortira en septembre prochain à un prix inférieur à 200 $ selon Polaroid.

Polaroid Snap+ Instant

J’espère que cette série de trois articles consacrée au CES 2016 vous a plu. D’autres articles seront publiés bientôt sur mon blogue pour vous faire découvrir d’autres gadgets intéressants.

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Techno & Sciences »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.

Liens vers cet article :

  1. […] objets connectés, parfois insolites, qui ont aussi été présentés lors du CES 2016. Dans mon troisième volet consacré à l’événement, je vous parle également d’autres tendances technologiques […]

4 commentaires sur « Les grandes tendances du CES 2016 : Ultra HD, drones et les autres (partie 3) »

  1. Nathalie Villeneuve a écrit :

    Merci Dominic pour ces trois volets du CES 2016.

    J’adore tout ce qui est techno et suis avec assiduité toutes les nouveautés (ou comme mon chum le dit, les gadgets). Au plaisir de lire vos rubriques :-)

    • Dominic Desbiens a répondu :

      @Nathalie Heureux que mes trois articles vous aient plu. Si vous aimez les gadgets, vous serez ravie d’apprendre que j’en aurai d’autres à vous faire découvrir bientôt. Quelques autres bonnes découvertes au CES 2016, entre autres.

  2. bernard a écrit :

    merci bien fait et intéressant bye