Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

Suivez-moi !

Collections Google+

Google+ dévoile les collections pour classer ses publications

Publié le 5 mai 2015 | Internet | 0 commentaire

Lorsqu’on publie du contenu sur les réseaux sociaux, on peut facilement perdre l’intérêt de certains de nos abonnés qui aiment une partie de ce contenu, mais pas l’autre. Google s’est inspiré, notamment, d’un certain Pinterest pour offrir à ses utilisateurs une fonctionnalité intéressante pour classer leurs publications sous diverses thématiques. Voici l’arrivée des collections.

Il ne se passe pas un mois, voire une semaine sans que je ne lise sur les blogues ou les réseaux sociaux des publications qui parlent de la « déchéance » de Google+ qui n’intéresse personne. Pourtant, il est toujours là et Google ajoute régulièrement des fonctionnalités pour renouveler l’intérêt de ses utilisateurs et mieux susciter la curiosité des autres.

Après l’arrivée des pages, il y a déjà quelques années, puis des communautés, Google s’est maintenant attardé sur les comptes personnels des utilisateurs. Ceux-ci peuvent désormais classifier leurs publications dans ce que le réseau appelle les « collections ».

Je vois ici des possibilités intéressantes qui viennent renforcer l’idéologie primaire de ce réseau qui est le partage de publications axées sur les centres d’intérêt et des thématiques communes entre les utilisateurs.

Et Google devint une vraie plateforme de microbloging…

Je n’ai pas entièrement compris pourquoi Google a abandonné en 2013 son service Reader pour les flux RSS (lire mon article à ce sujet). Je savais bien sûr que cela faisait partie d’une stratégie concernant Google+. Deux ans plus tard, je vois arriver les collections qui me font penser à la manière dont ce réseau remplace peu à peu notre manière de publier et de consommer l’information sur le Web.

Il n’y a qu’à voir la relation entre le moteur de recherche de Google et les publications envoyées sur son réseau social. Cela a grandement influencé les résultats que l’on retrouve dans l’outil de recherche le plus utilisé de la planète. À travers les pages et sites Web, on retrouve beaucoup de contenu provenant de Google+.

Aujourd’hui, les collections tentent de transformer tout compte personnel en petit blogue. Certes, il y avait déjà la publication de contenus sur le réseau. Mais désormais, ce contenu peut être classé dans diverses catégories (collections) comme sur les blogues.

Des collections pour mieux préserver l’intérêt de ses abonnés

Inspirées clairement de l’idée de Pinterest, les collections permettent aux abonnés d’un compte Google+ de recevoir sur leur fil d’actualités les publications de ce compte susceptibles de les intéresser. Il suffit alors de suivre ou non une collection pour voir ou non le contenu publié dans celle-ci.

Chose particulièrement étonnante, mais intéressante : il n’est plus obligatoire d’ajouter un compte à ses cercles pour recevoir ses publications sur le fil d’actualités. On n’a qu’à suivre l’une de ses collections. Cet aspect peut s’apparenter à Twitter où il est possible d’ajouter à une liste un compte Twitter sans avoir à le suivre.

Le fonctionnement des collections

D’abord, les collections permettent comme à l’habitude de publier du texte, des photos, des vidéos, des liens, des événements et des sondages. Les publications peuvent être créées directement depuis la collection souhaitée ou depuis la page d’accueil (ou son profil) en sélectionnant le public cible. On remplace alors un cercle par une collection (autant dans l’application mobile que sur le Web).

Publication dans une collection

Il est aussi bien sûr possible de déplacer d’anciennes publications dans une collection. Il est à noter toutefois qu’il n’est plus possible de déplacer à nouveau ladite publication vers son emplacement initial.

La création d’une collection se fait à partir de la nouvelle section concernée. On lui donne d’abord un nom, puis on choisit le public cible de la collection. Une fois choisi, il ne peut malheureusement plus être modifié. Il faut savoir également que les abonnés au compte sont automatiquement abonnés à la nouvelle collection créée. Ainsi, il ne faut pas s’étonner de voir de nombreuses collections auxquels nous sommes déjà abonnés en accédant à la section.

Enfin, chaque collection peut ensuite être personnalisée. Outre le nom, on peut lui attribuer une couleur et une image de couverture (avec une taille idéale de 1920 x 1080 pixels).

Faire la différence entre « communautés » et « collections »

Pour terminer cet article, je préciserai certaines choses par rapport aux communautés et les collections, car il est facile de ne pas faire toute la différence. Les communautés sont gérées par un ou plusieurs administrateurs et rassemblent des membres qui publient des informations et discutent autour de sujets ayant une thématique commune. Par exemple, une communauté sur la technologie proposera peut-être une catégorie axée sur l’informatique, les appareils mobiles, ou encore des trucs et astuces.

Les collections sont gérées par une seule personne sur son compte personnel. Seule cette personne peut publier du contenu dans ses collections. Ces dernières servent à classer par thématiques les publications du compte que l’on peut suivre ou non (contrairement aux catégories des communautés) pour voir le contenu sur son fil d’actualités.

Les collections sont en déploiement sur les comptes des utilisateurs Google+ sur le Web, mais aussi sur l’application Android.

Page d’aide de Google à propos des collections (seulement en anglais pour le moment)
https://support.google.com/plus/answer/6210271?hl=fr

Découvrez des collections sur Google+
https://plus.google.com/collections/featured

Les premières collections de mon compte
https://plus.google.com/+DominicDesbiens/collections

Partagez cet article !

Publicité

Récemment dans « Internet »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de vouloir commenter cet article. Notez que tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Liens vers cet article :

  1. […] Google+, qui met donc en valeur principalement les intérêts, les communautés et les collections dévoilées en mai dernier, est déployé progressivement sur le Web et les applications iOS et […]