Accueil
  • Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
RIP T411

Fermeture de T411 : les autorités françaises donnent le coup de grâce au site de téléchargement BitTorrent francophone

27 juin 2017 | Internet | 0 commentaire
Partager » Facebook Twitter

Coup d’éclat dans le monde du téléchargement de fichiers par le réseau BitTorrent : le populaire site Torrent 411 (ou T411) n’est plus. Ce qui semblait être aux yeux de certains qu’une simple maintenance du site est ni plus ni moins qu’une fermeture définitive. Hors ligne depuis la nuit du 25 au 26 juin 2017, Torrent 411 devrait être fermé définitivement maintenant puisque ses principaux administrateurs ont été arrêtés par la police suédoise.

Le protocole BitTorrent a été conçu initialement pour faciliter le transfert de fichiers volumineux sur Internet. Plutôt que de télécharger un fichier sur un serveur unique (site Web par exemple) qui peut rapidement devenir saturé par la forte demande des utilisateurs, BitTorrent permet le transfert de ce même fichier sur le principe du « pair à pair » (connu en anglais sous le nom de Peer-to-peer ou P2P). C’est-à-dire que chaque client qui télécharge le fichier par un logiciel BitTorrent devient en quelque sorte un serveur à part entière en envoyant des fragments du fichier aux autres utilisateurs.

Pour télécharger un fichier sur le réseau BitTorrent, il est nécessaire d’ajouter au logiciel un fichier de type « .torrent » qui contient certaines informations telles que l’adresse IP du serveur « Tracker BitTorrent » qui va relayer les informations de partage aux autres pairs. Certains sites, notamment ceux des distributions Linux, proposent d’utiliser BitTorrent pour télécharger leur logiciel et ainsi réduire la consommation de bande passante sur leur serveur Web. D’autres sont purement et simplement des annuaires où l’on retrouve des liens vers des contenus qui sont très souvent protégés par le droit d’auteur.

BitTorrent reconnu dans le piratage de contenus protégés par le droit d’auteur

Le « réseau » BitTorrent est injustement reconnu comme étant illégal. Dans les faits, l’utilisation du protocole est entièrement légale. Ce qui ne l’est pas dans la plupart des pays dans le monde, c’est le téléchargement et le partage d’œuvres soumises au droit d’auteur.

Or, comme je l’ai précisé plus haut, il existe de nombreux annuaires de liens BitTorrent sur Internet qui permettent de télécharger divers contenus protégés par le droit d’auteur comme des films, de la musique, des livres numériques et même des logiciels.

Sous la pression des nombreuses organisations qui luttent contre le piratage des œuvres protégées par le droit d’auteur, Google et Microsoft ont notamment pris des mesures en début d’année pour éradiquer de leur moteur de recherche respectif les références aux fichiers torrent qui sont devenus beaucoup plus difficiles à trouver. Mais les internautes habitués à consulter ces sites savent accéder directement à ceux-ci et continuent à les utiliser pour télécharger illégalement les contenus protégés.

Les autorités de plusieurs pays dans le monde ont aussi pris les choses en main. Grâce à des enquêtes et des arrestations, plusieurs annuaires de liens torrent sont tombés sous le poids de la justice. Toutefois, certains d’entre eux sont revenus peu de temps après (avec aussi de faux sites qui tentent d’arnaquer les utilisateurs). C’est le cas notamment de KickAssTorrent, Torrentz et … Torrent 411.

Le cas Torrent 411 : un jeu du chat et de la souris avec les autorités

Le site Torrent 411, surtout connu par son diminutif « T411 », est (ou était) l’un des derniers annuaires de liens BitTorrent francophones sur Internet et l’un des plus populaires. Au cours des deux dernières années, le site T411 a changé souvent d’adresse Web (URL). Parfois ce changement a été fait suite à certains problèmes techniques, mais le plus souvent c’est après avoir vu son adresse bloquée par les fournisseurs Internet. T411 est toujours revenu rapidement en ligne.

Mais cette fois, les choses semblent plus complexes pour le site. Dans la nuit du 25 au 26 juin 2017, le site est devenu indisponible et affiche toujours ce message au moment de rédiger cet article :

T411 est indisponible

Sur Twitter notamment, de nombreux utilisateurs du site ont exprimé leurs craintes de le voir disparaître définitivement. Ces craintes semblent maintenant fondées puisque l’information a été relayée par le site du quotidien suédois Dagens Nyheter. Depuis quelques mois maintenant, une enquête a été menée par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes en France. Cette enquête fait suite à diverses plaintes portées contre le site T411, notamment par la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem).

Les autorités françaises ont alors demandé l’aide de la police suédoise qui a procédé à l’arrestation sur son territoire de deux personnes d’origine ukrainienne disposant d’un permis de séjour en Suède. Ces deux personnes seraient les « cerveaux » du site et les principaux administrateurs. Elles sont accusées de violation du droit d’auteur et de blanchiment d’argent. Du matériel informatique a également été saisi par la police sur les lieux d’arrestation.

Quatre autres individus qui seraient des « supermodérateurs » ont été arrêtés en France. L’enquête ne s’arrête pas là puisqu’il y aurait également d’autres administrateurs de T411 basés au Canada.

Selon une information donnée au site Le Monde, le secrétaire général de la Sacem David El-Sayegh estime que les administrateurs du site T411 auraient gagné plus de 6 millions d’euros grâce aux revenus publicitaires. Le préjudice subi par les auteurs représentés par la Sacem s’élèverait quant à lui à 3 millions d’euros.

Est-ce réellement la fin de Torrent 411 ? Est-ce que ses utilisateurs peuvent espérer son retour par un « clone » comme cela a été le cas d’autres annuaires de fichiers torrent ? C’est difficile de se prononcer pour le moment. Si vous étiez un utilisateur ou une utilisatrice de ce site, méfiez-vous des faux sites qui tenteront de profiter de la situation pour vous voler des informations personnelles. Il y a déjà un cas de faux site dénoncé par les anciens utilisateurs de T411.

Faux T411

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Internet »

Laisser une réponse

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *