• Abonnez-vous à l'infolettre !
Suivez-moi!
Suivez-moi!
PC Zombie

Et si votre ordinateur était un zombie…

1 mars 2008 | Informatique | 1 commentaire
Partager » Facebook Twitter

Il y a longtemps que je n’ai pas visionné un vieux film de zombies. Il fut une époque où ces morts-vivants plutôt irréalistes avaient la cote auprès des amateurs du cinéma d’horreur. Tellement qu’ils se sont même retrouvés, en 1983, dans le vidéoclip de la célèbre chanson Thriller popularisée par Michael Jackson. Aujourd’hui, outre un certain souvenir de votre dernière soirée d’Halloween, les zombies ne sont peut-être pour vous qu’une invention hollywoodienne ayant disparu de notre imaginaire. Et pourtant, ils sont toujours là et en plus grand nombre. Ils se présentent seulement sous une forme différente. Ils ont quitté l’univers cinématographique pour celui de l’informatique. Soyez vigilant, vous en hébergez peut-être un à la maison. Non, il ne se cache pas dans un placard. Il a même une place de choix dans le coin du salon ou dans votre chambre à coucher. Méfiez-vous du PC zombie!

À la suite d’une longue enquête menée en collaboration avec la Gendarmerie Royale du Canada, la Sureté du Québec procédait le 20 février dernier à une vaste opération de perquisitions afin de démanteler un important réseau de pirates informatiques. Il s’agit d’une première pour le Canada. Ils étaient tous âgés de 17 à 26 ans, dont trois étaient des mineurs. Depuis différentes régions du Québec (dont ma ville, Jonquière), le réseau d’une envergure internationale a pu infecter plus d’un million d’ordinateurs à travers le monde et causer plus de 45 millions de dollars en dommages. Leur technique? Utiliser votre ordinateur à votre insu pour s’adonner à leurs méfaits cybernétiques. Se cachant derrière votre identité virtuelle, ils peuvent provoquer une panne dans le système informatique d’une grande compagnie, et ce, en se faisant passer pour vous. Des millions de personnes utilisant Internet sont victimes de cette cybercriminalité. Dans la plupart des cas, la prise de possession de leur ordinateur aurait pu être évitée.

Dans la pratique de mon métier, je constate que les gens se soucient beaucoup plus aujourd’hui de la sécurité informatique qu’il y a quelques années. Ils s’informent sur les risques de l’utilisation de l’ordinateur et d’Internet. Ils semblent également se préoccuper davantage de l’utilisation qu’en font leurs enfants. Pourtant, une bonne partie de mon travail consiste à nettoyer la machine de ses nombreux parasites. Les virus et les logiciels espions, cela vous dit quelque chose? Vous avez peut-être goûté à leurs effets indésirables. Pourtant, ils ne sont pas arrivés dans votre système informatique par hasard. Vous leur avez ouvert la porte. Celle-là même qui permettra peut-être à un pirate, un jour, de créer la zizanie sur des réseaux d’entreprise, des sites Internet ou des serveurs de courrier électronique en utilisant votre ordinateur.

Que cette chronique ne soit pas pour vous un prétexte à la paranoïa. Vous avez le droit de profiter de tout ce qu’Internet peut vous offrir. Mais votre ordinateur vous parle sans arrêt (de façon binaire bien sûr). Soyez donc plus attentif à ce qu’il vous dit. Par exemple, acceptez l’installation des mises à jour de Windows lorsqu’il vous le demande. Celles-ci permettent de corriger des failles de sécurité pouvant être exploitées par les pirates informatiques. Lorsque vous naviguez sur le Web, ne téléchargez pas un fichier sans avoir préalablement cliqué sur un lien pour l’obtenir. Dans le cas des courriels et de la messagerie instantanée (pensons à Windows Live Messenger), acceptez le téléchargement d’un fichier seulement lorsque vous êtes certain que votre contact est l’auteur du message. Un programme malicieux peut être envoyé involontairement par vos meilleurs amis qui n’en savent rien. Enfin, laissez le pare-feu de Windows actif ou investissez dans un routeur qui se veut être l’une des meilleures protections contre les pirates (en n’oubliant pas de sécuriser votre réseau sans fil s’il offre cette fonctionnalité). À cet effet, ne faites pas comme à l’habitude et lisez le manuel fourni avec l’appareil.

Pourquoi ne donnez-vous pas votre numéro de carte de crédit au premier inconnu que vous rencontrez sur la rue? Lorsque vous quittez la maison pour le travail, pourquoi verrouillez-vous toutes les portes avant de partir? Parce qu’on vous l’a enseigné dès votre jeune âge et que c’est pour vous, aujourd’hui, une simple question de bon sens. En informatique, l’ignorance d’une certaine forme de danger nous rend vulnérables à celle-ci. C’est pourquoi il est important de vous informer sur le sujet. Je vous recommande particulièrement un site dirigé par la Gendarmerie Royale du Canada : www.internet101.ca. Il s’adresse aux jeunes, aux parents et aux éducateurs. Par divers outils, des jeux, des ressources et des témoignages, vous aurez de bonnes chances de ne pas être la prochaine innocente victime de son PC zombie.

Articles qui pourraient vous intéresser

Paru récemment dans « Informatique »

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Liens vers cet article :

  1. […] utilisé sur les sites Internet, pour infecter l’ordinateur et s’en servir comme « PC zombie ». Après l’annonce de cette contamination par l’éditeur de solutions antivirus […]

  2. […] les ordinateurs infectés. C’est ce que l’on appelle un réseau de PC zombies (voir cet article que j’ai rédigé en […]

  3. […] y a plus d’un an, j’avais abordé le sujet des PC zombies (voir cet article). Il s’agit d’un réseau de plusieurs ordinateurs qui ont été pris en possession par […]

Un commentaire sur « Et si votre ordinateur était un zombie… »

  1. Credit rapide a écrit :

    Wow il faut tout de même admettre que ces jeunes avaient du talent. Il reste qu’il s’agit d’une action criminèle et loin de moi l’idée de les défendre.