Les écouteurs intra-auriculaires sans fil ont la cote. Ils présentent plusieurs avantages par rapport aux écouteurs filaires traditionnels lors d'une utilisation avec son téléphone intelligent. Mais ceux de grande qualité sont généralement plutôt dispendieux. Avec ses FreeBuds 4i, Huawei tente le coup de proposer un produit qui a des qualités du haut de gamme tout en étant très abordable. Après avoir essayé ses écouteurs depuis quelques semaines, je peux dire que c'est plutôt réussi.

Huawei Canada m'a fourni pour un essai une paire d'écouteurs FreeBuds 4i quelques jours avant mes vacances d'été. C'était le moment idéal pour tester le produit dans des conditions où d'autres marques ne m'ont pas fait une aussi belle impression.

Voici donc en revue mes observations et mon opinion au sujet de cet autre produit de Huawei qui m'a séduit.

Sortie de la boîte et première prise en main

Dans la boîte du produit se trouvent, outre les écouteurs intra-auriculaires et leur boîtier de charge, un guide d'utilisation simplifié, un câble de recharge USB-C et deux embouts en silicone de tailles différentes pouvant remplacer ceux déjà en place sur les écouteurs. Le tout n'inclut pas de chargeur, il faut donc utiliser celui de son téléphone ou s'en procurer un autre.

Les deux oreillettes sont fermement tenues de façon magnétique dans leur boîtier de charge, au point où il m'a été difficile les premières fois de les sortir. Néanmoins, il s'agit là d'un point positif puisqu'ils ne peuvent pratiquement pas tomber en inversant le boîtier. Ce dernier, en forme de galet ovale (ou d'œuf aplati !) et de même couleur que les écouteurs, tient plutôt bien dans la paume de la main. L'ensemble ne pèse que 36,5 grammes, un poids plume qui passe inaperçu dans une poche de pantalon.

Contenu de la boîte des FreeBuds 4i
Contenu de la boîte des FreeBuds 4i

Le pairage des écouteurs avec le téléphone intelligent s'effectue en appuyant sur un petit bouton situé sur le côté du boîtier de charge. Puisqu'ils intègrent une connectivité Bluetooth 5.2, le pairage est plutôt rapide, surtout avec un téléphone récent.

Sur un téléphone Huawei (les écouteurs ont été testés notamment sur un P40 Pro), l'application native HUAWEI AI Life s'ouvre automatiquement pour la connexion et la configuration des écouteurs. Avec un téléphone d'une autre marque (Android ou iOS), il faut passer par les réglages Bluetooth de l'appareil pour le pairage, à moins d'avoir préalablement installé l'application AI Life de Huawei (ce que je recommande). À ce sujet, j'en dis un peu plus à propos de cette application et de ses particularités à la fin de l'article.

Pairage avec AI Life sur appareil Huawei
Pairage avec AI Life sur appareil Huawei

Les FreeBuds 4i ne sont pas compatibles avec le Bluetooth multipoint, il est donc impossible de les connecter à deux appareils en même temps. Chaque oreillette peut être utilisée seule et indépendamment de l'autre. En général, la connectivité est performante et stable. Les coupures sont rares, à moins de s'éloigner considérablement de son téléphone.

Des écouteurs confortables qui ne tombent pas

Comme mentionné en début d'article, j'ai essayé les FreeBuds 4i dans diverses situations de la vie courante. Plus particulièrement au gym où j'ai souvent eu un problème avec les écouteurs sans fil de type bouton ou intra-auriculaire d'autres marques qui avaient tendance à sortir de mes oreilles au moindre mouvement brusque. Que ce soit pour du jogging ou des exercices sur des appareils de musculation, les écouteurs de Huawei tiennent généralement bien en place et restent confortables même lorsqu'ils sont portés quelques heures.

Il faut toutefois choisir le bon embout en silicone pour un meilleur ajustement à son oreille. Il y en a trois paires de tailles différentes qui sont fournies avec les écouteurs. Il m'a fallu prendre ceux de plus grande taille pour un confort maximal.

Le bon embout ne sert pas seulement qu'au confort de chaque oreillette, mais aussi à la qualité sonore des écouteurs.

Design d'une oreillette FreeBuds 4i
Design d'une oreillette FreeBuds 4i

Une belle qualité sonore supportée par une réduction efficace du bruit ambiant

La qualité sonore des FreeBuds 4i est vraiment excellente pour l'écoute de la musique. Huawei précise avoir réglé les ajustements audio de ses écouteurs spécifiquement sur la musique Pop. Mais peu importe le style musical que j'ai écouté, la qualité sonore s'est avérée adéquate et intéressante. Les différentes fréquences (basses, moyennes et aiguës) sont particulièrement bien équilibrées.

Comme j'écrivais plus haut, il faut essayer chaque taille d'embout en silicone, car ce simple détail permet d'obtenir un son plus riche offrant surtout des basses plus profondes lorsque l'embout couvre bien le canal auditif.

Huawei a intégré à ses écouteurs une technologie d'annulation active du bruit ambiant (ANC) qui fonctionne plutôt bien. Que ce soit pour couvrir la musique du gym parfois ennuyante ou le bruit environnant de la ville, l'ANC des FreeBuds 4i contribue à l'amélioration sonore des écouteurs.

Une fonctionnalité inverse à la réduction du bruit appelée « Perception » est également intégrée. Avec ce réglage, le bruit ambiant est transmis intégralement dans les écouteurs. J'ai trouvé la fonction particulièrement utile lors de mes randonnées en forêt où j'aime entendre le chant des oiseaux en écoutant de la musique classique (mon style musical de prédilection dans ces circonstances). Elle peut aussi s'avérer utile dans un lieu public, lorsqu'on souhaite écouter de la musique tout en étant conscient des sons ambiants comme les conversations entre amis.

La technologie ANC des FreeBuds 4i
La technologie ANC des FreeBuds 4i

En ce qui concerne les appels téléphoniques, le son est clair tant pour soi que pour la personne à qui l'on parle. Pour cette dernière toutefois, les choses se gâtent un peu si notre environnement est bruyant. Ma mère, par exemple, pouvait perdre des bouts de phrases si je lui parlais en faisant simplement couler l'eau pour laver la vaisselle. Les technologies de Huawei, utilisant notamment deux microphones externes dans les écouteurs et l'intelligence artificielle pour annuler le bruit ambiant et les effets de souffle, semblent ne pas être totalement efficaces.

Une bonne autonomie pour des heures d'écoute sans recharge

Sur papier, Huawei promet environ 10 heures d'écoute de musique ou 6,5 heures d'appels téléphoniques sur une seule charge. L'autonomie prévue par le fabricant dans le cas où la fonction d'annulation du bruit est activée passe à environ 7,5 h pour l'écoute de la musique. Dans les faits, on s'approche effectivement de ce qui est promis.

Mais ce qui a de bien aujourd'hui avec les écouteurs sans fil intra-auriculaires, c'est la possibilité d'obtenir une autonomie beaucoup plus grande grâce à leur boîtier de recharge. Celui des FreeBuds 4i intègre une batterie de 215 mAh et offre au total une autonomie d'environ 22 heures. Une lumière DEL sur le devant du boîtier indique le niveau de charge de la batterie.

De plus, le boîtier est équipé d'une technologie de recharge rapide qui permet, selon Huawei, d'obtenir 4 heures d'autonomie après une charge de seulement 10 minutes. Je n'ai pas vraiment évalué cette donnée puisque j'ai toujours laissé les écouteurs se recharger complètement lorsque leur batterie était épuisée. Cela dit, il m'a fallu généralement un peu moins de 25 minutes pour que les deux écouteurs complètement déchargés reviennent à 100 % de leur capacité.

À propos des réglages qui peuvent sembler un peu trop limités

S'il y a une rare lacune que je trouve aux FreeBuds 4i, c'est la limitation dans les contrôles des écouteurs par leur surface tactile. Il n'y a que deux possibilités : tapoter deux fois pour une action sur chaque oreillette ou appuyer et maintenir pour changer le mode d'annulation active du bruit ambiant (ANC).

Certes, l'application HUAWEI AI Life permet de configurer l'action répondant à la double tape sur l'une ou l'autre des oreillettes (appareil Huawei ou autre téléphone sous Android). On peut par exemple configurer l'écouteur gauche pour le saut de piste précédente ou suivante et l'écouteur droit pour lire ou mettre en pause la pièce musicale. Les réglages proposent au total une liste de cinq actions.

Mais j'aurais aimé qu'il soit aussi possible d'utiliser des gestes supplémentaires, soit par un glissement de doigt pour ajuster le volume par exemple (on doit toujours passer par les boutons du téléphone), ou tapoter trois fois pour d'autres actions utiles. Ainsi, j'aurais pu faire rejouer une piste, passer à la suivante et mettre le tout en pause.

Cela étant dit, les capteurs tactiles capacitifs intégrés des deux côtés des oreillettes arrivent à déterminer avec précision nos habitudes et le degré de sensibilité. La technologie de Huawei permet d'éviter les commandes accidentelles et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien. Il est souvent arrivé avec des écouteurs d'autres marques que j'active certaines actions involontaires (changement de piste, arrêt de la musique, etc.) en voulant repositionner l'écouteur dans mon oreille. Cela n'est jamais arrivé avec les Freebuds 4i.

Fonction intéressante à souligner : la musique se met automatiquement en pause lorsqu'on retire un écouteur de son oreille et reprend lorsqu'on le remet en place.

Réglages de l'app AI Life
Réglages de l'app AI Life sur P40 Pro et Android

Un petit mot concernant l'application AI Life de Huawei

L'application mobile HUAWEI AI Life est destinée à gérer les appareils connectés de la marque, dont les FreeBuds. Sur un téléphone Huawei, elle est installée nativement dans le système (EMUI ou HarmonyOS). Elle reconnaît les FreeBuds 4i avant même de les connecter en Bluetooth et fonctionne immédiatement après le pairage avec le téléphone.

Sur un appareil d'une autre marque, l'application doit évidemment être téléchargée et installée manuellement. D'ailleurs, il est préférable de le faire avant d'effectuer le pairage entre les deux appareils, sinon il faut refaire le processus dans l'application pour qu'elle reconnaisse les FreeBuds. Celle-ci agit comme un assistant qui permet de toute façon d'associer plus facilement les écouteurs au téléphone.

Connexion des FreeBuds 4i sur Android
Connexion des FreeBuds 4i sur Android

Les choses sont un peu plus compliquées sur Android. Possiblement en raison des sanctions américaines imposées à Huawei depuis 2019, la plus récente version de l'application AI Life sur la boutique de Google (Play Store) date du 8 août 2020. Une fois installée, l'application propose toutefois de télécharger une mise à jour qui se fait de façon transparente sur l'AppGallery, la boutique d'applications de Huawei. On se retrouve alors avec une application en double, mais similaire à celle que l'on retrouve sur un téléphone du fabricant. Les futures mises à jour doivent se faire depuis l'application et non le Play Store.

Mise à jour AI Life sur Android
Mise à jour AI Life sur Android

Comme on l'a vu plus tôt, l'application HUAWEI AI Life permet de configurer les réglages liés à la fonctionnalité tactile des écouteurs. Mais elle sert également à changer le mode d'annulation du bruit, à afficher des informations comme le pourcentage restant de la batterie de chaque oreillette, ainsi que de mettre à jour le logiciel interne (firmware) des FreeBuds 4i.

Ce que j'en pense au final…

La conclusion est simple. J'ai à peu près tout aimé des FreeBuds 4i de Huawei. Ils sont confortables et leur élégance en fait un produit d'une allure premium. Nous ne sommes pas ici en présence d'un produit sur le marché du haut de gamme. Pourtant, avec leur prix de 139 $CAN (ou 99 euros), ils se comparent à d'autres écouteurs pouvant atteindre les 250 $CAN.

Mieux encore, au moment d'écrire ces lignes, il était possible de se procurer le produit pour 115 $CAN chez l'un des marchands canadiens suggérés sur la page officielle du produit. En surveillant les rabais, on se retrouve avec des écouteurs intra-auriculaires sans fil d'une qualité exceptionnelle pour un prix encore plus attrayant que celui suggéré par Huawei.

Est-ce que je recommande les FreeBuds 4i ? Absolument, et sans hésitation !