L'ouverture automatique d'un compte utilisateur spécifique au démarrage de Windows peut être utile dans certaines situations. Microsoft a prévu cette possibilité notamment pour l'utilisation de son système avec des ordinateurs destinés à des points de vente et des points de service dans les lieux publics. Je vous propose dans cet article les astuces pour que votre compte utilisateur puisse s'ouvrir automatiquement au démarrage de Windows.

Si votre ordinateur sous Microsoft Windows n'a qu'un seul compte utilisateur et que celui-ci n'a pas de mot de passe (je vous conseille fortement d'en définir un !), il s'ouvre automatiquement au démarrage du système. Cela n'est pas le cas si plusieurs comptes utilisateur ont été créés ou si vous aviez défini un mot de passe dans le seul compte utilisateur enregistré.

L'ouverture automatique d'un compte utilisateur au démarrage de l'ordinateur peut être utile. À titre d'exemple, lorsque je suis arrivé chez mon ancien employeur Intercar, nous avons dû déployer des terminaux sous Windows 10 dans les différents points de vente de billets d'autobus suite à la mise en place de la nouvelle billetterie électronique. Pour des raisons pratiques et de sécurité, ces ordinateurs devaient s'ouvrir automatiquement au démarrage sur un compte utilisateur spécifique ayant de nombreuses restrictions dans le système.

Avertissement sur la sécurité : l'ouverture automatique d'un compte utilisateur au démarrage de Windows comporte certains risques de sécurité. Je vous explique ces risques ci-dessous et vous propose des conseils à ce sujet.

Pourquoi cette astuce comporte-t-elle certains risques ?

Les raisons à cette question sont plutôt simples et logiques. Prenez connaissance des points suivants et de mes conseils avant de continuer :

  • Par mesure de sécurité, le compte utilisateur à connecter automatiquement ne devrait pas être un compte administrateur, mais plutôt un compte « standard » qui possède des restrictions dans le système comme l'impossibilité d'ouvrir l'éditeur de Registre Windows. La principale raison à cette recommandation est que le mot de passe du compte utilisateur à ouvrir automatiquement est inscrit en « texte brut » dans le Registre (compréhensible à quiconque accède à l'information contenue dans ce Registre). À noter que ce mot de passe peut être « chiffré » (crypté) si vous utilisez mon astuce no 2 plus bas.
  • En lien avec le point précédent et toujours en ce qui concerne la sécurité, le compte utilisateur à ouvrir automatiquement ne devrait pas contenir des données sensibles puisqu'il sera accessible à quiconque redémarre votre ordinateur.
  • Il existe un outil de Microsoft qui permet de définir le compte utilisateur à ouvrir sans modifier manuellement le Registre Windows. Cet outil a aussi l'avantage de chiffrer (crypter) le mot de passe de façon à ce qu'il soit illisible pour toute personne qui aurait accès au Registre. Si vous préférez cette méthode, rendez-vous à l'astuce no 2.

Attention : les astuces ci-dessous impliquent des modifications au Registre Windows. Elles doivent être réalisées par une personne qui a certaines connaissances avancées en informatique. Je ne pourrai pas être tenu pour responsable d'éventuels problèmes pouvant survenir suite à une mauvaise manipulation du Registre.

Astuce no 1 : modification manuelle du Registre Windows

L'astuce consiste donc à ajouter dans le Registre Windows les informations liées au compte utilisateur que vous souhaitez faire ouvrir automatiquement au démarrage de Windows. Pour ce faire, voici quelques points importants à considérer avant de procéder :

  • Vous devez connaître le nom du compte utilisateur tel qu'il a été créé dans Windows. Généralement, le nom du compte correspond au nom du dossier utilisateur qui se trouve dans le répertoire C:\Utilisateurs ou C:\Users de l'Explorateur de fichiers. Vous pouvez également vérifier ce nom depuis les paramètres de Windows 10 (section « Comptes ») ou par le Panneau de configuration.
  • Vous devez connaître le mot de passe de ce compte.
  • Si votre ordinateur fait partie d'un domaine d'entreprise, vous devez également connaître le nom exact du domaine puisqu'il faudra aussi l'ajouter au Registre Windows.
  • La modification du Registre Windows doit se faire à partir d'un compte administrateur, sinon les modifications dans le Registre pourraient ne pas être enregistrées.

À télécharger pour vous faciliter la tâche...

Les étapes ci-dessous requièrent d'apporter manuellement des modifications dans le Registre Windows. Si vous n'êtes pas à l'aise avec la procédure, vous pouvez télécharger sur mon Dropbox une archive au format ZIP qui contient deux fichiers de Registre (mot de passe pour décompresser l'archive : dominic). Éditez le fichier d'activation en entrant les informations requises (par exemple le nom du compte utilisateur et son mot de passe), puis exécutez-le pour inscrire automatiquement les informations dans le Registre sans ouvrir ce dernier. L'autre fichier de registre permet de désactiver automatiquement l'Autologon (le fichier ne requiert aucune modification, il suffit de l'exécuter).

Ouvrez l'éditeur de Registre Windows en entrant le terme « registre », sans les guillemets, dans l'outil de recherche de la barre des tâches de Windows 10 ou dans le menu Démarrer sur les versions antérieures de Windows. Cliquez sur le résultat « Éditeur du Registre ».

Recherche de la base de registre
Éditeur de registre depuis les résultats de recherche

Dans l'éditeur du registre de Windows, rendez-vous dans la clé suivante :

HKLM\Software\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\Winlogon

Dans le panneau de droite, vérifiez s'il y a les quatre valeurs chaînes suivantes :

  • AutoAdminLogon (mettre la valeur 1 pour activer, 0 pour désactiver).
  • DefaultUserName (nom d'utilisateur du compte).
  • DefaultPassword (mot de passe de ce compte).
  • DefaultDomain (le domaine à ouvrir par défaut si l'ordinateur est joint à un domaine d'entreprise).
  • ForceAutoLogon (facultative, cette valeur force la reconnexion automatique de la session lorsqu'on tente de déconnecter le compte utilisateur. Mettre à 1 pour activer, 0 pour désactiver).
  • Si la valeur DWORD « AutoLogonCount » est présente, il faut la supprimer.
Autologon dans base de registre

Il est probable que l'une de ces clés de registre, voire toutes, soient absentes. Si tel est le cas, vous devez créer les clés manquantes. Pour ce faire, ouvrez le menu « Édition » de l'éditeur de registre, cliquez sur « Nouveau » et créez une nouvelle « valeur chaîne ». Donnez-lui le nom de la clé ci-dessus qui est absente et attribuez-lui la bonne valeur (nom, mot de passe, etc.). Faite de même pour les autres clés absentes.

Ajout d'une valeur chaîne dans le registre

Au redémarrage de l'ordinateur, Windows devrait s'ouvrir automatiquement dans le compte utilisateur souhaité.

Astuce no 2 : modification du registre avec l'outil Autologon

C'est un outil plutôt utile puisqu'il permet de modifier la base de registre de Windows de façon automatisée. De plus, comme mentionné plus haut, cet outil va chiffrer le mot de passe de façon à ce qu'il ne puisse être vu par toute personne qui pourrait ouvrir et accéder aux informations ajoutées dans le Registre Windows.

Le chiffrement du mot de passe se fait en utilisant une fonctionnalité de Windows qui sauvegarde l'information sensible dans un espace de stockage sécurisé (LSA Secrets) du Registre Windows (clé « HKLM\SECURITY\Policy\Secrets »). Cette clé ne peut être vue par un utilisateur standard.

Cette protection n'est pas infaillible. Un administrateur aux connaissances avancées pourrait accéder au mot de passe chiffré et utiliser un outil quelconque pour le déchiffrer. Mais les risques demeurent plus limités.

La plus récente version de l'outil Autologon de Microsoft date du mois d'août 2016. Toutefois, j'ai testé celui-ci et il fonctionne toujours sur Windows 10. Prenez connaissance également des points importants énumérés dans l'astuce no 1 avant d'utiliser cet outil.

Après avoir téléchargé l'outil, exécutez-le depuis un compte administrateur de l'ordinateur. Entrez le nom du compte utilisateur à ouvrir automatiquement au démarrage, le mot de passe et, si nécessaire, le nom du domaine de l'entreprise.

Lorsque les informations sont entrées, cliquez sur le bouton « Enable ». L'outil va inscrire les informations dans le Registre Windows et mettre la valeur 1 à la clé « AutoAdminLogon » pour activer l'ouverture automatique du compte. Un message indique que le mot de passe a été chiffré.

Outil Autologon de Microsoft

Vous avez des questions supplémentaires ? Commentez mon article ci-dessous.