Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Hangouts Web

Comme Facebook Messenger et Skype, Hangouts de Google a maintenant son site Web dédié

Publié le 18 août 2015 | Internet | 2 commentaires

Au cours des derniers mois, Google a pris des décisions qui donnent presque raison à ceux et celles qui annonçaient la fin de Google+. Loin d’en être là, on assiste pourtant à un lent démantèlement du réseau social. Après le service de photos qui a sa propre page et son application, c’est maintenant Hangouts à migrer vers son propre site Web.

Google suit peut-être simplement une tendance initiée, entre autres, par Facebook avec son Messenger et Microsoft avec Skype qui proposent depuis quelques mois un site Web dédié pour leur service de messagerie. Ou est-ce alors que Google poursuit le changement de stratégie des derniers mois concernant son réseau social.

En effet, outre sa fonctionnalité Photos jadis intégrée à Google+ et qui a sa propre application et son site Web dédié, Google a aussi récemment retiré l’obligation de créer un profil sur son réseau social pour accéder à ses autres services comme YouTube.

Hangouts a maintenant son site Web dédié

Déjà accessible depuis la plupart des services de Google, dont Gmail et Google+, Hangouts suit les traces de Messenger de Facebook et Skype de Microsoft. La messagerie de Google a maintenant son propre site Web.

La messagerie propose évidemment la plupart des fonctionnalités de l’application mobile et du service intégré à Google+, soit la conservation au format texte, audio et vidéo avec la possibilité de passer des appels téléphoniques (moyennant des crédits). Les discussions peuvent, comme toujours, être agrémentées de photos, de GIF, de cartes et d’emojis. Elles peuvent aussi se faire en groupe avec jusqu’à 100 personnes.

L’un des avantages du service dédié est la possibilité de commencer ou de poursuivre une conversation initiée sur une autre plateforme, qu’elle soit Web ou mobile (Androit et iOS). Un autre est, évidemment, la possibilité d’utiliser Hangouts sur le Web même si l’on n’aime pas Google+ ou n’utilise pas Gmail.

Après avoir testé le nouveau site Web, j’avoue préférer la messagerie Web de Facebook (Messenger). La conversation sur cette dernière s’affiche sur une bonne partie de l’écran, alors que sur Hangouts la conversation s’ouvre dans une petite fenêtre en bas de l’écran. Elle peut bien sûr être redimensionnée, mais de façon temporaire pour chaque conversation et chaque contact.

Fait à noter, le site de Hangouts affiche, contrairement à ses concurrents, une photo aléatoire en fond d’écran qui semble provenir de Google+ (photos qui sont sûrement publiques). Par ailleurs, la messagerie est toujours disponible sur Google+ et Gmail, pour le moment…

Site Web dédié de Hangouts : https://hangouts.google.com/.

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Internet »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.

Liens vers cet article :

  1. […] est-ce que la société a voulu faire de même avec sa messagerie instantanée qui a déjà son site dédié ? Qu’est-ce qu’il adviendra des pages et des événements […]

2 commentaires sur « Comme Facebook Messenger et Skype, Hangouts de Google a maintenant son site Web dédié »

  1. Nico Letti a écrit :

    Bonjour,
    Je recopie ici ma réponse au post sur facebook :
    Moi j’aime bien les fonctions de Google +, mais je dois reconnaître que Facebook est, pour les smartphones et tablettes beaucoup plus léger, donc plus facile d’accès.
    Je vis en Belgique. Un des opérateurs de téléphonie, mobistar, offre des smartphones à des prix plus que concurrentiels: mon smart Sony 4G m’a coûté 9€ (je préférais mon samsung moins performant, mais pour le prix…), avec un abonnement mensuel de 25 €, et Facebook gratuit partout en Belgique ! Naturellement, quand je suis à l’extérieur en données mobiles, c’est bien plus facile d’ouvrir Facebook, gratuit, messages et appels téléphoniques (par l’application messenger) compris que Google, qui lui passerait sur mon forfait mensuel.
    Je ne sais pas comment ça se passe ailleurs, mais si des offres pareilles sont aussi de vigueur, normal que Facebook prenne le pas sur les autre plates-formes sociales.

    • Dominic Desbiens a répondu :

      @Nico Au Canada aussi pour les « petits » téléphones et les petits forfaits il y avait l’option de la messagerie et des réseaux sociaux (Facebook et Twitter je crois) qui étaient compris, je ne sais pas si ça se fait encore. Il faudrait que je vérifie. Effectivement, pour quelqu’un qui n’utilise pas beaucoup le téléphone, seulement pour quelques appels, des textos et Facebook, c’est une offre très intéressante. Google n’aurait pas pu offrir la même chose avec des partenariats avec les opérateurs pour ses téléphones Android ?!