Ceux et celles qui ont lu mon article sur la mort de mon Beta Splendens en juillet dernier savent que je suis un homme plutôt sensible lorsqu'il est question du décès d'un animal de compagnie. Lorsque j'avais 12 ans, nous avons adopté un lapin nain (oui, ça vit bien dans une maison!) qui a vécu plus de 14 ans (alors qu'en général, ils vivent environ 7 ans). La mort de celui-ci m'a beaucoup affecté. Je revis quelque peu ce moment aujourd'hui avec la belle-famille et ma conjointe alors que nous avons perdu Chanelle, une chatte de (seulement?!) 11 ans. À tous ceux et celles qui ont vécu ou qui vivront la perte d'un animal de compagnie, voici des sites qui pourront apaiser leur chagrin et les aider à prendre soin de leur prochain animal.

J'ai connu Chanelle alors que j'ai rencontré ma présente conjointe il y a de cela maintenant neuf ans. La chatte tigrée, quelque peu sauvage, n'avait alors que deux ans. Je peux donc dire qu'elle a fait partie de ma vie tout au long de son existence. Il y a deux ans, après quelques symptômes qui ont inquiété ses maîtres, un vétérinaire lui a diagnostiqué une maladie (ou plutôt un état de santé) que l'on connaît bien chez les humains : le diabète. Ce même vétérinaire lui avait alors prescrit un traitement qui s'est avéré, semble-t-il, inadéquat (conclusion personnelle à la suite d'une visite effectuée aujourd'hui chez une autre vétérinaire).

Je remercie la clinique du Royaume (boulevard St-Paul, Chicoutimi - Saguenay) pour leur grand professionnalisme. Contrairement à la première clinique vétérinaire visitée à Jonquière (que je ne nommerai pas et dont leur seul avantage est d'être situé à côté d'un restaurant McDonald), celle de Chicoutimi a su diagnostiquer l'état avancé de Chanelle.

Il aurait fallu en effet que le diabète de la chatte soit suivi et contrôlé, comme c'est le cas pour les humains. Cela n'a pas été fait. Je regrette deux choses maintenant. La première, c'est de ne pas avoir été à la bonne clinique vétérinaire dès le départ, et la seconde, de ne pas avoir effectué des recherches sur Internet pour documenter la famille à ce sujet.

Lorsque le diabète du chat n'est pas contrôlé, le corps vient à manquer d'insuline. Les cellules ne pouvant plus produire de l'énergie avec le glucose, elles vont transformer de la graisse pour en obtenir. Cette action des cellules produit toutefois des acides nommés « cétones » qui sont toxiques pour l'animal (source : www.diabete-chien-chat.com.fr).

Les doses d'insuline prescrites par le premier vétérinaire il y a deux ans n'auraient jamais dû être interrompues (contrairement à ce qu'il avait recommandé si l'animal se portait bien…!). De plus, des tests d'urine (dont on ignorait l'existence) ou des prises de sang (glucomètre) auraient dû être effectués régulièrement.

Chanelle a été intoxiquée par les cétones décrites plus haut. Les nerfs étaient atteints, de même que les reins, les yeux et même le cerveau. La chatte souffrait sûrement de cécité depuis un moment déjà. Le cas était critique. Une hospitalisation était nécessaire. Les coûts auraient été de l'ordre de 1 000 $ à 2 000 $. Après les traitements d'urgence, l'animal aurait conservé des séquelles (comme la cécité).

Nous avons dû malheureusement prendre une décision. Chanelle est décédée vers midi d'une euthanasie dont nous n'avons pu assister. Nous avions choisi initialement de faire incinérer la chatte. Nous avons opté plutôt pour l'enterrement derrière la maison. Chanelle repose dans une boîte (pour ne pas dire un vrai cercueil) gentiment offerte par la vétérinaire.

Quelques sites sur les animaux de compagnie

C'est le cœur bien en peine que j'ai fait quelques recherches sur le Web. J'ai trouvé des sites intéressants que je partage dans cet article. Ils parlent, entre autres, des maladies chez les animaux domestiques et certains permettent de partager vos beaux moments avec eux sur le Web.

Tout d'abord, outre le site mentionné plus haut sur le diabète des chiens et des chats, Santé animale propose une foule de renseignements sur la santé des chats, des chiens, des animaux de la ferme et d'autres animaux domestiques. Les informations utiles sont offertes par les vétérinaires canadiens. Un répertoire pour trouver une clinique (espérant que leurs vétérinaires soient tous compétents) est également proposé.

En complément, vous trouverez sur le site Vivelesanimaux.com de la documentation sur les chats et les chiens. Il donne des conseils et informe sur certaines maladies. Un forum permet également de partager ses photos et d'obtenir des réponses à vos questions.

Le site Veterinet est une source pour tout savoir sur les animaux au Québec. Au menu, des chroniques santé, de l'actualité et un excellent répertoire de sites.

Nous, internautes, avons droit à des sites comme FaceBook où l'on partage une foule de choses avec la communauté Web. Pourquoi notre animal de compagnie n'aurait-il pas droit à son propre site du Web 2.0? C'est ce que vous trouverez sur Mon Fidel Ami où vous pourrez publier des photos et des moments de vie de votre animal de compagnie. Vous pourrez également leur rendre un hommage d'une façon très particulière après leur décès. Enfin, ce site propose aussi des conseils sur leur santé et bien-être.

Bien qu'il soit Français, le site Tele-Animaux pourra sûrement vous intéresser. Il vous informe avec de l'actualité, des chroniques et des dossiers. Il offre certains contenus sous forme de Podcast pour votre baladeur numérique comme l'iPod. Son intérêt est surtout la possibilité de publier des photos et des vidéos de votre animal.

Pourquoi ne pas jeter un coup d'œil également sur l'encyclopédie Wikipédia où vous trouverez de nombreuses informations sur les chats, les chiens et d'autres animaux de compagnie.

Enfin, si le décès de votre animal domestique vous afflige de nombreux sentiments, voici Le Mausolée qui permettra de mieux comprendre votre chagrin et votre douleur. Vous pourrez dans cet atmosphère paisible poster un hommage dans le colombarium et discuter sur le forum. Je trouve malheureux toutefois que les auteurs demandent une somme d'argent pour immortaliser sur le Web son animal avec une photo...

Je terminerai cet article en publiant trois photos (en plus de celle en introduction) de Chanelle qui ont toutes été prises entre 2006 et 2008. Mes condoléances à ma conjointe et à la belle-famille! Si vous avez envie de partager certains moments ou de suggérer des sites en rapport avec le sujet, n'hésitez pas à ajouter votre commentaire.

Chanelle
Chanelle
Chanelle