Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Lycos France

C’est la fin pour Lycos France

Publié le 19 février 2009 | Internet | 0 commentaire
Crédit image : Archives Clubic.com

Je me souviens, il y a de cela presque huit ans, j’avais hébergé mon tout premier site Internet chez un fournisseur de services gratuit. Il s’appelait Multimania. Malgré une publicité devenue rapidement encombrante et une fiabilité douteuse, le service était à tout le moins satisfaisant. Puis, je suis allé ailleurs avant d’acheter un hébergement professionnel. J’ai également eu une boîte de courriel Caramail, que j’ai rapidement délaissé en raison des nombreux bogues jamais résolus. Tous ces services étaient offerts par Lycos France, un portail Internet qui a récemment fermé ses portes.

Il fût une époque où il y avait des millions d’utilisateurs de ce portail, tous des internautes qui utilisaient l’un ou l’autre de ses services et son outil de recherche. Il avait pourtant une bonne réputation. Est-ce la présence d’une concurrence féroce, d’une conjoncture économique difficile ou la qualité du service qui laissait souvent à désirer si Lycos France a perdu ses utilisateurs? Je n’en sais rien.

Au début du nouveau millénaire, Lycos était l’un des majors du Web en France. Outre son moteur de recherche très populaire, Lycos France avait racheté durant ses belles années le fournisseur d’hébergement Web Multimania et avait proposé au public son service de courriel précurseur de la messagerie sur Internet, Caramail.

Mais au fil du temps, Lycos a perdu ses nombreux utilisateurs et, par le fait même, de grosses sommes d’argent. Devant cette déchéance et l’absence d’intérêt de potentiels acquéreurs, les principaux actionnaires de Lycos Europe ont approuvé sa liquidation en décembre dernier.

L’un des géants du Web n’a donc pas survécu à l’évolution d’Internet. Les utilisateurs qui lui faisaient toujours confiance n’ont d’autres choix que de se résigner à aller voir ailleurs. Ils n’ont d’ailleurs plus accès à Caramail depuis le 15 février 2009. Quand on dit que tout évolue rapidement sur Internet, en voici encore la preuve!

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Internet »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.