Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
Barack Obama et son BlackBerry

Barack Obama ne veut pas se départir de son BlackBerry

Publié le 27 novembre 2008 | Mobilité | 0 commentaire

Alors que le nouveau BlackBerry Storm du fabricant canadien Research In Motion (RIM) provoque l’envie des amateurs de téléphones intelligents, les anciens modèles ont toujours la cote auprès de nombreux professionnels, dont Barack Obama. En effet, le nouveau président américain, qui le sera officiellement en janvier 2009, avoue ne pas vouloir se départir de son BlackBerry qui lui a tant servi. Pour de nombreuses raisons, l’organisation présidentielle et certains observateurs estiment qu’il serait préférable pour la sécurité du nouveau président élu de ne pas conserver à la Maison-Blanche son précieux BlackBerry. Obama pense autrement…

Barack Obama est un fervent utilisateur du BlackBerry, au grand bonheur de son fabricant canadien RIM qui profite d’une belle publicité gratuite. Durant la récente campagne électorale, Obama a d’ailleurs changé certaines habitudes de travail au sein de son parti politique où les membres ont dû s’adapter aux nouvelles technologies de communication. Par exemple, les notes destinées au candidat démocrate étaient envoyées directement sur son BlackBerry plutôt que d’être imprimés.

Mais voilà que le premier président américain de race noire occupera la Maison-Blanche dès le mois de janvier prochain. Et pour sa sécurité, notamment en ce qui a trait au piratage informatique, on lui recommande de se départir de son joujou préféré. D’autant plus que la correspondance officielle du président américain doit être archivée dans un registre officiel.

Obama tient à son BlackBerry et entend exprimer son point de vue aux personnes de son entourage, dont les services secrets et le personnel de la Maison-Blanche. Lors d’une entrevue accordée à Barbara Walters sur la chaîne ABC, Obama explique qu’il veut briser l’isolement, la bulle qui entoure un président. Celui-ci ajoute :

« Je suis en train de négocier pour déterminer comment je peux obtenir de l’information à l’extérieur des dix ou 12 personnes qui m’entoureront à la Maison-Blanche. Parce qu’une des pires choses qui pourrait arriver à un président est de perdre contact avec ce qui arrive dans la vie des gens au jour le jour… ».

À tous ceux qui croient que Barack Obama a été élu pour son côté humain et proche du peuple, vous en avez encore une bonne preuve !

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Mobilité »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.