Qui l'eut cru? Un homme a gagné sa cause devant les tribunaux pour avoir été attaqué par un robot. Ce n'est pas un cas de science-fiction, mais nous sommes en droit de nous demander si les trois lois de l'écrivain Isaac Asimov ont été respectées par ce robot qui a agi d'une façon très sauvage. Était-ce un accident? L'individu a-t-il provoqué la machine? Peu importe, il a gagné devant la justice...

Ne vous alarmez pas. Nous sommes bien loin de la domination des humanoïdes vécue à travers certaines productions cinématographiques d'Hollywood. L'histoire remonte à 2007 dans la ville de Stockholm en Suède. L'employé d'une usine s'est fait agripper par un des robots de l'endroit qui a connu un grave dysfonctionnement. L'individu croyait avoir coupé l'alimentation électrique de la machine qui était programmée pour soulever de lourdes pierres.

Après s'être fait prendre par la tête et secoué comme un « milkshake », l'homme a dû être transporté à l'hôpital où on lui a diagnostiqué quatre côtes cassées. Il a poursuivi la machine ou la compagnie (je n'ai aucun détail sur ce point!) Et ce n'est que très récemment qu'il a obtenu gain de cause devant le tribunal où on lui a accordé une somme de 25.000 couronnes suédoises en dommages et intérêts (environ 3 700 $ canadiens).

Le juge a tout de même réprimandé l'homme en lui reprochant une certaine responsabilité partielle. Est-ce que cet incident serait une prémisse à ce qui pourrait se passer dans notre futur? Continuons à lire nos romans de science-fiction en pensant que nous aurions au moins une certaine jurisprudence si cela nous arrivait...