Recherche

Le Blogue

Bulletin électronique

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les derniers articles du blogue.

J'ai lu et accepte la Politique de confidentialité de ce site

Informations

Suivez-moi !

Suivre sur Twitter Suivre sur Facebook Suivre sur Linkedin Suivre sur Google+ Suivre sur YouTube S'abonner au fil RSS
AOL Reader

AOL Reader : une surprise avant la fermeture de Google Reader

Publié le 27 juin 2013 | Internet | 0 commentaire

Il ne reste que quelques jours avant que Google ne ferme son service de lecture de flux RSS. Plusieurs services concurrents ont tenté de s’imposer au cours des derniers mois afin de remplacer Google Reader. Feedly est celui qui s’est le plus démarqué et qui deviendra certainement un remplaçant de choix. Alors que la fin approche pour notre Reader favori, d’autres compagnies tentent leur chance. C’est le cas d’AOL qui est plutôt une grande surprise.

La dernière fois où j’ai entendu parler de AOL, c’était en 2010 lorsqu’elle a vendu son logiciel ICQ (qu’elle avait acheté en 1998) à une entreprise russe. Ce logiciel a été un précurseur dans le domaine de la messagerie instantanée qui est très populaire aujourd’hui. Le fournisseur d’accès Internet et de services a suscité mon intérêt cette semaine alors qu’il a annoncé la sortie, en version bêta, d’un lecteur de fils RSS. AOL Reader se veut donc une nouvelle solution de rechange à Google Reader qui fermera définitivement le 1er juillet 2013.

Un service très similaire à Feedly

Tel que mentionné plus haut, AOL Reader est présentement en phase « bêta ». L’accès à ce nouveau service est limité aux personnes qui ont reçu une invitation par courriel. Après m’être inscrit hier, j’ai reçu mon invitation plus tard dans la journée. Si Feedly devient assurément mon nouveau lecteur RSS, je dois avouer que j’ai plutôt aimé ma première utilisation d’AOL Reader. Comme Feedly, le visuel est « propre », simpliste et plutôt rapide (même plus que son concurrent).

Les deux services ont d’ailleurs plusieurs similitudes, notamment sur les différentes possibilités de visualisation des informations. Celles-ci peuvent être affichées sous forme de liste (comme Google Reader), de cartes, d’articles complets ou de résumés. Certains paramètres et l’organisation des sources d’informations sont également semblables (édition du nom lié au fil RSS, ajout et suppression de sources, etc.). La recherche de nouveaux flux RSS est toutefois plus poussée sur Feedly qui permet de trouver des sources par langue (dont le français).

Malheureusement pour ceux et celles qui ne comprennent pas l’anglais, AOL Reader (comme Feedly) n’est offert que dans cette langue. Espérons que le français soit proposé ultérieurement, ce qui n’est pas impossible si les deux services souhaitent s’étendre davantage au reste du monde.

Connexion par d’autres services et importation des flux Google Reader

Il n’y a pas que sur le visuel où AOL Reader a des similitudes avec Feedly. Comme son concurrent, il permet de se connecter au service en utilisant son compte Facebook, Google ou Twitter. Il permet également d’importer ses flux RSS de Google Reader. Contrairement à Feedly, il n’a pas encore d’applications mobiles. Leur développement est toutefois prévu. Enfin, AOL Reader propose une API (interface de programmation) qui, comme son concurrent, permettra aux développeurs de créer des applications pouvant se connecter au lecteur RSS. D’autres fonctionnalités sont annoncées, comme les notifications de nouvelles actualités, l’exportation des fils RSS et le partage de ceux-ci avec d’autres utilisateurs AOL Reader.

Par ailleurs, il faut mentionner que le lecteur RSS est lié à d’autres services d’AOL, dont son portail et son « webmail ». J’ai tenté de m’inscrire depuis AOL Reader, mais cela semble être possible seulement pour les Américains.

Un choix à faire …

En mars dernier, j’ai publié cet article qui parlait de Feedly et Netvibes, deux solutions crédibles à ce moment pour remplacer Google Reader. Depuis, certains autres joueurs ont fait connaître leur intention de les rivaliser. Pensons notamment à Digg et Facebook, dont les rumeurs supposent la sortie imminente d’une application de type « Flipboard » qui devrait « révolutionner » notre façon de consulter l’information avec le réseau.

À l’approche de la fin de Google Reader, mon compte Feedly est prêt à prendre la relève. Mais je vais continuer de tester au cours des prochains jours ce nouveau AOL Reader qui, selon moi, pourrait aussi se démarquer si la stratégie d’AOL est bien mise en place.

Pour vous inscrire au service d’AOL Reader, c’est ici : http://reader.aol.com/.

Publicité

Partagez cet article !

Récemment dans « Internet »

Sujets connexes

Laisser un commentaire

Nom *

Adresse de courriel *

Site Web

Commentaire *

Merci de commenter cet article. Tous les commentaires publiés sur ce blogue sont modérés et soumis à mon approbation. Votre adresse de courriel est requise, mais ne sera pas visible publiquement.

Consultez la politique de confidentialité de ce site Web pour en savoir plus sur la collecte, la conservation et l'utilisation de vos données personnelles.

Liens vers cet article :

  1. […] AOL Reader : une surprise avant la fermeture de Google Reader […]